Kiev rétablit l’ordre dans le « protectorat de l’Est ». Cela lui réussit mal.

Publié le 18 Avril 2014

Par La Voix de la Russie | Le président par intérim d’Ukraine Alexandre Tourtchinov a donné l’ordre de dissoudre la brigade des troupes aéroportées, l’unique dans le pays, cantonnée à Dniepropetrovsk (Est de l’Ukraine), dont les militaires ont refusé de participer à la répression des troubles dans la région de Donetsk voisine.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_18/Kiev-retablit-l-ordre-dans-le-protectorat-de-l-Est-Cela-lui-reussit-mal-3209/

Kiev rétablit l’ordre dans le « protectorat de l’Est ». Cela lui réussit mal-

Les soldats, qui n’ont pas voulu tirer sur leur propre peuple, « ont montré de la poltronnerie », selon M. Tourtchinov.

A la fois la Rada suprême propose de revenir sur la décision prise en automne dernier sur la transition à l’armée de métier et de rétablir le service national obligatoire. Le leader du parti nationaliste Svoboda Oleg Tiagnibok a appelé à commencer l’entraînement des volontaires dans des unités de l’armée, ainsi qu’à adopter une loi sur l’usage des armes par des civils : « Pourquoi un peuple pacifique ne peut-il pas s’armer ? »

Il est frappant à quel point les actions des autorités à Kiev rappellent aujourd’hui celles des administrations coloniales quelque part en Inde, au Congo belge, en Indochine ou en Rhodésie du Sud au siècle dernier, voire avant-dernier

La colonisation planifiée de l’Ukraine a commencé depuis l’an dernier à entrer dans son étape finale, considère Bogdan Bezpalko, qui dirige le Centre des études ukrainiennes et biélorusses à l’Université Lomonossov.

Et si les plans des Etats-Unis, de l’UE et de l’OTAN n’étaient pas mis en échec par la Russie, vers la fin de l’année la « colonisation » de l’Ukraine aurait été achevée, est-il persuadé.

« J’affirmais toujours que l’accord sur l’association avec l’UE avait un caractère purement colonial. Et les forces préconisant cet accord sont en fait un groupe de pression pour coloniser l’Ukraine.

Une partie considérable de pays européens, surtout dans l’Est, sont de même des colonies. Seulement plus privilégiées. L’Ukraine aurait été en dernière position parmi eux. Le territoire le plus stagnant, transformé en réservoir d’une main d’oeuvre bon marché et en terrain d’écoulement des marchandises européennes les plus défraîchies. Pour cette raison les gouverneurs actuels de l’Ukraine, arrivés au pouvoir à la suite d’un putsch peuvent à juste titre être considérés comme une administration coloniale ou d’occupation. »

Il est encore prématuré de parler des autorités à Kiev comme d’une administration « coloniale », estime pour sa part le professeur de l’Université de Russie Alexandre Gouchtchine. Or cette administration dépend entièrement de Washington.

« A Kiev l’administration se trouve pratiquement sous contrôle absolu des Américains. Aucune décision importante n’est prise sans consultation des Américains. Cela se fait au niveau du SBU (Service de sécurité de l’Ukraine), où les Américains sont largement représentés et où leurs agents fonctionnent. »

Les autorités à Kiev sont à l’évidence consultées par le directeur de la CIA en personne John Brennan. Il est venu incognito cette semaine à Kiev, mais a été identifié, et la Maison Blanche a dû confirmer officiellement cette visite. Kiev a annoncé l’opération dite « anti-terrorisme » dans l’est et le sud du pays le lendemain du départ de M. Brennan.

En tout cas, Kiev se décidera à peine d’intensifier ses opérations militaires dans l’est du pays à la veille de la visite du vice-président des Etats-Unis Joe Biden en Ukraine, programmée pour le 22 avril, croient des experts.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_18/Kiev-retablit-l-ordre-dans-le-protectorat-de-l-Est-Cela-lui-reussit-mal-3209/


Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_04_18/Kiev-retablit-l-ordre-dans-le-protectorat-de-l-Est-Cela-lui-reussit-mal-3209/

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique étrangère

Commenter cet article