Journalistes de RFI: Criblés de balles ou égorgés comme des moutons de l'Aïd.

Publié le 4 Novembre 2013

Laurent Fabius ment-il aux Français. Quelques jours après l'Aïd, cela ferait mauvais genre. Le symbolisme de l'égorgement est fort. Cette pratique barbare signerait cet assassinat. "Criblés de balles" est plus occidentale sans doute. Il en reste pas moins qu'après la "libération" des otages, n'a pas suffit. Le Mali n'a pas fini de hanter nos nuits et de vider nos portefeuilles.

A quand une intervention en Bretagne pour calmer les indigènes bretons ?  Ah oui c'est pas possible, ils votent...

Gérard Brazon

 

L'Associated Press parle de "gorges coupées".

En anglais  : http://news.yahoo.com/officials-2-french-journalists-killed-mali-191647042.html

  
Their throats had been slit, according to a person who saw their bodies and four officials briefed on the matter.
  
«D'après les informations que j'ai, leurs gorges ont été coupées. Nous ne savons pas avec certitude qui les a enlevés, mais les témoignages que l'on reçoit indiquent que c'était des islamistes», a rapporté Lassana Camara, le préfet adjoint de Tinessako, ajoutant qu'une enquête suivait son cours.

Fabius soutient que les journalistes ont été tués par balles :

 
  
11h31. Fabius donne des détails sur l'assassinat. «L'un a reçu deux balles, l'autres trois balles», confie le ministres Affaires étrangères.Les corps ont été retrouvés «à 12 km de Kidal», «à quelques mètres de la voiture fermée à clé». il précise qu'il n'y avait «aucun impact de balle sur la voiture.»

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

marco 04/11/2013 14:33


Avec une rapidité de tir de 600 coups   minutes et a moins d'être un expert en tir au coup par coup eux puis trois balles me paraissent plus une cabale que du sérieux,la moindre pression sur
la détente laisse passer au moins six a huit balles.Fabius a été trop précis pour être cru.

Provinciale 04/11/2013 14:02


Le New York Times, édition internationale, le rapporte aussi, citant :


"Their bodies were found shortly after, with their throats slit, about eight miles outside Kidal in the Sahara, the officer, Col. Didier Dacko, said by telephone."


http://www.nytimes.com/2013/11/03/world/africa/two-french-journalists-are-kidnapped-and-killed-by-gunmen-in-mali.html?_r=0