Quand Sarkozy se débat avec ses propres contradictions... Un vrai flop..!!

Publié le 26 Mars 2012

Mohamed Merah : un français qui a tué des soldats musulmans (Sarkozy dans le texte)

Ce matin, Nicolas Sarkozy a déclaré que deux des soldats abattus par Mohamed Merah étaient "musulmans, en tout cas d'apparence". Un dérapage. Il n’y a pas d’autres mots. Après nous avoir présenté ces derniers temps un patriotisme culturel et économique, convainquant et – je l’avoue – qui m’a séduit, tout s’écroule d’un coup. Ou comment une petite phrase dévoile toute une machinerie mensongère. Celle qui excelle dans l’art d’inverser totalement les faits : Mohamed Merah, c’est un français qui a tué des musulmans. Sarkozy en flagrant délit de mensonge, c’est maintenant.

20120326-163536.jpg

Pour monsieur Sarkozy, Mohamed Merah est un bon français de souche. Contester ce fait, c’est être lepeniste. “Dès qu’il y a quelque chose d’outrancier à dire, on peut compter sur Marine Le Pen”, a d’abord estimé Nicolas Sarkozy. Ce Mohamed Merah est même un modèle d’intégration. Sa djellaba est effectivement la tenue traditionnelle dans les cités françaises et ses voyages en Afganistan une destination touristique phare pour nos jeunes pépites. Aussi, continue Sarkozy, « on ne peut pas «assimiler Merah, né en France, aux migrants», et d’enfoncer le clou : «Dire “immigration = Mohamed Merah”, cela n’a aucun sens», parce que Mohamed vivait et respirait de patriotisme français et d’amour de la France, c’est évident. «De même, les amalgames n’ont aucun sens». La course au non-amalgame est définitivement devenu le plus important combat politique de ces derniers jours. Mohamed Merah, le bon français, n’est ni musulman, ni d’origine immigré. Mais, “heureux d’avoir mis la France à genoux”, il n’était animé que par le bien supérieur de la nation. Une manière d’éviter les vraies questions posées par ce débat : la substitution de population, la déculturation, la montée des extremismes étrangers à la culture française, la perte d’identité, la transformation de notre culture ancestrale.

Mais monsieur Sarkozy se contredit quelques phrases plus loin. Si Mohamed Merah est français, les soldats morts sont musulmans, ou plutôt : d’apparence musulmans. Il s’agit d’inverser totalement les faits et de dire, en fait, qu’un français a tué des musulmans. Aussi Sarkozy continue-t-il : « deux de nos soldats étaient… comment dire… musulmans, en tout cas d’apparence – puisque l’un était catholique (…) ; comme l’on dit: la minorité visible». C’est bien une discrimination au facies, au sens propre du terme “discrimination” : différencier, trier, selon les apparences. Au lieu de considérer que les soldats morts sont simplement des soldats, ou des français, Sarkozy les considère d’abord comme des musulmans parce qu’ils ressemblent à des musulmans – et même si l’un est catholique, il est musulman de facies. Que font Sos racisme et cie, nos amis censeurs de la pensée unique ? Rien, puisque l’amalgame sert lorsqu’il dessert la France. Les soldats ne sont pas mort parce que français, mais morts parce que d’apparence musulmans, et ce même si certains ne le sont pas. Le moulin médiatico-politique de la désinformation et de la manipulation idéologique des faits tourne à plein vent. La chose est assez grave pour être relevée et dénoncée.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marie-Claire Muller 27/03/2012 14:48


Sarko suit le courant,il nous prend pour des billes,ce que nous sommes, si nous ne réalisons pas qu'on est en train de nous mentir, de nous désinformer à dessein,ce qui peut vouloir dire qu'ils
ont la trouille, vu les dénonciations de Marine, ce que leur laxisme volontaire a provoqué, de devoir rendre des comptes au peuple de la façon dont ils ont géré sa  sécurité et vendu le Pays
aux émirats islamistes et à l'ue totalitaire!!!

riziere 26/03/2012 23:12


Sarkozy devrait se faire informer des sourates du coran que bien des islamisants comme Merah suivent à la lettre.


 

DUBECDUVENT 26/03/2012 21:34


Il a tué des MILITAIRES FRANCAIS DEVANT LEUR CASERNE au hasard sans connaître aucune information sur ces militaires, point. Il tiré sur l'Armée Française, point et il a tué au hazard un adulte et
des ENFANTS qui ne pouvait être que Juifs puisse-qu'ils étaient devant un Etablissement scolaire de confession Judaïque, point. Que va faire le candidat Sarkozy dans ces embifurcations fumeuses
où d'ailleurs il s'y est pris les pieds dans le tapis sans que personne ne le pousse ? La motivation de ce momo est claire et sans ambiguïté et l'a bien affirmé lui même aux Policiers. Il a mis
en application ce qui est clairement écrit dans le coran à savoir la mort aux kouffars, aux juifs, aux croisés et aux mécréants. M. le Président candidat ouvrez le saint livre d'amour et de paix
comme l'a si bien qualifié les "répétiteur" Boubakeur et vous serez édifier sur les bienfaits que nous propose cette soumission à... dieu. islam pour faire plus court.