L'Arabie Saoudite demande qu'un organisme international censure le blasphème sur Internet. Préface Gérard Brazon

Publié le 14 Octobre 2012

Gérard BRAZON-1 L'Arabie Saoudite panique un peu. Les terres d'islam comme ils disent, ne sont plus aussi sûres qu'avant. Internet n'a pas de frontières et des milions de jeunes mususlmans n'acceptent pas que des "vieux singes islamistes" les abreuvent de coranerie permanente".

Internet instrument de la victoire. Internet immense espoir de la Liberté en marche. Des millions de citoyens de part le monde, qu'ils soient croyants ou non, sont capables de se brancher et de s'apercevoir qu'ils ont été manipulés pendant des siècles par des capteurs de pouvoirs sous le couvert d'un dieu et de son prophète. Peu à peu, par le miracle d'internet, la Liberté fait son chemin et vient frapper à la porte du plus taré de tous les tarés pour lui faire un doigt d'honneur histoire de lui dire que l'honneur ne peut justifier un crime contre une femme au nom de la religion.

Alors les plus tarés de cette religion se demandent si finalement, il ne vaudrait pas mieux couper Internet, stopper la source de réponses à vos questions aussi diverses que celle de savoir comment faire une crême pâtissière ou celle  sur l'existence d'Allah et même de son prophète.

Internet peut vous donner des bribes de réponses et même vous dire que le Coran n'est pas un livre tombé du ciel sur la tête d'un bédouin gigolo. Il peut même vous donner le résulat de travaux qui mettent en cause, l'existence même de ce bédouin. 

Alors l'Arabie Saoudite, alliée fidèle de l'Amérique, dictature religieuse criminelle, troupeaux d'attardés des droits de la femme, souhaite la criminalisation du blasphème. Ce pays exige que l'on interdise le droit de critiquer sa religion mortifère.  

Hélas, je ne suis pas sûr que dans l'état de déliquescence morale de nos politiques, ce pays n'a pas quelques chances de pouvoir le faire au nom des libertés bien sûr et de la démocratie certainement.

Gérard Brazon

Alerte à la charia !

L'Arabie saoudite prétend que le film L'innocence des musulmans est responsable de morts et de blessés, ce qui justifierait la censure d'Internet. C'est aussi ridicule que demander l'interdiction des mini-jupes en prétendant qu'elles sont la cause des viols. Le problème est plutôt le comportement immature et barbare des musulmans qui sont incapables de contrôler leurs pulsions. 

Après l'Innocence des musulmans, voici L'Ignorance des musulmans. Ce clip reprend entre autres une phrase tirée du discours d'Obama devant l'ONU le mois dernier : «L’avenir ne doit pas appartenir à ceux qui diffament le prophète de l’islam ». 


Lire aussi :

L'OCI appelle à la répression du dénigrement de l'islam

_____________________

L'Arabie saoudite appelle un nouvel organisme international à censurer l'Internet, dans le sillage d'un clip YouTube anti-islam qui a suscité des actes de violence au Moyen-Orient.

Innocence-des-musulmansDans un mémoire présenté en vue des prochaines négociations internationales sur la gouvernance de l'internet, l'Etat du Golfe déclare : « Il y a un besoin criant d'une collaboration internationale en matière de « liberté d’expression » qui compromet clairement l’ordre public ».

Lors de la controverse sur un clip de 14 minutes diffusé sur YouTube, et qui serait la bande-annonce d’un long métrage intitulé « L’innocence des musulmans », Google  a refusé d’accéder aux demandes, notamment de la Maison Blanche, de le retirer de YouTube. Google a répondu comme suit à ces demandes le mois dernier : «Cette vidéo, largement accessible sur Internet, respecte clairement nos lignes directrices ; par conséquent, elle restera sur YouTube ».

Le gouvernement saoudien fait valoir devant le World Telecommunications Policy Forum, un organisme de l’ONU, que cet incident constitue « un exemple manifeste » de la nécessité d’une plus grande coopération internationale en vue de limiter les contenus en ligne. «Toute personne raisonnable pouvait savoir que ce film susciterait des actes de violence et, dans les faits, ce film a été la cause directe de la mort et des blessures subies par de nombreuses personnes», prétend l’Arabie saoudite dans son mémoire.

Le gouvernement saoudien appelle à une plus grande coopération internationale pour censurer à la source ce type de contenu, qu’il compare à des contenus illégaux tels que les images d’abus d’enfants et les logiciels malveillants : «Ces comportements nécessitent un renforcement de la coopération des États. Les États doivent s’attaquer à ce problème dans un esprit de collaboration et de coopération, tout comme pour d’autres activités malveillantes ou illicites telles que la pornographie juvénile, le vol d'identité, le spam, les attaques «déni de service», et les logiciels malveillants visant à détruire ou paralyser les entreprises ».

Ce mémoire illustre l’intérêt croissant pour les discussions sur la gouvernance de l’Internet de la part de nations qui ne partagent pas les valeurs occidentales libérales, au fur et à mesure que se développe l’accès à Internet et son influence.

Source : Anti-Islam film prompts Saudi call for net censorship body, Telegraph, 11 octobre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Aaron 14/10/2012 20:42


Monde Libre, REVEILLE-TOI!!


Ce n'est pas une bande de marchands de babouches ignares, arriérés  et pouilleux qui vont faire la loi...Qu'ils censurent internet dans leurs déserts, qu'ils briment leus multiples épouses,
qu'ils croient en un imposteur chef de bande pillard aux multiples "qualités", cela les regarde en toute liberté. Mais  imposer aux autres??


En vertu de quoi?

yves IMBERT 14/10/2012 18:16


l'avantage d'internet pour nos RG c'est qu'ils ne sont plus obligés d'user leurs semelles de crépes  pour suivre les gens ils peuvent se contenter de boire une bière devant leur écran


Ceci étant, on va bien finir par être obligé de jouer du Smith et wesson et de la kalach pour remettee les idées en place de ces guignols d'islamistes  et de nos traitres politiciens