L’Allemagne veut son fichier anti néo-nazis. Les Verts refusent.

Publié le 18 Novembre 2011

L’Allemagne veut tirer les leçons du scandale néonazi qui la secoue. Le gouvernement a annoncé mercredi la création d’un fichier centralisé sur les néonazis jugés dangereux.

Le ministre de l’Intérieur, Hans-Peter Friedrich, souhaite ainsi rassembler «des données sur des extrémistes de droite et sur des violences d’extrême droite», comme l’explique le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung. Le but : combattre plus efficacement les dangers de cette criminalité qui semblait jusqu’alors sous-estimée outre-Rhin.

A l'aune de ce qui se passe en Allemagne avec cette engeance, cette pourriture nazie, il est a remarquer tout de même, que la France est épargnée et que pourtant, nos journalistes bien-pensants, et autres débiles d'animateurs comme Ruquier, s'amusent (?) à faire peur en présentant le FN ou les Identitaires, voire la Droite populaire comme des héritiers en quelques sortes, de ces malades d'Hitler.

Tout ce qui est clairement à droite, direct, aimant son pays ou voulant le respect de ses valeurs, de sa culture, de son histoire est forcèment suspect aux yeux de ces facho-rouges. Or, le National-Socialisme est l'un des fils maudits du socialisme quoiqu'en disent les bien-pensants.

Ne jamais oublier qu'il y a eu plus de morts et d'attentats commis par des militants de l'extrême gauche à ce jour (Bande à Bader, Brigade rouge, etc.) que par de dangereux extrèmistes de droite que je sache!  Monter en épingle ces nazillons malades n'est encore qu'une manière d'effrayer le troupeau de moutons ou de boeufs que nous sommes au yeux de nos dirigeants politiques !  Décidemment, l'incertitude des élections rend fous nos politiciens installés et bien nantis.

Gérard Brazon 

*********

Le fichier, similaire au fichier central sur les islamistes déjà existant, sera alimenté par la police et par les renseignements à partir du début de 2012 au plus tôt, a expliqué mercredi un porte-parole du ministre au cours d’une conférence de presse régulière. La chancelière Angela Merkel avait qualifié lundi de “honte pour l’Allemagne” les meurtres de neuf étrangers, dont huit Turcs, survenus dans le pays entre 2000 et 2006. Ces crimes xénophobes, qui restaient non élucidés, ont été attribués en fin de semaine dernière à une organisation néonazie “Nationalsozialistischer Untergrund” (NSU), “Clandestinité national-socialiste”.

Depuis ce week-end, le pays est révulsé par la découverte  de ce groupuscule néonazi. (Amusant cette découverte de gens qui ne se cachaient pas! Ndlr Gérard Brazon) Encore inconnu vendredi dernier, il serait responsable d’une dizaine de meurtres ciblés contre la communauté turque ainsi que de celui d’une policière, abattue d’une balle dans la tête en 2007. Le groupuscule aurait en plus commis une quinzaine de braquages. Le magazine Der Spiegel annonce par ailleurs ce mercredi qu’une liste de 88 personnalités politique à abattre avait été dressée par le NSU. Des révélations choquantes qui soulèvent de nombreuses questions outre-Rhin. (Tout cela dans le plus grand anonymat! Mais que fait donc la police allemande? Bref, une démonstration pitoyable pour gogos d'outre rhin. Ndlr Gérard Brazon)

Une réunion des ministres de la Justice et de l’Intérieur au niveau fédéral et régional est prévue vendredi pour accélérer les investigations visant à comprendre comment des criminels d’extrême droite ont pu agir en toute impunité pendant plusieurs années.

Plusieurs médias allemands se sont inquiétés de l’impact de cette affaire sur l’image du pays et le gouvernement s’est engagé à en tirer les leçons.

Les renseignements intérieurs allemands étaient notamment depuis 1999 sur la trace d’Holger G., arrêté lundi et soupçonné d’avoir aidé les deux principaux membres de la cellule terroriste en leur fournissant un logement. Ils avaient cessé de surveiller cet homme classé comme un simple sympathisant, a expliqué mercredi le président des renseignements de Basse-Saxe, Hans Wargel. Trois membres de cette organisation, Beate Zschäpe, 36 ans, qui s’est livrée à la police, Uwe Mundlos, 38 ans, et Uwe Böhnhardt, 34 ans, tous deux retrouvés morts, sont soupçonnés d’avoir tué neuf personnes, des petits commerçants âgés de 21 à 50 ans, dans différentes régions d’Allemagne. Ils sont également mis en cause dans le meurtre d’une policière, abattue d’une balle dans la tête en 2007, et leur participation à un attentat à la bombe dans un quartier turc de Cologne en 2004 est également évoquée.

Parmi ces interrogations : comment cette cellule terroriste n’a jamais été mise à jour en 14 ans, dans un pays qui a particulièrement combattue l’extrême droite ? Afin d’y répondre, les journaux allemands, comme le Süddeutsche Zeitung, émettent une hypothèse : le laxisme. Depuis les attentats du 11 septembre, fomentés en partie depuis la ville d’Hambourg, les services de sécurité se seraient plutôt concentrés sur la menace islamiste. (Nous y voilà! Mais pourquoi donc s'occuper des gentils musulmans alors même que la "bête immonde" n'est pas morte? Tout en oubliant de préciser les liens entre ces deux idéologies pendant la dernière guerre. "L'inculture des masses" fera passer ce gros mensonge pour de la vérité! Ndlr de gérard Brazon)

L’affaire a relancé le débat sur une interdiction possible du parti néonazi NPD. Le gouvernement va étudier de nouveau la possibilité de faire interdire ce mouvement, après l’échec d’une première tentative en 2003, invalidée par la Cour constitutionnelle.

Mais la création d’un tel fichier est contestée, notamment par les Verts et le parti de gauche «Die Linke» qui tiennent avant tout à comprendre dans quelle mesure l’Office fédéral de protection de la Constitution est impliqué dans le scandale du NSU.

Des chiffres datant de 2009 font état de 5000 personnes liées à ce courant politique, dont 1000 seraient considérées comme potentiellement «violentes», d’après les services de renseignement intérieur. (Sur une population  de 80 millions d'Allemands! Il y a en effet urgence ! Ndlr Gérard Brazon)

Antoine Chatrier – JSSNews

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

jpb 18/11/2011 15:27


UMPS vont pouvoir s'inscrire,car ils sont un réel danger pour nous Français.