Justice et avocate niqabée aux Etats-Unis.

Publié le 13 Mai 2012

Ils tuent plus de 3000 innocents le 11 septembre 2001, sont capturés et se moquent de la justice américaine. Pourquoi? Ils semblent qu'ils sont en train  de prouver que nos démocraties ne sont pas armées pour faire face à des gens qui savent très bien manier les médias, les lois et la justice des pays où ils commettent leurs méfaits. Alors quoi? Faut-il véritablement un procès? Faut-il qu'il soit public? Faut-il qu'il y ait des journalistes? faut-il qu'il y ait des avocats aussi malades que ceux qu'ils défendent? 

Ces hommes narguent la justice américaine! Ils narguent nos lois, nos visions de l'humanité! En échange, croyant que c'est une force, nous leur offrons une salle pour s'exprimer et dire tous le mépris qu'ils ont pour nous! Parents de victimes, c'est une outrance, pire une injure violente! Il y a une chose qui finalement me va bien! Mohamed Merha n'aura pas eu cette occasion en France et c'est tant mieux!

Gérard Brazon

******

L'avocate de la défense portait un costume islamique traditionnel lors de l'audience agitée des hommes accusés des attentats du 11 Septembre. Elle a présenté une requête demandant que les femmes assistant à l'audience portent des vêtements « convenables », par respect pour les croyances religieuses de ses clients.

Cheryl Bormann, l'avocate du défendeur Walid bin Attash, portait un hijab samedi au tribunal parce que son client l’aurait exigé, et elle a demandé au juge d’ordonner aux autres femmes de porter des vêtements décents afin que les accusés ne soient pas obligés de détourner le regard pour éviter de « commettre un péché ».

Lors d'une conférence de presse dimanche à Guantanamo Bay, Me Bormann a dit qu'elle porte le hijab « en tout temps » en présence de son client « par respect » pour ses croyances religieuses. À la question de savoir pourquoi elle demande que les autres femmes en fassent autant, elle a répondu : « Quand votre vie est en jeu dans un procès, vous devez être concentré ».

Me Bormann, une non musulmane, a indiqué que le problème s’était posé il y a quelques mois quand une assistante juridique portant des « jupes très courtes » s'est avérée être une source de distraction pour les accusés. Elle a dit que samedi, « une femme » était également vêtue d’une « manière non conforme aux croyances religieuses de mon client ». « Si les croyances religieuses d’un accusé l’empêchent de se concentrer à cause de l’habillement d’une personne présente dans la salle d’audience,  je pense qu’il m’appartient, en tant qu’avocate de la défense, de l'invoquer et de demander à la poursuite d’en tenir compte. Il convient de souligner qu'il s'agit d'une source de distraction pour les accusés », a-t-elle affirmé.

La requête sur l’habillement n’est qu’un incident insolite parmi d’autres ayant ponctué l’audience de samedi, qui a été longue et chaotique. La comparution de Khalid Sheikh Mohammed et de ses quatre co-accusés aurait dû prendre une couple d'heures tout au plus. Or elle a duré près de 13 heures, y compris des pauses pour les repas et pour la prière, les accusés semblant s'être concertés pour faire stagner l'audience.

Ils se sont agenouillés pour prier, ils ont ignoré le juge, ils n’écoutaient pas la traduction simultanée en arabe dans leurs écouteurs, et l’un d’eux a même insisté pour que l’acte d’accusation de plus de 20 pages soit lu à haute voix plutôt que d’être reporté à une date ultérieure comme le souhaitait le juge, prolongeant l’audience de plus de deux heures.

Le comportement des accusés a indigné les familles des victimes du 11-Septembre qui suivaient le déroulement du procès par vidéo en circuit fermé à travers les États-Unis sur des bases militaires de la côte est. L’un d’eux s’est écrié : « Allons, vous vous moquez de moi ? », à la base de Fort Hamilton à Brooklyn.

Quelques personnes ayant perdu un proche dans les attaques avaient été sélectionnées par tirage au sort pour assister au procès. Debra Burlingame, dont le frère Charles pilotait l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone, a déclaré : « Ils mènent le djihad dans la salle d'audience ».

Source : Attorney in hijab defends call for other women at 9/11 hearing to wear 'appropriate' clothing, Fox News, 6 mai 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Polux 14/05/2012 18:52


Puisqu'ils sont si attachés à leur religion, il faut les punir en utilisant la charia...!!!


Respectons jusqu'au bout leurs croyance !!!

DURADUBOL 14/05/2012 13:53


Quelle corde les Démocraties Occidentales utiliseront-t'elles pour se pendre face aux dictatures islamistes, primates et ignares, moyen-âgeuses ?

marco 14/05/2012 09:32


C'est quand même scandaleux,une avocate de la défense qui demande aux autres femmes de porter le hijab pour ne pas porter omnbrage a ces assassins ?ça dépasse l'entendement,il fallait au
contraire faire comprendre a ces tarés que le pays n'avait que faire de leur religion idéologique,et qu'il n'y avait aucune raison de leur montrer du respect après avoir tué des milliers de
personnes...