Kosovo: Trafics illicites d'organes serbes et albanaise, une honte de plus.

Publié le 27 Janvier 2011

Vous souvenez-vous du Kosovo ! Cette province qui fut le berceau de la nation serbe. Celle de kosovars soutenu fortement par l’Union Européenne avec les bombardiers de l’OTAN.

 Le Maréchal Tito commit l’erreur de laisser entrer dans son pays des immigrés albanais, frères souffrants en communisme, qui trouvèrent la terre si bonne qu’ils s’installèrent et firent souche au point d’exiger que cette terre serbe de confession très orthodoxe devienne une terre kosovar très musulmane. Un peu comme si les habitants des départements de Seine Saint Denis ou du Pas de Calais exigeaient, sur une base ethnique ou cultuelle, l’indépendance.

Un délire de plus s’agissant  de ces régions ? Pas sûr au regard de la vitesse de repeuplement de ces départements.

 

            Mais revenons au Kosovo que la France, l’Europe transformèrent par leurs actions en pays indépendant. Une enquête de Dick Marty député au conseil de l’Europe dénonce des faits que ne reprennent pas en cœur ceux qui dénonçaient autrefois les Serbes et « leurs agissements criminels ».

Que dit cette enquête ? Que les principaux responsables du Kosovo indépendant auraient participé à des trafics illicites d’organes humains ! Ce document accuse divers dirigeants de la guérilla  kosovare, dont l’actuel premier ministre Hashim Thaçi et plusieurs membres de son proche entourage, d’avoir participé au printemps 1999 à l’enlèvement de plusieurs centaines de ressortissants serbes et albanais écrit dans le Figaro Cyrille Louis envoyé spécial à Pristina.

Souvenons-nous de cette époque ou les serbes étaient décrétés comme étant les méchants et les albanais du Kosovo les gentils. Les serbes étaient les tortionnaires, les pilleurs, les assassins, les criminels de guerre ! Les kosovars étaient les victimes de la tyrannie serbe.

Cela dit, je ne veux pas renverser les rôles. Les serbes n’ont pas été des anges mais comment réagirions-nous si des immigrés de longue ou de fraîche date souhaitaient la partition de notre Île de France, le berceau de la nation française ? Comment aussi ne pas se poser des question sur la gestion d’un Bernard Kouchner qui ne pouvait  pas ignorer que lors de son mandat des « prisonniers de guerre » serbe étaient exécutés et leurs organes vendus en passant par l’Albanie voisine. Parce que le rapport nous apprend qu'en plus, la chère voisine Albanie servait de territoire à l’UCK pour parquer les prisonniers.

 

Il était temps que l’on se penche sur l’existence de ces lieux de détention secrets , vers lesquels de nombreux civils ont vraisemblablement été déportés sous les yeux de la communauté internationale, qui n’a rien fait pour leur venir en aide dit Natasha Kandic directrice de la fondation pour les droits de l’homme à Belgrade. Arrestations arbitraires, assassinats, trafics d’organes, etc. Effectivement, ils sont gentils nos kosovars.

A cette époque j’avais félicité Marianne qui était le seul journal ayant dénoncé les bombardements de Belgrade et de la Serbie en général. J’avais dénoncé il y a peu, le traitement injuste qui consistait à permettre l’indépendance du Kosovo alors que l’on interdisait celui des territoires serbes de Bosnie. Trente six poids, trente six mesures. C’est toujours cela l’Europe ! C’est cette honte que la France à couverte du temps de Monsieur Jacques Chirac Président de la République de l’époque. Cette honte que ne pouvait pas ignorer Bernard Kouchner.

Pour conclure, ou sont aujourd'hui les humanistes qui hurlaient  au scandale serbe ? A l’assassinat des kosovars ? Ou sont les droits-de-l’hommistes qui attaquent à tous propos le moindre écart de langage (Eric Zemmour) ou chassent le propos quelque peu déviant à leur regard (Riposte-Laïque) et traînent tous les citoyens qui n’obéiraient pas à la dictature de la pensée ! Est-ce que la vie d’un serbe vaut moins qu’un albanais du Kosovo ? Ou celle d’un chrétiens orthodoxe part rapport à un albanais musulman ?

Que dire de ces kosovars qui se vivent d’abord et avant tout comme des albanais, parlent albanais et le plus souvent souhaitent l’union avec l’Albanie. Marché de dupe  sur le dos de la Serbie ? Dans tous les cas, c’est un grand silence de la part de nos éternels protestataires bien pensants ! Un silence écoeurant autant qu'assourdissant.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article

tartenpion 28/01/2011 19:18



A cette époque n ce territoire devait être ( ou était?) silloné par une flopée de services de renseignement et personne n'a eu vent de quoi que ce soit??



island girl 27/01/2011 22:41



La suisse petit pays nous montre le chemin du bon sens,l'europe est prise en otage par une nuée de fonctionnaires profiteurs et menteurs.



muller marie-claire 27/01/2011 17:30



L'ue (en minuscule) n'est qu'un repaire de brigands une mafia qui est payée trop grassement avec nos deniers et achetée par les arabes pour nous soumettre .


Son soutien est toujours en faveur des mahométans que les rois du pétrole veulent nous imposer pour asservir l'Occident


Il faut sortir de cette Europe qui est devenu un repaire d'assassins et reprendre notre souveraineté!!!!!!!!!