L'Algérie est-elle malade de la France pour être incapable de vivre sans elle...

Publié le 1 Octobre 2012

Gérard 2009L'Algérie ne manque pas d'air. Elle est en permanence dans une position d'enfant vis à vis de sa mère. Une adolescente qui aimerait vivre comme une grande et qui est incapable de s'assumer. On pourrait à l'infini développer sur ce thème car l'Algérie joue la victime en permanence, refuse de grandir et fait porter le chapeau de ses faiblesses à "sa mère".

Je dis "mère" car au fond, qu'est-ce que l'Algérie? Même son nom lui a été donné par la France. L'Algérie, c'est un pays construit dans la sueur et le sang par des français venus tenter leur chance et d'autres, qui sans avoir eu le choix, ont tout donné à cette construction.

Qu'y avait-il avant que les Français interviennent?

Rien qu'une ville sans prétentions, sans beauté et qui servait essentiellement de prison à des esclaves chrétiens. Alger vivait de pillages, de razzias et de piratages en mer. Les côtes d'Europe s'en souviennent encore et ne font pas dans le victimaire. C'est la France qui mit fin, avec l'accord des puissances du moment, à ces traites des blancs, à ces pillages et à ces razzias. La route commerciale en méditerranée était en permanence en insécurité. Qui sait aujourd'hui que les États-Unis, qui n'étaient pas encore devenus cette puissance militaire, sont venus également sécuriser cette route commerciale. Les arabo-musulmans sous la coupe des Turcs auraient dû prendre en compte ces appels incessants des puissances.

Aujourd'hui, ce pays construit par la France dans la sueur, les larmes et le sang, réclame, gémit, pleure sur son sort comme une enfant gâtée qui a reçu un pays clef en main en état de marche et qui depuis, fut pillé par cette engeance dite révolutionnaire. L'Algérie souffre du FLN et de la corruption et non de la France qui la créa.

Depuis, les algériens ne rêvent que d'une chose, venir chez les anciens "colonisateurs". Une France qui reçut si mal, trop mal ces pieds noirs, ces constructeurs d'espaces et de richesses qui ont laissé leurs morts sur cette terre. Sans compter cette honte qui a consisté à abandonner les harkis, soldats de France, français de sang. Cette fameuse page d'un gaullisme sombre. Car aujourd'hui, en refusant de faire venir ces harkis en France, le général de Gaulle a commis ce qu'il refusait: l'immigration de masse mise en place par "ses héritiers", de Pompidou à Hollande, de droite comme de gauche.

Lisez ces plaintes permanentes d'algériens qui refusent de grandir et de devenir adultes. Ce pays est riche, ce pays à de l'espace, ce pays est indépendant mais ce pays est et reste faible de par des dirigeants incapables et corrompus. Les jeunes algériens nés en France qui défilent avec leur drapeau ne sont pas français et nous le savons tous. Pour autant, ils ne font que traduire le déficit de l'enseignement fait en France par l'éducation nationale. Il n'y a pas lieu d'avoir honte de soi... de son pays et les politiciens complices de cette situation sont indignes.

Gérard Brazon

****

Source: TSA Algérie

À deux mois de la visite du président François Hollande en Algérie, prévue début décembre, Saïd Abadou, secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), ouvre les hostilités contre l’ancienne puissance coloniale. Dans des déclarations, ce vendredi 28 septembre, au quotidienEl Khabar, M. Abadou demande au chef de l’État français de prendre des « initiatives courageuses » pour reconnaître les crimes coloniaux et ouvrir une nouvelle page dans les relations avec l’Algérie.

« Hollande doit retirer la loi du 23 février 2005 glorifiant la colonisation parce qu’elle est toujours en vigueur », a‑t‑il dit. « L’ex‑président français Jacques Chirac a certes vidé cette loi d’une partie de son contenu, mais le texte  prévoit toujours d’enseigner dans les écoles et les universités françaises le caractère positif de la colonisation française », précise M. Abadou qui demande à Hollande de présenter des excuses pour la période coloniale et de rendre à l’Algérie tout ce que la France coloniale avait spolié comme richesses de son ancienne colonie.
 
Le secrétaire général de l’ONM a qualifié de « stupides » les déclarations du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius sur la restitution de biens des pieds‑noirs. « Il est inconcevable de demander à l’Algérie de restituer quoi que ce soit à des colons qui soutenaient et appuyaient le colonisateur. Même les juifs ont essayé d’entamer des démarches auprès de l’ONU pour récupérer leurs supposés biens d’Algérie alors qu’ils avaient soutenu la France et trahi l’Algérie. Ce sont les Français qui les incitent à entamer ce genre de démarches », a‑t‑il dit, ajoutant que « ce genre de déclarations et de comportements n’encouragent pas à tourner la page de la tension et de la provocation ».
 

Yamina Benguigui, la ministre française déléguée à la Francophonie, qui a visité l’Algérie début septembre, n’a pas échappé aux critiques de M. Abadou. « Mme Benguigui considère toujours l’Algérie comme une colonie et un pays francophone », déplore‑t‑il. Le secrétaire général de l’ONM s’est étonné que la superficie occupée par l’ambassade de France à Alger représente « un quart de la commune de Hydra, en plus des terrains dont l’ambassade dispose à El Biar ». Il demande la restitution d’une partie de ces terrains occupés par la représentation diplomatique française.

 Source: TSA Algérie

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Repost 0
Commenter cet article

sentinelle 08/10/2012 07:32


puisqu'ils demandent qu'ont leur rendent leur richesses: renvoyons tous les algériens chez eux, tous les pieds noirs qui veulent y aller et basta, bon vent à eux.

Xav 02/10/2012 09:49


Ma mère est pied noir, comme naturellement une partie de ma famille.


Le traumatisme subit par ces personnes est grand, très grand, encore très pregnant d'ailleurs. Et nombreux sont les français comme eux.


Moi, j'ai été éduqué, à la française, sur la métropole, et je peux même écrire que je suis de culture européenne pour avoir vécu de très nombreuses années en Allemagne, dans une Europe judéo
chrétienne.


Dans ces conditions, je me fous de l'Algérie, de ses ressortissants, de son histoire, de sa culture et encore plus de tous les boulets qu'on est en train d'assister avant de leur donner les clé
de la maison France par grandeur d'âme (que je ne supporte aucunement d'ailleurs).


Arrêtez (pas vous personnellement) de me souler avec des fraternités qui n'existent pas parce qu'elles ont cessé d'existé depuis + 50 ans désormais et dont, je le réécris, je n'ai in fine que
foutre, pour laquelle je n'éprouve strictement aucun intérêt.


Et surtout que les bien pensants aux petits pieds réalisent vite fait, que nous somme majoritaires dans ce pays à penser comme moi et que si ça continue, les franco- algériens que vous identifiez
clairement dans votre très bon article vont faire le chemin inverse, qu'ils ont emprunté depuis 62. Content ou pas !


Excellent article ceci étant.


 

mfh 01/10/2012 13:20


...comme si les francais s etaient precipites en 45 en allemagne...mf

Yves IMBERT 01/10/2012 12:14


les accords d'evian tels qu'accepté par de GAULLE et qui laissent le Sahara à l'algérie outre des facilités pour ses ressortissants à venir s'installer en France  sont une pure 
traîtrise d'abord pour les militaires Français qui avaient largement gagné la guerre, merci Bigeard, puis pour la France.


Contrairement à mon père qui a combattu en 40 à la mitrailleuse contre les chars allemands puisque nos chars avaient reçu l'ordre de repli , je considère le sieur de gaulle comme un incapable et
un traitre, je regrette que BASTIEN -THIERRY n'ait pas été un opérationnel comme SERGENT  pour que cet individu pro- communiste  soit écraé à Clamard

jp 01/10/2012 11:05


ils ont voulu l'indépendance,qu'ils dégagent,de la France.