L'administration Obama tisse des liens avec les Frères Musulmans américains

Publié le 17 Octobre 2011

Observatoire de l'islamisation par Joachim Velocias

15.10.2011

Des organisations musulmanes américaines comme  le Council of american islamic relations (CAIR) et Islamic Society of North America (ISNA) , notoirement liées au Frères Musulmans et au Hamas (cliquer sur les liens), ont leurs entrées à la Maison Blanche !

L'ancien responsable du FBI sur les questions d'islamisme, Guandolo,  affirme que les Frères Musulmans ont infiltré les couloirs du pouvoir à Washington:

"Ce que nous voyons n'est pas juste à l'intérieur de la Maison Blanche, mais à l'intérieur des entités gouvernementales, des entités de sécurité nationale, le Département d'Etat - représentant  une forte pression des Frères musulmans pour obtenir non seulement dans des postes opérationnels, mais des places politiques à long terme, des positions bureaucratiques ", at-il dit à CBN News.

Au premier rang de leurs associations se trouve la Société islamique d'Amérique du Nord ou l'ISNA, selon Guandolo. En 2007, l'ISNA a été visée en tant que  co-conspirateur dans le plus grand procès de financement du terrorisme dans l'histoire américaine, celui de la "Holy Land Fondation".

De même, le FBI a découvert des documents internes de Frères Musulmans nommant ISNA comme "l'une de nos organisations et une organisations amie."

Quand Obama a voulu qu'un musulman prie pour son investirure, il s'est tourné vers l'ancienne présidente de l'Isna, Ingrid Mattson ! Mieux, lors d'un dîner d'Iftar (rupture du jeûne du ramadan) récent à la Maison Blanche, le représentant de ISNA,  Mohammed Majid était assis juste à quelques mètres de la présidente.

"Moahmmed Majid était assis à la table avant droite en face de Barack Obama. Mais quand la liste officielle des participants de la Maison Blanche a été publiée, son nom a curieusement disparu", a déclaré l'expert en terrorisme Patrick Poole, chroniqueur Pajamasmedia.com.

Un autre groupe américano-musulman lié à la fois les Frères musulmans et au Hamas (qu'il a financé) est le Council on American Islamic Relations, CAIR. Le FBI refuse de rencontrer le CAIR à cause de ses liens avec le terrorisme. Mais à la Maison Blanche, la conseillère Valerie Jarrett,  a récemment fait l'éloge du groupe pour avoir pris part à une campagne sur MTV contre les préjugés...

"Le gouvernement américain sait que ce sont des agents des Frères musulmans parce que les procureurs du gouvernement fédéral sont allés en Cour fédérale, qui a statué sur leur appartenance aux Frères Musulmans" a expliqué Poole.

Un des exemples est Kifah Mustpaha. En 2010, il a reçu une visite de deux quartiers généraux du FBI et du National Counterterrorism Center, malgré les liens de longue date avec le Hamas.

"Nous savons que les Frères musulmans, à partir de leurs propres documents, ont dit qu'ils veulent infiltrer tous les niveaux de gouvernements et la société civile ici en Amérique pour la détruire de l'intérieur", a déclaré Poole. (document interne des Frères Musulmans découvert chez Mohamed Akraf, leader des Frères aux USA, enfin déclassifié, disponible et traduit en anglais (après le document original))

L'administration Obama semble voir les Frères comme un partenaire idéal pour sa politique de sensibilisation de l'opinion (lutte contre les "préjugés") sur le monde musulman.

Les responsables de l'administration Obama disent qu'ils sont maintenant engagés dans le dialogue avec les Frères musulmans en Egypte.
Cette politique s'étend apparemment à la confrérie en Amérique...

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article