Justice encore: accrochez vous! 90 000€ d'indemnités pour des pirates somaliens!

Publié le 20 Janvier 2013

Dans un grand silence médiatique, la Justice française va remettre 90 000€ à des pirates somaliens et sans doute une partie de la rançon qu'ils avaient avec eux au moment de leur arrestation. Elle est pas belle la justice française? Dans tous les cas, elle va bien faire rire pendant des années les Somaliens.

Gérard Brazon

***

JUSTICE - Acquittés en juin dernier, deux Somaliens ont obtenu 90.000 euros d'indemnités pour avoir passé plus de quatre ans en détention provisoire en France...

90.000 euros d'indemnités pour les acquittés du Ponant

Acquittés et libérés en juin dans l’affaire dite de la prise d’otages du Ponant, deux Somaliens ont obtenu, ce lundi, 90.000 euros d’indemnités pour avoir passé quatre années en détention provisoire en France. La décision a été rendue par le premier président de la cour d’appel de Paris. «C’est honteux, confie à 20 Minutes Augustin d’Ollone, avocat de l’un des deux Somaliens. Nous allons faire appel de cette décision. Nous réclamions 455.000 euros pour notre client…»

Un salaire de pêcheurs de langoustes en Somalie

L’indemnité que les Somaliens ont obtenue se ventile en deux volets. Le premier correspond au préjudice moral pour avoir été éloigné pendant plus de quatre ans de leurs proches. C’est celle-ci qui s’élève à 90.000 euros. En plus, les deux acquittés ont également droit au remboursement de leur préjudice matériel. En clair, l’Etat doit leur verser une partie du salaire auxquels ils auraient pu prétendre en dehors de leur prison. Les deux Somaliens étaient pêcheurs de langoustes dans leur pays, ils n’ont obtenu respectivement que 3.000 et 5.000 euros correspondant à ce préjudice matériel.

Ramenés de force en France

Si Augustin d’Ollone a déjà prévu de contester la décision pour le compte d’Abdulqader, son client, il a également réclamé une expertise psychiatrique pour déterminer s’il ne peut pas prétendre à une autre forme de réparation. «En prison, il a développé un syndrome de Ganser. C’est-à-dire à l’apparition d’hallucinations liées à l’enfermement, poursuit l’avocat. Aujourd’hui, il est sorti de prison mais il ne peut plus vivre seul. Il est totalement handicapé à cause des méfaits de la prison…»

Arrêté au large de la Somalie, ces deux Somaliens avaient été ramenés de force en France par l’armée française, avaient passé quatre ans en détention provisoire avant finalement d’être acquitté par la cour d’assises de Paris en juin dernier. Depuis, ils ont été pris en charge par des associations et leurs avocats pour commencer une nouvelle vie à Paris.

 Vincent Vantighem
De gauche à droite: Abdulqader, Abdurahman et Abdullahi, trois somaliens arrêtés il y a quatre ans après l'attaque du Ponant par des pirates somaliens. Ils ont passé quatre ans en prison.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Aaron 21/01/2013 14:33


Et aucune explusion de ces nègres n'a éfté prononcée!


Compliments aux Conseillers près la Cour d'Appel....Un avancement dans la hioérarchie ne saurait tarder.....

DURADUPIF 20/01/2013 18:29


Nous ne sommes plus à nous demander....Il va y avoir des émeutes, mais pas d'où ils sont censés les attendre.

Yves IMBERT 20/01/2013 13:33


une bavure par les militaires aurait été tellement moins coûteuse pour le contribuable  , aurait évité aux juges islamo-marxistes de révéler leur traitrise et aurait évité aux navigateurs ou
aux simples parisiens de retrouver les deux pirates sur leur route

Claude Germain V 20/01/2013 13:19


LES MAGIS-MERDES !!! qui ont rendu ce verdict !!!! pendus par les pieds a la façon  Mussolini .........ON CROIT REVER , pire !!!! un cauchemard ....

LA GAULOISE 20/01/2013 12:59


SALOPARDS ! ! Et , je ne parle pas des somaliens..