Krach à venir. La Pelle du 18 Juin

Publié le 11 Juin 2012

Lundi, 11 Juin 2012 11:06

En quelques minutes ou en quelques heures, dans quelques jours peut être (semaine du 18 Juin? avant ou après ?), la bourse pourrait s’effondrer de 25 ou 30%. Cela devrait être très très brutal. On vous racontera des salades comme d’habitude : un incendie dans la salle des ordinateurs comme au Crédit Agricole, un Kerviel ou un Moby Dick en folie, un coup d’état en Grèce ou en Espagne… Tout ça n’est que mensonges pour cacher la réalité, habiller les faits crus et concrets par une nouvelle virtualité. La faillite des banques et de l’ensemble du système fiduciaire EST la réalité.

 

Par Menthalo. L.I.E.S.I.

 

Imaginez que les bourses s’effondrent de 35% en 14 minutes partout dans le monde la semaine prochaine.

 

Impossible ? Détrompez-vous ! Le 6 mai 2010, un flash krach a fait perdre 700 pts au DJ entre 14H42 et 14H52, entrainant toutes les bourses dans sa chute.

La semaine dernière, Menthalo révélait que les Majors n’arrivaient plus à manipuler les cours de l’or comme elles le faisaient auparavant. Un acheteur plus rapide réussissait à s’interposer entre les grandes banques habituées à se vendre l’une l’autre de grandes quantités d’or pour faire baisser les cours. De ce fait, le nouvel acheteur avait réussi à déposséder ces grandes banques de 20.000 tonnes d’or, les mettant inévitablement en faillite, car personne, absolument personne n’est capable de livrer 20.000 tonnes d’or. Depuis lors, le Président des Etats-Unis et le gouverneur de la Fed ont cherché les moyens de couvrir le CME et le LME en les classant “systémiques”. C’est comme maquiller un cadavre, pour qu’il ait l’air moins mort.

 

Cette émission sur le “trading algorythmique” est passée sur  ”France 2″ vendredi 8 juin 2012. Comme toujours, “ils” nous préviennent de l’événement à venir. A vous de décoder.

 

Le premier point, c’est que cette émission démontre que mon analyse était juste pour l’or. Il suffit d’une puce plus rapide, d’un câble plus conducteur en argent par exemple, d’un PC plus performant pour gagner des pico-secondes (millionième de millionième) et jouer gagnant sur les marchés dominés par les robots-traders.

 

 

Le deuxième point, c’est que le système bancaire et monétaire est MORT. Son dernier souffle a été rendu probablement en avril. Le corps est actuellement sous monitoring, respirateur artificiel, pompe sanguine extérieure, dialyse, etc… Electro-encéphalogramme plat depuis deux mois, plus la moindre lueur d’intelligence, pas plus que de lueur d’humanité dans le regard de Von Rompuy.

Dans les jours qui viennent, cette mort clinique pourrait vous être révélée au grand jour de différentes façons.

 

SELL-OFF Boursier

En quelques minutes ou en quelques heures, dans quelques jours peut être (semaine du 18 ? avant ou après ?), la bourse pourrait s’effondrer de 25 ou 30%. Cela devrait être très très brutal. On vous racontera des salades comme d’habitude : un incendie dans la salle des ordinateurs comme au Crédit Agricole, un Kerviel ou un Moby Dick en folie, un coup d’état en Grèce ou en Espagne… Tout ça n’est que mensonges pour cacher la réalité, habiller les faits crus et concrets par une nouvelle virtualité. La faillite des banques et de l’ensemble du système fiduciaire EST la réalité.

Concrètement, que va t’il se passer ? Ceux qui vont vouloir jouer cette chute des marchés ont de fortes chances de ne pas en tirer profit. Les marchés resteront ils ouverts ? Les valeurs seront elles toujours cotées ? Les banques rachèteront-elles les warants et autres turbos aux spéculateurs ? Je ne crois pas. Peu importe.

L’Euro a des chances réelles de s’effondrer brutalement, pour moi, la semaine du 18 juin vers 1,17, peut être même pour arriver à parité. Cela n’a aucune importance, le Dollar est condamné. Il ne terminera pas l’année, disait Lindsey Williams… Terminera t’il l’été ?

 

FIN DE VOS LIBERTES

L’Or s’effondrera t’il ? Nul ne sait, mais ceux qui auront attendu pour investir, en espérant acheter plus bas, pourraient avoir fait un très mauvais calcul.

Les Banques, qui n’auront pas été fermées, ne devraient plus laisser les investisseurs sortir leur trésorerie en cash pour acheter des Napoléons ou des Hercules. Vous pourrez, peut être, acheter de l’or-papier (ETF ou comptes métal), sous la haute autorité de la Banque Solidaire et Fraternelle, mais vous ne verrez plus la couleur de vos pièces ou de vos lingots. Quant à vos plus values sur cet investissement, elles seront sérieusement imposées. D’une manière générale, votre trésorerie sera contrôlée. Le jour où vous souhaiterez profiter de vos économies placées en assurance-vie ou autres produits d’épargne, vous allez avoir des surprises désagréables, mais après tout, il faut bien vous montrer “solidaire et fraternel” avec l’Etat qui vous dirige et qui connait des difficultés financières.

Cet or, que vous ne pourrez plus acheter, est amené à s’envoler, au fur et à mesure que les banques centrales dévalueront la monnaie pour payer leurs dettes. Mais qu’en faire puisque personne n’aura plus de cash et que l’Etat vous le rachète à un prix fixe dérisoire ?

Pour Bix Weir, l’effondrement du système et le changement de paradigme se situe entre la fin du printemps et le début de l’été. Le passage de l’un à l’autre est le 21 juin.

Simone Wapler écrivait à ses abonnés vendredi soir, “l’appel du 22 juin” chute des actions, des obligations, de l’or… menace d’éclatement de la zone euro… nouvelle donne politique et fiscale en France.

Menthalo préfère “la Pelle du 18 juin”. Lendemain des élections grecques et françaises. Veille de la réunion de deux jours de la Fed, le pompier pyromane. Une date fétiche, par ailleurs, pour les amateurs de numérologie.

 

CAC

Dans le courant de la semaine dernière, voyant qu’ « ils » avaient forcé la hausse en passant chaque résistance à l’ouverture par un « gap », en ouvrant au-dessus, j’avais émis l’hypothèse que si on cassait le canal baissier hebdomadaire, « ils » nous préparaient peut être une E.T.E. (voir LIESI en ligne) Mais une bougie hebdomadaire n’a de sens que lorsqu’elle est terminée… Que dit-elle aujourd’hui ?

La semaine s’est terminée avec un recul du CAC, qui vient clôturer pile poil à l’intérieur du canal baissier. Echec de la hausse ! Le CAC n’a réussi qu’à consolider la grande baisse depuis mi-mars de 23,6% de Fibonacci, bloqué par la résistance à 3100, il réintègre le canal. Ces 4 bougies hebdomadaires bloquant sur la même résistance, sont inquiétantes : quadruple top ? Nous verrons lundi si on franchit le cap à la hausse pour un nouveau gap.

Les Bulls pourraient dire que la journée de vendredi n’était qu’une consolidation de 50% de la hausse de la semaine, et que le CAC après cette respiration pourrait s’envoler vers ses objectifs. Comme les cours sont totalement forcés, ils peuvent toujours pousser la hausse à 3180 ou 3400 ou laisser chuter, voire aider à chuter. Je vous recommande de rester à l’écart. Ne jouez pas.

 

Cette analyse ne reflète que le point de vue de son auteur sur un des scénarios possibles dans la crise actuelle… et ne doit pas être interprété comme une incitation à jouer en bourse, ou avoir des comportements inciviques, vis-à-vis de la Banque Solidaire et Fraternelle ou de nos frères des loges, les Gentils Organisateurs de ce nouveau paradigme… et dans paradigme, il y a “gme”.

…bla-bla-bla…

 

Regardez cette vidéo qui explique le “deleveraging”, excellente malgré quelques imperfections secondaires.

 

http://liesidotorg.wordpress.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article