L’ABCD de l'égalité: l'exemple doit venir d'en haut. Par Annie Keszey.

Publié le 5 Février 2014

Un article d'Annie Kezsey pour laquelle j'ai une vraie admiration. Femme de conviction, femme de parole, femme de courage, elle ne vous caresse pas dans le dos pour mieux vous poignarder comme certaines femmes politiques de ma connaissance savent le faire en souriant !

Nous ne partageons pas forcèment les mêmes idées. Mais sur ce sujet, les droits de la femme, nous sommes en phase et tout comme elle, je dénonce ces hypocrisies UMP et Socialistes et du personnel politique en général.

Gérard Brazon

 

Annie KezseyL’ABCD de l’égalité femmes-hommes est peu connu des adultes du gouvernement. Comme en Suède, une formation obligatoire devrait concerner, en priorité, le chef de l’Etat, les ministres, députés et sénateurs.

Le gouvernement de François Hollande respecte la parité, mieux que ses prédécesseurs, mais les stéréotypes de genre restent prégnants.

Le Chef du gouvernement manifeste publiquement une inégalité femme-homme dominatrice, froide et violente : J’ai mis fin

Les ministères traditionnellement les plus importants sont occupés par des hommes : Premier ministre, Intérieur, Finances, Education nationale, Affaires étrangères, Défense nationale, Travail, Emploi, puis, Agriculture, Ecologie, Energie, Transports et Pêche… 

 

Les ministres- femmes occupent des fonctions nées des stéréotypes de genre connus, validés au niveau de l’Etat, qui en perpétue ainsi l’existence : Affaires sociales, Santé,  Personnes âgées,  Famille, Logement, Communication, culture, Jeunesse, Vie associative, Artisanat, Tourisme, Droit des femmes, Francophonie…

Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice, est l’exception.

 

Le cliché séculaire, pour simplifier « femmes littéraires, hommes scientifiques » s’est appliqué.

 

Parfois, la tradition est renforcée alors que l’on promet le changement : il y a deux ministres-hommes délégués auprès du ministre de l’Economie et des Finances, aucune femme et trois ministres-femmes déléguées auprès du ministre des Affaires sociales et de la Santé, aucun homme.

 

Deux ministres-femmes ont été atteintes dans leur honneur, par des hommes, au sein de ce gouvernement:

Dominique Bertinotti dont la loi qu’elle proposait sur la famille vient d’être reportée à plus tard ou jamais, par prudence, mais sans son accord,

Delphine Batho, ministre de l’Ecologie, démise de ses fonctions parce qu’elle avait critiqué la diminution du budget de son ministère :   Sur proposition du Premier ministre, le Président de la République a mis fin….

 

Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes s’engagera certainement pour appliquer l’ABCD de l’égalité  lors du prochain remaniement ministériel.  

  

Le vote des femmes, le contrôle des naissances, la loi sur l’IVG, l’abolition de la peine de mort, l’adoption du premier contrat civil favorable aux homosexuels, le pacs et le mariage pour tous  sont des progrès dans la liberté des individus, venus d’en HAUT.

 

 

Annie Keszey.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article