Karima: "Insoumise et dévoilée" vient en France et fonde une antenne de son association.

Publié le 23 Janvier 2011

            Karima est une amie dont je vous avais déjà relaté, sur ce blog, le combat . Je la connais depuis prés de deux ans maintenant. Elle vit en Belgique. Elle est l'exemple type de la femme musulmane qui refuse les injonctions, les ordres religieux, les mariages forcés, les crimes d'honneur de l'horreur, la misogynie, la volonté de destruction de la femme en tant que Karima1.jpgfemme libre d'elle même, de sa vie, de ses choix. Alors, elle a payé physiquement son combat.           

          Elle le poursuit encore dans les écoles de Belgique ou elle subit au mieux l'incompréhension des garçons en âge scolaire si ce n'est leur agressivité. Elle continue son combat malgré les insultes, la violence sous jacente d'une certaine société qui n'accepte pas sa rebellion.

Cette belge originaire du Maroc vient en France pour y prolonger son combat. Si la Belgique est de plus en plus sujet à l'islamisme, la France n'est pas loin derrière et le combat de Karima se veut désormais européen car cette islamisation rigoriste, violente et trop souvent envahissante singulièrement pour la femme n'épargne pas la France loin de là.

            Je te salue Karima, je serai présent à tes côtés quand tu viendras en France au Sénat et je t'ouvre mon blog avec grand plaisir pour que tous les Aïcha, les Malika, les Ahmed et autres Luc ou Karim et consorts sachent, qu'ils apprennent enfin tous ces simples d'esprits, ces bas du plafond, ces courte-vue que lutter contre l'intégrisme islamique relève de la salubrité publique, de la bonne santé républicaine et des libertés et non du racisme comme la bien pensance cherche à leur faire croire.

 Gérard Brazon 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Ce mardi 8 février 2011 annonce l’arrivée à Paris

de l’antenne française de l’Association

« INSOUMISE ET DEVOILEE »

 

Karima-Burqa.jpgL’ASSOCIATION

Cette association a été créée en Belgique et est portée à bout de bras par Karima Safia.

Karima Safia, musulmane, originaire du Magreb. C’est après la publication de son premier livre « Insoumise et dévoilée » (Publié en 2008 aux éditions Luc Pire) qu’elle reçoit des centaines de témoignages. Se rendant compte à quel point les mariages forcés et les violences perdurent au nom des traditions archaïques, instrumentées par les extrémistes, qu’elle décide de venir en aide à ces jeunes filles/femmes désemparées et vivant dans la peur de leur famille (père, frères, oncles et même de leur mère).

De nombreuses personnes ont, bénévolement, rejoint son combat et agissent au quotidien au côté de ces victimes, relevant le défi de faire respecter leurs droits en tant que personnes et leur donner accès à la liberté.

Consciente de ce que, malgré leurs traumatismes, l’importance accordée par ses jeunes filles au milieu familial, elle se rend très vite compte de ce que les centres pour femmes battues ne représentent pas une réelle solution. C’est alors qu’elle met sur pieds un réseau de familles d’accueil. Ces familles d’accueil sont aujourd’hui au nombre de 18. Pour les 184 cas secourus, hormis un seul échec, la réussite est totale.

Si l’équipe de « Insoumise et Dévoilée » revendique cette réussite, elle en attribue un bonne part à la collaboration des autorités policières, les procureurs du Roi et rend hommage aux filles qui ont osé franchir le pas et appeler à l’aide, souvent au péril de leur vie.

Aujourd’hui, ces jeunes filles ne culpabilisent plus, sont pratiquement autonomes financièrement, suivent une thérapie de groupe et souhaitent vivre dans un pays où les libertés acquises soient respectées.

LES ACTIONS

1.      NOS INTERVENTIONS

Sur simple appel (d’un Directeur d’école, d’une jeune fille/femme en détresse, d’un service de police…) nous rencontrons la personne concernée pour cerner sa détresse et ses motivations. Avec elle, nous évaluons les différentes solutions possibles. La décision de quitter, ou pas, le milieu familial sera prise par la victime. Il est donc primordial que ces victimes soient entourées de personnes compétentes connaissant les difficultés rencontrées, la culture et les traditions dans lesquelles elles ont été éduquées.

 

2.      HEBERGEMENT

Lorsque la jeune fille, ayant pris conscience de son statut de victime, décide de faire le saut et quitte son milieu familial, il est très important de lui trouver immédiatement un milieu de vie où elle se sente bien et en sécurité. « Insoumise et Dévoilée » a donc opté pour des familles d’accueil. Cette démarche est organisée en pourparler avec les services de la police, les acteurs sociaux, des psychologues, des médecins, des juristes, des avocats, voire dans certains cas avec un Imam.

 

3.      SENSIBILISATION

a)      Conférences dans les écoles

Afin de faire connaître les actions de l’Association « Insoumise et Dévoilée », de tendre la main aux jeunes filles en détresse et de sensibiliser élèves et enseignants aux problématiques que peuvent vivre ces jeunes filles. Une des motivations de cette sensibilisation étant de rendre tout un chacun plus attentif au mal être de ces victimes et de les soutenir.

b)      Conférences destinées aux adultes

Si l’Islam fait peur c’est qu’il est très souvent détourné par certains dans le but caché de créer une soumission. Il est donc très important d’en donner une autre lecture qui vise à la compréhension et le respect de l’autre dans la tolérance.

c)      Débats

Nous participons à des débats qu’ils soient privés ou publics (médias etc..) aux fins de faire connaître l’Association « Insoumise et Dévoilée » et ses actions.

d)      Défis

-          Travailler en étroite collaboration avec tous ceux qui désirent améliorer le sort de ces jeunes filles.

-          Faire comprendre à la communauté musulmane que nous avons besoin d’elle pour faire évoluer les choses.

-          Créer notre (nos) maison(s) d’accueil.

-          Développer le n° de téléphone vert belge pour en faire un n° européen.

-          Combattre la récupération politique et défendre le statut apolitique de l’Association « Insoumise et Dévoilée ».

 

4.      CONCLUSIONS

A toutes les jeunes filles qui ont fait appel à notre Association comme à toutes celles qui auront, malheureusement, besoin d’elle, nous faisons la promesse solennelle de continuer notre combat dans le respect de notre engagement :

·         Les voir se reconstruire,

·         Les voir évoluer,

·         Les voir s’émanciper,

·         Les voir s’assumer loin de toute culpabilité et de peur.

·         Maintenir notre engagement et notre ligne de conduite, libre de toute influence en restant résolument apolitique.

        

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Jean Valette dit "Johanny" 23/01/2011 09:20



"Karima"... Ressemble étonnamment au grec "Karisma" (don de Dieu "gratis data")... Comme quoi !!!.....