Kastelino, un poulain âgé de trois mois, agressé au couteau en Belgique.

Publié le 9 Août 2013

La sauvagerie en Belgique.

Kastelino, un poulain âgé de trois mois, agressé au couteau: "Nous avons dû placer 20 mètres de points de suture"-

Depuis plusieurs années, les agressions de chevaux sont en forte augmentation. Que ce soit en Wallonie ou en Flandre elles sont de plus en plus violentes. Il y a quelques jours, Kastelino, un poulain qui se trouvait dans une prairie près d’Hasselt, a été retrouvé mutilé.

"Un poulain âgé de trois mois a été agressé à la hache ou au couteau hier. Le propriétaire du cheval l’a amené dans notre clinique. Nous avons dû placer 20 mètres de points de suture tellement la plaie était grande. C’est la deuxième fois en très peu de temps qu’un cheval est amené mutilé à la clinique, mais hier c’était le cas le plus impressionnant", nous a écrit Kadidja Essaheli via notre page Alertez-nous. Kadidja est l’épouse de Tom Marien, le chirurgien qui a opéré le poulain à la clinique du cheval de Lummen.

 

"Le poulain était ouvert de l’épaule jusqu’à la queue"

Le poulain, Kastelino, se trouvait dans une prairie de Beverlo à cinq minutes d’Hasselt. Selon la police de Beringen-Ham-Tessenderlo, le poulain a été agressé au couteau dans la nuit de mardi à mercredi."Le poulain était ouvert de l’épaule jusqu’à la queue. Il n’y a pas que la chair qui a été touchée, des muscles et des tendons ont également été sectionnés", nous a encore confiés Kadidja qui semblait bouleversée. Le poulain a dû être opéré pendant 2h30 par deux chirurgiens. "Je travaille depuis 20 ans dans cette clinique, j’ai déjà vu beaucoup de catastrophes, mais je n’avais jamais rien vu de tel", a confié l’un des chirurgiens au micro de nos confrères de VTM.

 

"Le risque d’infection est grand"

Depuis mercredi après-midi, Kastelino est de retour dans son box avec sa maman. "Sa convalescence va être longue. Certains endroits de son dos n’ont plus de peau et n'ont donc pas pu être suturés. Comme le cheval est un animal très fragile, le risque d’infection est grand. Il pourrait ne pas être totalement guéri avant un an et demi", a conclu Kadidja.

 

Un autre poulain mutilé aux organes génitaux

La semaine dernière, un autre poulain avait été agressé dans la même région. Cette fois, on s’en était pris à ses organes génitaux alors qui paissait à Koersel, non loin de Beverlo. "Trois chevaux se tenaient près du poulain, mais ils étaient sains et saufs. Le propriétaire a remarqué la mutilation pendant que son poulain mangeait. La prairie se trouve derrière une haie, où il y a peu de passage", a indiqué M. Hamaekers le chef de la zone Beringen-Ham-Tessenderlo au quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws. 

(Lire la suite ICI)

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

marée 11/08/2013 02:52


Rien d'autre que des lâches,bande de salopards.Les pauvres bêtes!

FRANHENJAC 10/08/2013 14:59


C´est horrible...pauvre animal....

henri 09/08/2013 22:21


Solution exemplaire :


Un bon coup de chevrotines dans la gueule du salopard qui a fait ça !


Pas de récidive...


Affaire classée !

@ 09/08/2013 16:50


Quand je vous répète que les francs cinglés sont légions et les "assassins parmi nous".....


Personne jusqu'à présent n'a remarqué la sauvagerie du personnage qui fait cela. En bon macho et anti Gender, je parie dix caisses de Champ. que ce n'est pas une Fille qui fait ça...!


Mais les profilers et la police ni les gens qui vivent avec ce cinglé ne savent et ne supputent rien?