L'adjointe au maire de Mulhouse chez les islamistes. par l'Observatoire de l'islamisation

Publié le 16 Juin 2011

Toute la classe politique était encore cette année présente au meeting de l'association AMAL qui pilote le projet de Grande mosquée de Mulhouse, soutenu par la ville (235 000 euros!) et  par Youssef Al-Qaradawi le célèbre Cheikh psychopathe légitimant toutes sortes de crimes (voir notre dossier).

Alors que le maire Jean Rottner a eu l'intelligence de ne pas copiner avec Tariq Ramadan, les élus d'origine arabe ont volé à sa rencontre, solidarité arabo-musulmane oblige...

Lu sur L'Alsace.fr  (extrait):

"Majorité municipale. — L’adjointe au maire Fatima Jenn a répondu à l’invitation d’Amal « à titre personnel et en tant que présidente du Centre culturel de monde arabe ». Idem pour l’autre élu de la majorité municipale Hakim Mazoul, « présent à titre personnel et au nom de l’association des Deux Rives » (...)« Tariq Ramadan est un islamologue reconnu, un intellectuel et un universitaire, commente Fatima Jenn. Il est régulièrement consulté sur des questions de l’islam, y compris par l’Assemblée nationale… Au moment où il avait eu ses fameux propos sur le ‘moratoire’concernant la lapidation des femmes, j’étais allée le voir et j’en avais débattu avec lui, il m’avait expliqué sa position et écouté la mienne. Je ne perçois pas Tariq Ramadan comme un homme dangereux et je pense que si on ne partage pas le point de vue de quelqu’un, c’est bien de venir en débattre avec lui. À travers mon engagement politique et mon association, j’essaie de lutter contre les préjugés.

1302475628_3.jpg

 Côté UMP, la collaboration est tout aussi décomplexée :

Arlette Grosskost. — « J’accepte toujours les invitations quand on me fait l’honneur de m’inviter, indique la députée mulhousienne. J’ai déjà entendu Tariq Ramadan en audition à l’Assemblée en tant qu’élue nationale, lors d’un débat consacré à la laïcité et la liberté de conscience. Nous ne partageons pas le même avis. J’ai moi-même participé à la rédaction et au vote de lois et je ne permettrais pas qu’on déroge aux règles de la République, une République exigeante dans ses droits et ses devoirs […] J’ai trouvé un petit peu cavalier de la part du maire le fait de dire, à travers la presse, ‘on n’y va pas’… Je ne vois pas pourquoi on stigmatiserait ainsi une communauté. C’est un honneur de partager un repas avec toute la symbolique que cela représente. »

Arlette Grosskot ne partage pas l'avis de Tariq Ramadan...mais est honorée d'être à sa table ! De plus elle était  également venue l'année passée alors que l'invité vedette était le célèbre prédicateur salafiste Safwate Higazi, très proche de Qaradawi, qui s'est illustré dans un passé récent par ses appels à tuer les Juifs...

Le centriste Bernard Stoessel (ex-UDF) est aussi entré dans a voie de la collaboration : « J’ai été jusqu’à il y a peu de temps encore adjoint chargé des cultes et j’ai eu à ce titre des contacts réguliers avec Amal, indique le conseiller municipal et président du Pays. J e suis venu à cette 2 e Rencontre parce qu’on m’a invité et pour manifester mon soutien à la réalisation du projet en cours (NDLR, la construction de la grande mosquée). J’ai été surpris, pour ne pas dire choqué, par les propos du maire qui m’ont paru être une ingérence par rapport à une association et à l’organisation d’une manifestation. "

Observatoire de l'islamisation-juin 2011

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

francis CLAUDE 17/06/2011 05:42



j'ai lu quelque part que toutes proportions gardées Mulhouse compte la plus grosse colonie arabo/musulmane de FRance...ce qui m'a impressionné c'est la rue principale de Mulhouse (piétonne) il
est trés difficile de trouver une face de craie...alors que voulez vous les collabos y sont également trés nombreux!!!



Loly 16/06/2011 20:17



Bon sang ne saurait mentir! de Gaulle le disait "c'est comme la vinaigrette..."