Justice: deux poids deux mesures, suivant que vous soyez un "Vladimir" ou pas?

Publié le 28 Août 2012

Le récit du journaliste est "sympathique" dirons-nous pour ne pas le stigmatiser plus... Merci à Danielle.

Midi-Libre

"Vous êtes venus faire du quad dans les rues de Montpellier ?", ironise le président Bruyère à l’endroit du prévenu. Dans le box de la correctionnelle, Hafid n’en mène pas large (pauvre petit). Mais, malgré tout, se défend. Comme il le peut : "C’est eux qui sont partis en agressivité (sic). Ils ont commencé à courir vers moi, plusieurs ont voulu me sauter dessus. Dans la panique, j’ai accéléré."

Et quelle panique que celle créée rue du Plan-d’Agde puis près de la place Saint-Roch. Là où, vendredi soir, dans ces ruelles remplies de monde, comme l’est le péage de Saint-Arnoult un jour de chassé-croisé, Hafid et un copain, tous deux venus "en vacances de Besançon", ont traversé cette partie de l’Écusson, juché sur des quads.

Et faisant, apparemment, peu de cas des piétons qui s’y trouvaient. Et a commencé par heurter la jambe d’une dame, aurait ensuite souri en expliquant qu’il fallait se pousser. De là, des proches de la victime l’auraient coursé. Ni une, ni deux, le garçon aurait accéléré "et délibérément foncé sur un autre piéton", selon les témoignages, avant de lui rouler sur le corps!

Puis de tenter de fuir aux policiers municipaux qui essayaient de le stopper, avant que l’un d’eux ne parvienne à le désarçonner de sa monture mécanique. "Il n’a pas tenu compte de nos injonctions. Il nous a esquivés", ont déclaré les deux agents dans leur déposition. (Oula,... il n'y a pas eu là une entrave à la liberté de circuler d'un jeune en situation difficile venu en vacance alors qu'il est issu d'une cité défavorisée  et qu'il participé par sa présence à la richesse de Montpellier? Ndlr Gérard Brazon)

"Même moi, je contrôlais pas. Je l’ai pas fait exprès !" justifie Hafid

"Toutes ces déclarations font peur", lance en écho le magistrat, en épluchant les cotes du dossier. Il enchaîne : "Vous n’avez pas un très bon rapport avec l’autorité il semble." (Non, c'est curieux tout de même cette question... limite stigmatisante voire plus.) Il est vrai que le jeune homme a déjà eu maille à partir avec l’institution judiciaire. Notamment pour des outrages, des violences et une rébellion avec des agents de la force publique. (Rien de bien grave si on songe à Madame Taubira)

"Il l’a volontairement percuté et, pire encore, roulé dessus !", insiste l’avocat de la partie civile. "Il essaie de vous vendre la théorie selon laquelle il avait peur. Mais ses déclarations sont truffées d’incohérences. Sa version ne tient pas un seul instant", estime le représentant du parquet, avant de requérir six mois ferme assortis d’un maintien en détention contre Hafid.

"Dans l’action, je veux bien croire qu’il a accéléré et paniqué. Sur l’intention volontaire que l’on cherche à retenir, je ne suis pas d’accord", plaide Me Hermes en défense. Au final, les magistrats ont finalement condamné Hafid à six mois, intégralement assortis d’un sursis. ( C'est madame Taubira qui doit-être contente à défaut de la Justice avec un grans J)

Quelques commentaires:

Que du sursis maintenant avec Taubira. Déjà que c'était limite avec Sarko alors là on touche le fond.

Petit jeu!!
Cherchez l'erreur!!! T'écrases une personne en quad et t'as un casier judiciaire bien rempli tu vas pas un seul jour en prison.... T'es employé communal à aigues-morte sans casier judiciaire et tu fais une connerie sans blesser personne bam tu prends 4 ans ferme!! Perso moi je suis épaté!!! Non plutot écoeuré en fait!! Bravo messieurs

bravo les magistrats français , déjà eu maille à partir avec la police , dangereux sur la voie publique mais un sursis total aprés ça on vous culpabilise sur la route , 90 euros de pv pour 54 km à l'heure au lieu de 50 , publicité sinistre sur nous sommes tous des assassins au volant 
conclusion il vaut mieux tirer sur un flic , tuer à la kalachnikov, foncer en ville avec un quad ... je serais curieuse de savoir quelles sont les motivations des magistrats dans ce pays : la peur du voyou ou le désir de nuire au citoyen

C'est dommage que quelques abrutis ternisent autant l'image d'une certaine classe de la population.. Hier soir encore boulevard berthelot donc en plein montpellier, j'etais avec mon copain en voiture, une voiture qui nous suivait se met à notre niveau arreté au feu (donc en sens inverse!!), les personnes à l'intérieur commencent à demander à mon homme s'il ne veut pas me "preter", commencent à inister..Bref on était à deux doigts du clash, heureusement quelq'un est arrivé en face.Il a failli rentrer dans la voiture, du coup les "jeunes" (qui d'ailleursd avaient une bonne trentaine)ont grillé le feu et on tracé, pour arriver à un second feu qui était rouge et sont passé comme si de rien n'etait.. Bref, moi qui suis montpellieraine et n'ai jamais eu peur, depuis deux ou trois ans je ne sors plus toute seule et meme avec mon home on se fait constamment embeté pour resté poli...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Aaron 31/08/2012 13:57


audience probablement présidée par un membre du syndicat de la magistrature.....


Le Parquet a-t-il fait appel à minima???


Et comme' à l'accoutumée deux poids deux mesures!