Koweit : légaliser la vente d'esclaves sexuelles pour prévenir l'adultère.

Publié le 8 Juin 2011

L'esclavage n'est pas interdit par l'islam... et c'est une femme musulmane qui l'encourage !

 

Une militante politique et ancienne candidate aux élections législatives a recommandé l'introduction d'une législation permettant la fourniture d’esclaves sexuelles aux musulmans du Koweit dans le but de prévenir l’adultère ou la corruption chez les hommes.

Dans une vidéo en ligne apparemment sérieuse, Salwa Al-Mutairi indique que des membres du clergé l’ont informée que de riches hommes musulmans qui craignent d'être séduits ou tentés d’adopter une conduite immorale par la beauté de leurs servantes, ou même que celles-ci ne leur «jettent un sort», feraient mieux d'acheter des femmes auprès d'une agence d'«esclaves sexuelles». Elle a proposé l'ouverture de bureaux spéciaux voués à la fourniture de concubines, sur le modèle des agences actuelles de recrutement de femmes de ménage.  

«Nous voulons que nos jeunes soient protégés contre l'adultère, a déclaré Al-Mutairi. Elle a suggéré que des filles pourraient être capturées dans des pays en proie à la guerre, tels la Tchétchénie, et ramenées comme butin pour ensuite être vendues à de pieux marchandsCe n'est pas interdit par l’islam», a-t-elle ajouté, rappelant que le calife Haroun Al-Rachid (766-809 AD) a été marié à une seule femme, mais possédait 200 concubines.

Source : Female activist calls for legalizing sex slavery, par A. Saleh, Kuweit Times, 4 juin 2011. Traduction par Poste de veille

Ci-joint la vidéo correspondante en arabe.

        http://www.youtube.com/watch?v=haKslDbFWhI&feature=player_embedded

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

herms 22/08/2011 06:47



je suis une femme  et j'approuve cette proposition



Gérard Brazon 22/08/2011 18:31



Cela mériterait un développement au minimum sinon, c'est de la provocation au mieux, de la bêtise au pire. Bien à vous et à vous lire bientôt.