Le Proviseur, Stéphane le Tortorec et le Consul Général de France à Jérusalem sont indignes de leurs fonctions.

Publié le 19 Avril 2013

Lettre ouverte à la République Française, à ses Ministres,
Diplomates, et  Professeurs…par Jonathan-Simon Sellem

Messieurs,

 

Monsieur Vincent Peillon, Ministre de l’Education Nationale,
Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères,
Monsieur Christophe Bigot, Ambassadeur de France en Israël,
Monsieur Frédéric Désagneaux, Consul Général de France à Jérusalem en relation avec l’Autorité Palestinienne,

Jonathan-Simon-Sellem1-300x210.jpg

C’est en tant que candidat à la députation dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger, mais surtout en tant que citoyen et père de famille franco-israélien que je vous adresse cette lettre ouverte.

Je tiens à crument vous exprimer mon dégoût concernant une affaire qui touche la République Française et ses valeurs, et qui jusqu’alors était tenue secrète.

Je viens de m’entretenir avec des professeurs et des élèves du lycée Français de Jérusalem, le lycée consulaire (rue des Prophètes).

Tous m’ont confirmé les faits que voici résumés.

Permettez moi en introduction de porter à votre connaissance le courriel envoyé par le proviseur du lycée, Stéphane Le Tortorec, à ses professeurs, la veille des commémorations de l’Holocauste.

Bonjour

Demain à 10h00 résonnera une sonnerie qui remémore la Shoah et qui demande une minute de silence. Vous pouvez marquer cette minute à titre personnel si vous le souhaitez et permettre aux élèves qui en manifesteraient le souhait de s’y associer. Mais évitez à tout prix de solliciter les élèves ou de leur imposer et évitez les débats sur le sujet : la situation est suffisamment tendue en ce moment (mort cette semaine de deux jeunes en Cisjordanie) pour déclencher des réactions violentes (je pense aux 4ème notamment) et des polémiques qui ne peuvent que blesser les uns et les autres inutilement.

Merci de votre compréhension

cordialement,
Stéphane LE TORTOREC
Proviseur
Lycée Français de Jérusalem
66 rue des Prophètes
BP 37001
95141 JERUSALEM

Permettez-moi Messieurs de vous exprimer ma stupéfaction que le proviseur du Lycée Consulaire de Jérusalem n’exige pas de tous les professeurs et élèves qu’ils respectent une minute de silence pour les atrocités commises pendant la Shoah, et auxquelles la France a pris part.

Permettez-moi de vous exprimer ma légitime colère de voir que l’Education Nationale invite les professeurs à « ne pas solliciter pour provoquer le débat » sur ce qu’il s’est passé il y a moins de 70 ans.

Permettez-moi d’être à juste raison scandalisé que ce proviseur ose affirmer que ces cérémonies « pourraient blesser inutilement les uns et les autres ».

Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, Monsieur le Consul de France à Jérusalem, Monsieur le Ministre des affaires étrangères, ce n’est pas tout…

 

Stéphane Le Tortorec, Proviseur.

Selon plusieurs témoins, il s’est trouvé dans cette école de la République au moins deux étudiants non-juifs qui ont fait le Salut Nazi pendant que la sonnerie en mémoire des victimes de la Shoah retentissait dans tout Israël.

Dans la capitale une et indivisible de l’Etat juif, ces étudiants ont honoré avec la silencieuse complicité de l’administration française, du consul, et du proviseur, le plus grand criminel de l’humanité.

Je réclame la suspension immédiate du proviseur du Lycée.

Je réclame qu’une enquête administrative soit ouverte dans les plus brefs délais afin que les conditions qui ont pu mener à cette situation honteuses soient connues et combattues.

Je réclame que tous les étudiants de ce lycée consulaire, ainsi que le Consul, se rendent à Yad Vashem, le mémorial de la Shoah, à fins éducatives.

Je réclame la levée de l’immunité diplomatique pour le Consul Général de France à Jérusalem, responsable de ce lycée.

Cette lettre sera également envoyée au Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu – par ailleurs également Ministre des Affaires Etrangères, à Shaï Piron, Ministre de l’éducation, à Tzipi Livni, Ministre de la Justice, ainsi qu’à Yossi Gal, Ambassadeur d’Israël en France.

Le rappel à Paris du Consul Général de France à Jérusalem ainsi que du proviseur du lycée me semble urgent.

Monsieur l’Ambassadeur de France en Israël dont j’ai pu voir vos larmes couler lors de votre discours le jour de la Shoah, au Mémorial de Roglit, vous deviez être informé, car je sais que vous l’ignoriez, ce que fait votre consul de Jérusalem, et le lycée français qui lui est rattaché.

Jonathan-Simon Sellem
Candidat à la députation dans la 8ème circonscription des Français de l’étranger

Merci au site Objectivité.org qui a été le premier à m’informer de ce scandale.
Merci au site Dreuz.info qui a également mené une enquête sérieuse et documentée sur le sujet.



Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2013/04/lettre-ouverte-a-la-republique-francaise-a-ses-ministres-diplomates-et-professeurspar-jonathan-simon-sellem/#ixzz2QqVe1S8i

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

FRANHENJAC 20/04/2013 05:22


Au Mont saint Michel, il y a des oubliettes, c´est là que l´on doit les balancer tous les deux !

LA GAULOISE 19/04/2013 15:40


ENTIEREMENT D ACCORD AVEC CE QUE DIT CLAUDE GERMAIN V : NOUS AVONS ASSEZ DE  LACHES EN FRANCE SANS NOUS RENVOYER CEUX QUE NOUS AVONS DANS LE MONDE . RAPPELEZ LEUR QUE NOS PARENTS ONT
DELIVRES NOS AMIS JUIF DES CAMPS NAZIS .HONTE A VOUS MONSIEUR LE PROVISEUR ? VOUS ME DEGOUTEZ !

Claude Germain V 19/04/2013 15:14


Cher Monsieur Sellem bonjour .. SURTOUT PAS !!!!! SURTOUT PAS !!!!! non!! non!!! gardez vous ces des deux merdes , faites en ce que vous voulez , envoyez les se perdre dans le desert vers le mont
Sinai , attendez surtout qu'il fasse bien chaud , ou fichez les a la poubelle ......enfin bref NOUS N'EN VOULONS PAS , PAR PITIE !!!faites en ce que vous voulez .......