L'abattage des animaux, le halal, ses dangers qui ne sont pas signalés...

Publié le 12 Février 2013

Nous nous réjouissons que le Ministre de la Consommation ait décidé une

 

enquête sur l'affaire de la viande de cheval détectée dans de la viande

 

surgelée censée être du bœuf.

 

Communiqué de la Droite Libre

Toutefois, nous regrettons le manque d'empressement des autorités lorsqu'il s'agit d'informer les non-musulmans du fait que la viande halal qu'ils achètent à leur insu déroge aux principes

7A du chapitre 4 de l'annexe 3 du Règlement européen (CE) n° 853/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 fixant les règles spécifiques d'hygiène applicables aux denrées alimentaires d'origine animale, dispose : "La trachée, l'oesophage doivent rester intacts lors de la saignée, sauf s'il s'agit d'un abattage selon un rite religieux".

Lors des abattages religieux, on sectionne ces parties, notamment chez les moutons ou les ovins, un reflux du contenu des estomacs se produit qui souille la coupe de la viande. C'est précisément ce sectionnement qui a lieu dans le cadre des abattages rituels sans étourdissement. Ce mode d'abattage contourne les principes de la législation en matière d'hygiène et augmente ainsi les risques.

 Ainsi, le principe de précaution, désormais à valeur constitutionnelle, recommanderait d'abolir ces modes d'abattage, qui plus est, cruels pour les animaux et dérogatoires là aussi aux principes juridiques reconnus.

Dans le point du 10 janvier 2013, Michel Turin, auteur de Halal à tous les étals relevait que « le problème est que l'on abat aujourd'hui beaucoup plus de bêtes selon le rituel halal que ne le justifierait la consommation de confession musulmane » (essentiellement pour des raisons économiques).

Par ailleurs, il nous apparaît nécessaire qu'à partir du moment où les musulmans ont le droit de savoir si leur viande est bien halal, que les non-musulmans puissent aussi être informés du fait que la viande qu'ils achètent déroge aux principes reconnus en matière d'hygiène.

Le halal, fait religieux, semble gêner considérablement les autorités dans leur action d'information et de contrôle alors même que notre république est laïque.

 Les amis de la Droite Libre 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

pam25 13/02/2013 12:46


Faites comme moi maitanant je ne mange plus de viande.

Respectvaleurs 13/02/2013 11:32


Viande de cheval : scandale! Viande halal : c'est normal!!


Slogan de mon cru qu'on pourrait relayer à droite à gauche sur les différents sites résistants...

aupied 13/02/2013 03:42


Bonjour a vous 


la vainde de cheval fait la une des journeaux , et la vainde halal ?? on oblige les entreprises de produits surgelés a inscrires leurs compositions , mais on oblige personne a inscrire que la
vainde dans les super-marché  est halal, nous Français ne sommes pas obligés de consommer cette genre de produit , en plus vu l'état de proproté des abattoirs halal , je pense qu'il faudrait
laisser nos abattoirs Français faire leur boulôt comme cela c'est toujour fait en France c'est-a dire dans le soucis de l'hygiéne pour les consommateurs que nous sommes