L'abbé Guy Pagès évoque la légitime défense.

Publié le 15 Octobre 2012

J'ai eu le plaisir de rencontrer le Père Guy Pagès sur le parvis de l'église St Augustin,  lors de la manifestation nocturne du 13 octobre dernier en faveur des chrétiens persécutés dans le monde, persécutés essentiellement par les musulmans dans la plupart des pays musulmans que nos élites politiques appellent malgré tout  "pays amis". Nos dirigeants ne se soucient en rien du sort tragique réservé à ces populations. Nous montrons souvent sur ce Blog des images terribles qui nous viennent du Nigéria - où les chrétiens sont régulièrement massacrés ou brûlés vifs par des milices islamistes - ou d'Egypte où les Coptes sont persécutés, volés, violés, torturés, massacrés et doivent défendre leur existence face au pouvoir islamique en place qui compte appliquer la Charia dans son intégralité et faire des Coptes (authentiques égyptiens), des dhimmis payant une redevance aux musulmans. Mais les chrétiens sont aussi - à moindre degré certes- persécutés par des bouddhistes et des Hindouistes.  
Le Père Guy Pagès expose son point de vue et son inquiétude sur nos sociétés française et européenne, non seulement déchristianisées, mais en perte de repères, de forces, de convictions et qui se laissent  glisser vers l'islamisation....vers l'abîme. L'islam ne peut être un remède à la souffrance ou à l'angoisse humaine. Au contraire, l'islam est un vecteur du Mal et de la haine envers l'autre. Il y a un devoir de "légitime défense" qui est de notre responsabilité. Le Christ ("aime ton prochain comme toi-même) avait montré le chemin en distinguant ce qui était du domaine céleste, du domaine de la foi et ce qui constituait  la responsabilité individuelle de chacun et celle collective de l'état. Le Père Guy Pagès 
 évoque avec franchise la contradiction entre islam et christianisme  et le rôle de certains prêtres ou prélats qui semblent abandonner leur sacerdoce et leur foi pour se livrer corps et biens à l'islam. Ceci est à l'image des hommes politiques de notre pays qui préfèrent la dhimmitude et l'asservissement que nous impose une nouvelle dictature politico-religieuse, plutôt que l'affirmation et le respect de nos valeurs républicaines et laïques dont celles que nous a léguées le christianisme. 

Nancy VERDIER

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Yves IMBERT 17/10/2012 20:28


et pendant ce temps le bouffon  hollande des mosquées se repend envers l'algérie en oubliant de demander la réciprocité


ces traitres islamo-marxistes méritent vraiement une balle dans la nuque

LA GULOISE 16/10/2012 08:35


Saluons le courage lorsqu'on le rencontre, cela devient tellement rare. Bravo , mon Père .