L'antisémitisme, enfant taré de la gauche française, qui fait tout pour refiler son bébé. Par Gérard Brazon

Publié le 12 Septembre 2014

Gérard Brazon interview3 Par Gérard Brazon

Il n'est pas question pour moi d'ouvrir un débat sur l'antisémitisme qui ne date pas d'hier. Nous savons les bûcher de Philippe Auguste, de Saint Louis et autres persécutions contre les juifs qui vivaient en France. Nous savons aussi que c'est Napoléon premier, qui avec le Consistoire tenta de réconcilier au mieux la France d'hier avec la communauté juive. Depuis, beaucoup de juifs sont morts pour la France et ont largement prouvés qu'ils étaient aussi des patriotes. 

Cet article se veut simplement un révélateur de l'antisémitisme des socialistes et de la gauche en général et que cela remonte loin. Nous savions que Léon Blum tout comme Jules Ferry étaient des racistes à l'époque ou le racisme n'avait pas ce contenu quasi maladif des pseudos défenseurs de la gauche bien-pensante. Il n'y a rien de pire que les nouveaux convertis et les tenants de la bien pensance cherchent depuis la fin de la dernière guerre mondiale à faire oublier leurs racines antisémites comme d'autres planquent leurs progénitures honteuses dans un placard ou la jette à l'eau. Il se trouve qu'avec internet, tout se sait et tout remonte à la surface. 

La gauche fut l'inventeur de l'expression National socialiste à travers Drumont et fût aussi la grande dispensatrice de l'antisémitisme. C'est un fait et elle refuse de l'assumer en accusant la droite et singulièrement le Front National. La gauche st pitoyable, effrayante d'hypocrisie car elle sait d'où elle vient et trompent les citoyens de France.

 

Gérard Brazon 

 

 

Au moment de l’affaire Dreyfus, on les retrouve dans les rangs de l’antisémitisme militant. Le socialisme national et l’antisémitisme des Communards sont bien attestés. Ils auront une postérité. Selon Zeev Sternhell et Marc Crapez, ils font partie de ceux qui ont engendré le fascisme français. 

 


Gustave Paul CLUSERET 

Député boulangiste du Var. Antisémite militant. En 1887, il entraîne une partie des Blanquistes dans une alliance avec la Ligue des Patriotes de Déroulède. Collaborateur du journal antisémite de Drumont "La Libre parole". (Drumont est l'inventeur de l'expression National-Socialiste. Bien avant que cette expression soit dans le titre du parti d'extrême gauche d'Hitler.ndlr Gérard Brazon)  

Antidreyfusard. En 1885, avec d’autres députés d’extrême-gauche, il dépose un projet de loi de limitation du droit des naturalisés.

En 1896, il dépose un projet de loi de limitation du droit au travail pour les étrangers.pour arrêter la prédominance des juifs. En 1989, il fait partie des 198 députés qui demandent au gouvernement "quelles mesures il comptait prendre dans les diverses branches de l'administration française" 


Gaston DA COSTA 

Anti-dreyfusard, membre du Parti Républicain Socialiste Français. Adversaire du suffrage universel : " A quel républicain d'éducation fera-t-on croire que les voix de cent, de mille, de cent mille imbéciles valent celle d'un citoyen éclairé ?" Historien de la Commune. 

Gustave FLOURENS 

Professeur au Collège de France en 1863. Il établit une méthode linguistique et anatomique pour classifier les races humaines

Albert GRANDIER 

Il demande à la Commune de " ... prendre des mesures très énergiques contre les étrangers qui méconnaissent à ce point leur devoir de reconnaissance pour la généreuse hospitalité que la France leur accorde. Nous sommes depuis trop longtemps envahis par une nuée de parasites de tous les pays qui profitent de tous les droits, de tous les avantages des Français eux-mêmes et qui ne sont liés par aucun de leurs devoirs" (L'affranchi N° 16). 

Ernest GRANGER 

Un des plus proches disciples de Blanqui. Antisémite, partisan du socialisme national. "Nous aussi, après Blanqui et Tridon, nous sommes, philosophiquement, des antisémites. Nous pensons que le sémitisme a été funeste au génie aryen et nous déplorons que le sombre, persécuteur, impitoyable monothéisme juif ait triomphé des libres et naturalistes religions gréco-romaines. A cet égard, nous sommes même beaucoup plus antisémites que Drumont et Morès, 

Clovis HUGUES 

Antisémite. Collaborateur de La Libre Pensée en 1880. En 1892, il collabore aux journaux antisémites La Libre Parole et La Délivrance du Peuple. Antidreyfusard militant. Membre de la Ligue des Patriotes de Déroulède. 

Paul LAFARGUE (Combien de nom de rue et autres)

Gendre de Marx, auteur de l’ultra-célèbre « Eloge de la paresse » et du beaucoup moins célèbre passage suivant : "A entendre ce document, ce sont les descendants du pouilleux marchand de vieux habits de Francfort qui ont créé le crédit et la prospérité de la France, parce que, eux, si modestes encore en 1816, ont prélevé des centaines de millions sur la fortune sociale de la France, et sont aujourd'hui plus puissants et plus servilement servis que le tsar blanc de toutes les Russies. L'ultimatum est net. Rothschild ne permet la conversion, qui dégrèverait le budget de plus d'une centaine de millions, que s'il peut la tripoter à son profit." (L’ultimatum de Rothschild, 8 janvier 1882). 

Benoît MALON (Combien de rue portent son nom ?)

Chef de file des blanquistes. Malon est partisan d’un socialisme national, opposé au socialisme allemand. Admirateur de Drumont, l’auteur de La France Juive. 

Emile MASSARD 

Boulangiste et antisémite. Collaborateur à partir de 1889 du journal La sentinelle de Montmartre, des députés Laisant et Laur. 

E. MILLOT 

Gérant du journal antisémite La Libre Parole. 


Henri PLACE, dit VERLET 

Antisémite. "Le tort de Sarcey, en cette occurrence, est de ne pas nous avoir expliqué comment il peut être à la fois un "vieux disciple de Voltaire" et aller contre la campagne antisémitique dont le nommé Voltaire fut un des plus brillants coryphées" (Le réveil du peuple N° 13). 
Candidat boulangiste en 1890. 

Albert REGNARD 

Antisémite. Voir en particulier son article Aryens et Sémites, dans La Revue Socialiste, N°30, juin 1887, p 499. Voici quelques citations de cet article, qui sera suivi de plusieurs autres sur le même sujet : "La haine du sémitisme était à l’ordre du jour parmi les jeunes révolutionnaires de la fin de l’empire". "… La réalité et l’excellence de la race aryenne (…) qui seule est en mesure de préparer et d’accomplir l’achèvement suprême de la rénovation sociale"

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Epicure 12/09/2014 13:36


ENFIN ON découvre Crapez et ce qu'il a écrit depuis pas mal dannées et que tout Honnête Homme de 74 ans (Moi!) savait depuis ppèes de 60 ans...J'ai lu tout cela quand j'ai appris l'Histoire de
l'Affaire et de son environnement politico-littéraire et scientifique de l'époque.


Il es t donc temps que quelques Français au moins, sortent un peu à l'air frais de la Culture à la découverte d' eux mêmes... Bravo Gérard!