Jean Marie le Pen serait-il jaloux de sa fille Marine? Ce serait une grave erreur!

Publié le 6 Juillet 2012

Info/Intox? Les propos sont parus dans "The Times"!

Gérard-FranceDes propos malheureux encore et toujours. Le père glissant des peaux de bananes à sa propre fille? J'ignore s'il y a une véritable volonté de nuire mais je me souviens qu'à droite, dans ma propre ville de Puteaux, les propos de Jean Marie le Pen au sujet de sa fille auraient été considérés comme des sucreries. L'ancien Maire Charles Ceccaldi-Raynaud insultant sa fille Joëlle dans la rue, des propos pis que pendre à longueur de mois dans la presse. Il alla jusqu'à se présenter contre elle. C'est déplorable mais c'est une réalité! Être héritier n'est pas toujours une place enviable.

J'espère simplement que Marine Le Pen saura passer outre au petit coup de griffe parternel la concernant. Elle a connu pire comme situation face à ses détracteurs habituels mais il faut l'admettre, les patriotes, les citoyens ayant l'amour de la nation, (et non les tarés aux crânes rasés se trompant d'époque), ont besoin d'un parti politique fort!

Faire ce genre de commentaires est contreproductif et nuit non seulement à Marine Le Pen, mais au FN et au delà, à l'espérance d'un changement d'orientation politique de la France. Jean Marie Le Pen n'est plus aux manettes du FN (il a encore les cordons de la bourse) mais il vient de souligner et rappeler sa capacité de nuisance. Ce n'est pas un bon message pour les nouveaux adhérents d'aujourd'hui et ceux de demain. Cela dit, elle représente l'avenir et lui le passé... laisons du temps au temps! 

Gérard Brazon

****

Source (Le Figaro politique)

Dans The Times, l'ancien président du Front national estime que l'élite parisienne le considère comme un être «grossier» et «inquiétant» mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation.

Jean-Marie Le Pen serait-il jaloux du succès de sa fille? Dans une interview publiée vendredi par le quotidien britannique The Times, l'ancien leader de l'extrême droite française décrit Marine Le Pen, qui lui a succédé à la tête du Front National, comme une «petite bourgeoise». Un qualificatif dont se passerait bien celle qui puise la plus grande partie de ses voix dans les classes populaires.

«Je suis un homme du peuple. Je viens d'une famille de paysans et de pêcheurs (...) J'ai été officier dans un régiment de parachutistes, j'ai eu une vie virile, c'est le moins que l'on puisse dire. Ma fille, quoi qu'elle puisse en dire, est une petite bourgeoise», affirme l'ancien président du Front national, âgé de 84 ans, passant sous silence la fortune colossale dont il a lui même hérité d'Hubert Lambert dans les années 70.

Selon lui, l'élite parisienne le considère comme un être «grossier» et «inquiétant» mais accepte sa fille en raison de sa bonne éducation. «Mon image de diable s'est méthodiquement et avec ténacité imposée dans le monde politique français. Ma réputation d'antisémite a été créée artificiellement», déclare Le Pen au Times. Et le chef historique de l'extrême droite française d'expliquer le succès de sa fille dans la dédiabolisation du parti par le fait que «c'est une femme».

Janv2012-Marine Le Pen«La stratégie de Marine est de fournir à nos adversaires le moins d'angles d'attaque possibles. Par exemple, tous ces courageux et dynamiques militants qui se sont fait remarquer parce qu'ils avaient le crâne rasé ont été écartés», explique Jean-Marie Le Pen.

La «châtelaine de Montretout»

Montant progressivement en puissance dans l'ombre d'un père vieillissant, fondateur du FN en 1972, Marine Le Pen, 43 ans, s'était imposée en janvier 2011 à la tête du parti. Lors du premier tour de l'élection présidentielle française en avril dernier, elle était arrivée en troisième position avec près de 18% des suffrages.

Pour Jean-Marie Le Pen, le FN n'a pas réellement changé et reste attaché à la défense de l'Etat nation contre la mondialisation, en général, et les «vagues déferlantes» d'immigrés musulmans, en particulier. La démographie en Europe est «un handicap mortel» qui va faire des Européens des esclaves des radicaux islamistes. «Le maître sera l'Islam. Si les islamistes deviennent majoritaires en France, ce sera la Charia», avertit-il, avant d'affirmer au Timesque la communauté nord-africaine en France est responsable de la plupart des crimes commis dans le pays.

Si Marine Le Pen ne devait pas s'attendre à une telle pique de la part de son père, ce n'est pas la première fois qu'elle essuie des attaques sur son satut social. En février, le candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon l'avait désignée comme «la bourgeoise du château de Montretout», en référence à la propriété familiale des Le Pen dans les Hauts-de-Seine. Mais la droite ne s'était pas non plus privée de prendre à parti la «châtelaine de Montretout», comme l'avait également appelée l'ex-députée UMP Nadine Morano. «C'est la grande bourgeoisie qui s'exprime quand je vous vois, lui avait ainsi lancé en mai le président du groupe UMP Christian Jacob.Vous êtes une héritière, qui vivez dans votre château de Saint-Cloud».

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

sahabas 06/07/2012 14:53


Jean-Marie est monté au front, dignement, contre la clique cosmopolite, et c'est qui lui a valu d'etre tant diabolisé. Pas du tout pour ses diatribes contre les immigrés, mais pour son courage à
montrer du doigts les ploutocrates judéo-franc-macs :


 


www.youtube.com/watch?v=sIQJ3bwZdZU


www.youtube.com/watch?v=ziLhOwVtgdQ&feature=related


 


Et ce discours fabuleux contre l'oligarchie usurières Rotchilds, Lehman, Goldmann : www.youtube.com/watch?v=XV13CVcf_os&feature=related


 


Sa fille n'est pas de sa trempe, c'est sur.


 

Marie-claire Muller 06/07/2012 14:38


Sans doute que Marine ne marche pas comme il le veut(conflit de génération) Marine a sa propre personnalité et est autonome; en plus elle est intelligente et courageuse ayant eu a combattre les
préjugés  échaffaudés contre le pére,démontrant qu'elle est celle à qui nous pouvons faire confiance pour combattre les imbéciles mondialistes qui pullulent dansl'umps et vendent notre Pays
aux monarchies pétroliéres et à la finance

DUVAL Maxime 06/07/2012 14:19


C'est incroyable de la part de Le Pen qui manie si bien la langue française, qui sait le poids des mots et leur déformation par les médias.


J'ai voté pour sa fille et le travail qu'elle accomplissait, par reconnaissance pour l'espérance qu'elle représentait, sans trop m'attacher aux problèmes sociétaux qui n'étaient pas forcément à
mon point de vue primordiaux, passé sur le bal de Vienne, l'avortement, et autres couleuvres médiatiques... et voila que ça continue, il ne peut pas lâcher les ficelles de ce qu'il imagine
peut-être être "sa  marionnette, sa créature politique".


Allez, qu'il emporte avec lui dans sa tombe "son" Front National, avec sur le ruban de la gerbe : "On est pas prêts de t'oublier". Ceci en souvenir de ce qu'il aurait pu être s'il n'avait pas
tant fait passer "son" égo au détriment d'une France qu'il aura mal aimé.


 

L'EN SAIGNANT 06/07/2012 11:17


Le "VIEUX C.." n'est qu'un affreux épouvantail casseur de tout; jaloux de sa fille qui a su "civiliser" le F. N.. Lui, tel qu'il se décrit, est incapable de jouir "pacifiquement" de sa retraite
et de se faire oublier. Après son initiative salutaire; il serait bon qu'il prenne conscience de tout le tord qu'il a fait et entretenu vis à vis de la cause nationale.!

ronin 06/07/2012 10:14


JMLP a sa manière a voulud ire qu'il a eu moins de facilité que sa fille.


Issu d'une famille très pauvre il a été obligé de faire du sale travail pour se hisser dans la douleur pour être apprécié par les classes moyennes


 


Qui n'est pas le cas de Marine.


C'est indéniable.