L'Europe inondée par une immigration massive.

Publié le 5 Mars 2011

             Les révolutions arabes émeuvent nos démocraties et singulièrement nos "gentils" journalistes de France qui vont pouvoir par la suite, faire des "UNES" sur la misère des pauvres victimes errant sur les mers à la recherche d'un hâvre de paix européen.

           Oh les pôvres fuyant la faim et l'insécurité engendrés par les bouleversements révolutionnaires. Combien parmi eux, profitent de ces évenements pour rejoindre la famille en Belgique, en France et bénéficier ainsi de la générosité de ces européens, de ces anciens colons, des ces exploiteurs, de ces esclavagistes, de ces colonialistes d'autrefois.

             Je ne peux m'empêcher de penser à celui, (Abdellatif Kechiche) à ceux qui rêvent de révolution dans les Cités de France et qui admirent (de loin - ils ne sont pas fous) les révolutions dans leurs pays de coeur. Celà même qui n'ont aucune dignité, aucune reconnaissance pas même celle du ventre. 

          Alors nous verrons des reportages larmoyants sur ces pauvres immigrés victimes ou non. Des réfugiés politiques de facto qui ne seront en fait, que des immigrés supplémentaires s'ajoutant, à charge, sur nos comptes sociaux.

            Pourquoi cette tristesse, cette rancune finalement, ce fiel qui inonde mes propos ? Simplement parce que leurs cousins "français de papiers" m'ont enseigné qu'ils n'aimaient pas la France. Alors de voir sur les côtes de France, aux frontières de mon pays une arrivée massive d'immigrés nouvelle formule me désespère car je sais que dans à peine un an, ils gonfleront les rangs de ceux qui ne rêvent que d'abaisser cette France qui leur a donné.

Gérard Brazon 

 

LIBYE - L'insurrection libyenne a continué vendredi sa progression vers l'ouest pour stopper une éventuelle attaque de l'armée régulière du colonel Mouammar Kadhafi, alors que l'opposition tentait de manifester à Tripoli.

Des affrontements entre anti-Kadhafi et forces de l'ordre ont éclaté dans la banlieue-est de la capitale, alors que des partisans du régime manifestaient dans le centre-ville. Des violents affrontements ont eu lieu à Zawiyah, à l'ouest de Tripoli, faisant de "nombreux" morts et blessés, tout comme à Ras Lanouf (est).

Une base militaire passée sous le contrôle des rebelles près d'Ajdabiya (est) a été bombardée par les forces gouvernementales, et l'exode massif se poursuivait à la frontière tunisienne, où plus de 100.000 personnes sont arrivées depuis le 20 février.

YEMEN - Un incident dans le nord du Yémen, où sévit une rébellion chiite, a fait des victimes vendredi, et des manifestations d'opposants et partisans du régime ont eu lieu à Sanaa et dans le reste du pays pour réclamer le départ du président Abdallah Ali Saleh, 68 ans, au pouvoir depuis 32 ans.

EGYPTE - Le nouveau Premier ministre égyptien Essam Charaf s'est engagé vendredi, au lendemain de sa nomination, à satisfaire les demandes populaires pour un changement démocratique devant des milliers de personnes rassemblées sur l'emblématique place Tahrir au Caire.

TUNISIE - Le nouveau Premier ministre, Béji Caïd Essebsi, a accusé le président déchu Zine El Abidine Ben Ali, en fuite en Arabie saoudite, de "haute trahison" et annoncé que la priorité de l'action de son gouvernement serait de rétablir la sécurité pour relancer l'économie, actuellement "au bord du gouffre". Les autorités tunisiennes de transition ont aussi annoncé l'élection d'une Assemblée constituante le 24 juillet. La puissante centrale syndicale tunisienne Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT) se félicite de la transition démocratique.

IRAK - Plusieurs milliers de personnes ont manifesté en Irak contre le manque de services publics, la corruption, le chômage ou encore l'incompétence de leurs dirigeants, lors de rassemblements toutefois moins massifs que ceux de la semaine précédente.

JORDANIE - Des milliers de Jordaniens ont manifesté à Amman à l'appel des islamistes pour "des réformes du régime", au lendemain du refus du gouvernement d'envisager la monarchie constitutionnelle réclamée par une partie de l'opposition.

BAHREIN - Le chef du Wefaq, le principal mouvement de l'opposition chiite à Bahreïn, cheikh Ali Salmane, a appelé à une coexistence pacifique entre chiites et sunnites au lendemain de heurts entre jeunes des deux communautés religieuses. Il a pris la parole devant une nouvelle manifestation chiite, s'étirant sur trois kilomètres entre l'ancien siège du gouvernement et la place de la Perle dans la capitale.

ARABIE SAOUDITE - Quelques centaines de personnes ont manifesté dans l'est à majorité chiite de l'Arabie saoudite pour réclamer la libération d'un dignitaire arrêté, au lendemain d'arrestations de manifestants, selon des témoins et des militants. A Ryad, au moins trois personnes ont été arrêtées vendredi après avoir répété des slogans hostiles à la monarchie à la sortie d'une mosquée, ont indiqué des témoins.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Francis CLAUDE 06/03/2011 07:12



Bonjour Gérard, tout d'abord merci d'avoir bien mieux que moi exprimé les sentiments que me(nous) inspire cette nouvelle situation, que j'avais si mal exposée sur un commentaire la semaine
passée.


mais quand méme je me pose une question qui a ma connaissance ne doit etre posée que pazr moi ou si elle est posée je n'en ai pas connaissance'mais je ne suis qu'un petit Français vieux de
surcrois et qui ne peut bien sur pas etre au courrant de tout!. oui ma question est : mais pourquoi tous ces "malheureux" fuyants leurs pays en guerre ne partent pas vers les pays fréres au sud
du sahara, il est déja bien plus facile de nos jours de traversé le sahara que la méditéranée sur des embarquations de fortune.....et de plus ils ne risquent pas a l'arrivée de la terre promises
...etres battus rackettés et subir toutes les maltraitances possibles en attendant que les pays civilisés envoient force d'aides ausi bien financiéres qu'en dons divers ainsi que la mise a
disposition d'un bataillon sanitaire qui ont debonnes chances d'estres molestés si un homme veut soigné une femme(bien que des femmes sur les images que j'ai pu voir je n'en ai pas vu
beaucoup!!)- non il n'y a bien que l'europe qui peut etre aussi stupide pour accepter de pareilles situations, si ces bons européens savaient cmment ces gens ce traitent entre eux ils en auraient
surement une autre vision!!!!!