Justice Taubira : 197e interpellation pour un Villeurbannais de 33 ans… Par Oriana Garibaldi

Publié le 25 Octobre 2014

vallstaubirariredealers« Petite » information relayée par l’Institut pour la Justice; Lyon : un homme interpellé pour la 197ème fois, oui vous avez bien lu, il ne s’agit pas d’une coquille !

Lyon. – Elisa Riberry / 20 Minutes
Dire qu’il est connu des services de police est un euphémisme. Mercredi soir, un Villeurbannais de 33 ans a été interpellé par la police après s’en être pris au passager d’un bus qui roulait à la Croix-Rousse, à Lyon.
Une interpellation comme une autre jusqu’au moment où les fonctionnaires se sont rendu compte qu’ils connaissaient fort bien l’agresseur présumé, déjà arrêté à 196 reprises par le passé pour des faits similaires, raconte ce jeudi Le Progrès.
L’homme, en état d’ébriété au moment de son arrestation, a une nouvelle fois été placé en garde à vue.

Il s’agit, sans  doute, d’un Vladimir !!!???

197 fois : qui dit mieux ?

Oriana Garibaldi

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

lombard 29/10/2014 13:30


bonjour 


imaginez le cout financier et l'usure pour les forces de l'ordre de toujours retrouver les meme delinquants ,calculez l'economie pour notre société et la repartition fiscale de chacun si ces meme
délinquants renvoyés au bled des la premiere acartade ou agression ...la joie et le bien etre ,au quotidien que chacun pourrait ressentir....


REVEILLEZ VOUS FRANCAIS! REDRESSEZ VOUS! SOYEZ FIERE DE VOTRE NATION 

ESSYLU 27/10/2014 09:19


Cette mansuétude à sens unique,  puisque la légitime défense ou même la simple présence à une manifestation anti-régime entraîne une amende quand ce n'est pas la prison pour le FDS de base,
montre explicitement  à l'auteur de l'article, qui s'interrogeait naguère sur ce point apparemment sans vraie réflexion préalable, pourquoi les français sont devenus circonspects dans leurs
réactions  envers les agressions de la diversité


Ce n'est pas tant la peur physique mais la crainte de quelques années de galère administrative coûteuse qui freine les initiatives et c'est d'ailleurs bien l'objectif des "élites" qui ont le
trouillomètre à zéro de voir les autochtones se révolter et les pendre haut et court