L'AME, la CMU, jusqu'à quand? La France, c'est 1500 milliards de dette

Publié le 13 Octobre 2010

L'Aide médicale d'Etat (AME)

une facture de plus de 500 millions d'euros par an.
            Le Figaro du 8 octobre 2010 rappelle que "Depuis dix ans, les étrangers en situation irrégulière peuvent se faire soigner gratuitement en France grâce à l'Aide médicale d'Etat (AME). Mais le coût du dispositif explose."
             De plus en plus de citoyens renoncent à se faire soigner (notamment les yeux et les dents), les remboursements diminuent régulièrment, les forfaits hospitaliers augmentent ... mais les clandestins continuent d'être soignés, opérés , gratuitement . Le budget prévu pour l'AME en 2011 est  en augmentation de 10 % !

               Au nom de la rigueur le gouvernement augmentent les recettes en rabotant  les niches fiscales, diminuant les remboursements, mais continue de supporter l'AME  qui croît chaque année pour atteindre un demi milliard d'euros en 2011 .

 Le citoyen-contribuable ne comprend plus .

 André LE LAN

********************************************* 

          

               euro7.gifDans la même veine, il y a la C.M.U (Couverture Médicale Universelle) dont le poste budgétaire explose dans un grand silence médiatique et politique!

               Des médecins, des dentistes, des hôpitaux, des cliniques ont une très forte clientèle qui ne règle pas au tarif mais par la CMU qui est moins lucrative pour eux. Ils s'en alarment mais personne ne les entends.

               Ce ne serait pas trop grave si c'était un patient de temps en temps mais, lorsque c'est toute la journée et à longueur de temps des CMU, ils se posent des questions. Ils ne sont pas les seuls car, en tant que contribuable, en tant que citoyen, en tant que cochon de payant, il est naturel que je m'interroge sur la montée en flèche des coûts de la CMU! Incontrôlable dit-on. Et pour cause... 

           En fait, en France, on se retrouve avec une population qui ne paie jamais rien! Même pas le plus petit euro d'impôts si ce n'est par simple solidarité citoyenne, ni la moindre redevance, ni la moindre charge et qui, le plus souvent par le biais de municipalités dites pauvres, se fait rembourser des factures EDF voire des loyers si ce n'est la paire de chaussure du gamin!

           En échange, cette population a le droit à la CMU et tout ce qui va avec comme aides sociales. Bien entendu, si vous êtes en retraite et que finalement vous ne dites rien de votre situation pécuniaire désastreuse ou précaire comme d’avoir une pension de 600 ou 800€ par mois pour vivre, comme beaucoup de nos petits vieux, vous n'avez plus que des remboursement partiels de vos frais médicaux et de pharmacie.

              Si vous gagner un peu plus que le SMIC, c'est déjà presque plein pôt. Au delà, victoire! Vous êtes riche, vous avez la totale.

               Il faut véritablement être dans la classe sociale très, très à l'aise pour commencer à bénéficier de niches fiscales et autres gadgets fiscaux pour voir vos prélèvements diminuer et donc, vos revenus augmenter. 

             En France, il ne fait pas bon d'être dans la classe moyenne!

             En France, pour se soigner correctement, il vaut mieux se retrouver avec la CMU ou dans une villa à l'Île Saint Martin aux Antilles ou à Saint Tropez.

             En France, pour se soigner, il vaut mieux se retrouver clandestins pour l’AME, immigrés, sans emploi, RMIste voire, étudiants étrangers pour la CMU.

            

 

            A quand une révision de cette CMU qui grève le budget de la Sécu et de l'AME puisque la France est dans le rouge!

 

            La France nous dit-on, a 1500 milliards d'euros de dettes! N'est-ce pas la moindre des choses que de réduire la voilure et de cesser de se montrer généreux avec l'argent des contribuables, ces cochons de payants prisonniers du système! Pourquoi alors s'étonner de voir partir des retraités en Thaîlande, au Brésil ou au Maroc? En augmentant leur pouvoir d'achat par le jeu des monnaies ils compensent la perte de leurs pouvoir d'achat et de soins.

           Alors me diront les bonnes âmes, c'est égoïste comme raisonnement! C'est bien possible. Mais il se trouve que les comptes sont les comptes, les réalités sont les réalités. A se mettre la tête dans le sable en permanence ou à sauter comme un cabri en disant: Humanisme, humanisme, humanisme... ne changera rien à cette triste réalité!         

          La France n'a pas, n'a plus les moyens de soutenir des dépenses aussi énormes et de ponctionner en contre partie une population qui ne voit plus le bénéfice de son travail !

           Je pense comme beaucoup de français quand coupant quelques robinets, on réglera dans le même temps d'autres problèmes.

Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jilie 14/10/2010 02:55



je comprend votre commentaire et le partage pour une bonne partie et il est vrai que lorsque je vois que l'on a droit a rien lorsque l'on arrive en fin de droit non desiré nous donne la
rage. Ce que vous decrivez, je le vois car j'habite en HLM et cela me revolte. En tant que benevole, je vois aussi des gens qui viennent et disent "j'ai le droit" a moi qui n'en ai pas. Ils on
tellement le droit qu'ils en oublient les devoirs envers la collectivite qui leur paie ces droits. Aujourd'hui , bien qu'etant de gauche depuis de nombreuses annees, je me demande pour qui
je vais pouvoir voter ? Qui fera en sorte qu'enfin ceux qui ont fait marcher la solidarite par leur travail soient vraiment pris en consideration ? Quel parti aura le courage de dire stop a la
dilapidation du bien public par des profiteurs qui nous meprisent et violentent nos institutions mais aussi met en peril la liberte des gens de ce beau pays qu'est la France ?


Il n'y a pas d'agression de ma part envers vous mais beaucoup de questions que je me pose et ne peux exprimer au grand jour, mais apparemment c'est aussi le probleme des gens de droite d'apres ce
que je crois comprendre.


veuillez m'excuser si je vous ai heurté


cordialement



jilie 13/10/2010 23:21



j'ai lu votre post,


meme si je suis d'accord sur certains passages, je trouve qu'il n'est pas normal de mettre dans le meme panier toutes les situations.


je suis licenciee economique depuis 4 ans, pas droit au cmu car j'ai gagne trop cher ces 12 derniers mois et en ass car en retraite au mois d'avril 2011 donc pas interessante a gerer  soit
450 € / mois.


j'ai cotisé toute ma vie et n'ai droit qu'aux allocation logement soit 220 €


voila, pour quelqu'un qui a cotise toute sa vie l'aide qui lui est apporte ne peux quand meme pas etre considere comme une exploitation du systeme et etre au chomage n'a pas ete mon choix.


le seul mal que je peux vous souhaiter c'est de ne jamais etre dans cette situation.


cordialement d'une FdS qui n'a pas a rougir de sa situation



Gérard Brazon 13/10/2010 23:46



Si vous aviez bien compris mon message, vous sauriez qu'il ne s'adressait pas à ceux qui toute leur vie ont cotisés pour ne rien toucher in fine. cela dit, je connais bien des gens qui
ont organisé leur pauvreté en faisant le calcul simple que plutôt de se lever pour gagner un smic, il préférait resté couché pour gagner un RMI et les aides sociales qui vont avec. Ce que j'ai
envie de dire, c'est que cette organisation de la pauvreté existe et que ls bénéficiaire bossent en plus au noir!


Et puis il y a ceux qui ne travaillent plus parce que les aides et autres allocations familiales leur permet de bien gagner leur vie à ne rien faire grace à la polygamie par
exemple!


Ce que je dénonce en fait, c'est de s'interdire de contrôler les abus. C'est de mettre un véto à la surveillance de ces abus sous prétexte qu'il ne faut pas ajouter la misère à la misère.
Ce serait vrai si c'était l'exact vérité! Sauf que pour une personne comme vous, il y en a combien qui vivent mieux que vous dans la même situation administrative?


Le sujet était la CMU. Posez la question à votre médecin, à votre pharmacien et demandez leurs ce qu'il pensent de cette couverture qui déresponsabilise mais laisse nos vieux démunie
parce qu'ils auraient gagné trop?


Bien à vous