L'armée suisse se prépare à des émeutes violentes en Europe.

Publié le 15 Octobre 2012

im-copie-66.jpg


L’armée Suisse se prépare à des émeutes violentes en Europe craignant un afflux massif de réfugiés européens dans un futur proche.

L’une des plus riches nations du monde a exprimé de fortes inquiétudes sur une grave crise financière et, en conséquence, mène des exercices militaires afin de repousser des émeutes le long de ses frontières.

La Suisse, historiquement neutre, a rejeté son entrée dans la zone euro.

Sa crainte la plus grave serait l’effondrement des armées des pays voisins entrainant une instabilité générale. La crise de la zone euro et les mesures d’austérité extrêmes en Europe forcent les Etats membres à des coupes drastiques dans leur budget militaire. Si les émeutes actuelles (ndlr : en Grèce et en Espagne) s’étendent à toute l’Europe, la police et l’armée des Etats se trouveraient en incapacité d’y faire face.

Ueli Maurer, le ministre Suisse de la défense a déclaré le 7 octobre qu’il ne peut écarter la possibilité d’avoir recoure à l’armée dans les prochaines années.

Malgré l’opposition des politiques, le ministère de la défense a demandé la modernisation de l’armée Suisse en urgence. L’armée suisse est forte de 200 000 hommes et d’un budget en milliards de francs. Elle vient par ailleurs d’acquérir plusieurs Saab Gripen, des avions de combat suédois.

Le Lieutenant Général André Blattmann, chef des forces armées suisses, a révélé le déploiement de 4 bataillons supplémentaires de police militaire (1600 soldats) aux points stratégiques du pays. Le plan sera présenté en décembre 2012.

Par ailleurs, un professeur dénommé Schindler a déclaré que si un autre Anders Brievik frappait les musulmans au lieu des européens, cela pourrait avoir des conséquences extrêmes entrainant leur soulèvement généralisé.

La Suisse est en opposition totale à la politique multiculturelle des pays européens. En 2009, la Suisse a interdit par un référendum national la construction de minarets sur les mosquées.

Alors que la crise économique force plusieurs Etats européens à réduire considérablement leur budget militaire, la Suisse maintient celui-ci de façon constante. Source :  rt.com

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Aaron 17/10/2012 23:49


C'est plus que du réalisme et de la lucidité.


Cependant je ne serais pas étonné si la dernière race après les crapauds, c'est à dire les journalistes, éditorialistes-islamisants, se met à déverser contre nos voisins sa dose de critiques pour
ne pas dire d'injures déguisées....


D'autres idées de commentaire me viendront plus tard et je n'hésiterai pas à le publier.

Polux 17/10/2012 18:16


C'est ce que je voulais dire Marie Claire !


C'était du second degré !

christophe 15/10/2012 20:34


J'avais fait un truc qui parle un peu du même sujet il y a quelque temps :


http://www.fn78-1.fr/article-la-suisse-a-des-frontieres-110814236.html

Marie-claire Muller 15/10/2012 18:53


Les suisses ne sont pas paranos,ils sont lucides!Faire l'autruche n'évitera pas le danger

Polux 15/10/2012 18:25


Qu'est-ce qu'ils peuvent être parano ces suisses...!!!

Marie-claire Muller 15/10/2012 15:02


Ca fait un bout de temps que l'armée suisse s'organise et se modernise en vue d'un conflit!!En+ chaque citoyen,faisant,une journée de service militaire par an et détenant une arme à domicile est
1000 fois mieux préparé qu'un français prié de rester "à la niche et de la fermer" sans  aucun moyen de défense!!!avec une armée réduite par des imbéciles heureux!UN PAYS SANS ARMEE EST
BATTU D AVANCE!!!!!!!!!!


L’illusion c’est l’ignorance


Publié le 15 octobre 2012 par observatoire du mensonge Un commentaire




 


 


 


 


 

 

2 Votes



 


L’illusion c’est l’ignorance


Voici un texte de  Martin Niemöller (1892-1984)


Ce texte est tout à fait  d’actualité et mérite d’être rappelé…. Avec une ou deux minutes d’attention, pour être lu.


Vous aimez ? Vous transmettez!





Un  homme dont la famille faisait partie de l’aristocratie allemande, avant la  seconde guerre mondiale, possédait un certain nombre de grandes usines et de  propriétés. Quand on
lui demandait combien d’allemands étaient de véritables  nazis, il faisait une réponse qui peut guider notre attitude au regard du  fanatisme. «Peu de gens sont de vrais nazis »
disait-il, « mais nombreux sont  ceux qui se réjouissent du retour de la fierté allemande, et encore plus  nombreux ceux qui sont trop occupés pour y faire attention. J’étais l’un
de  ceux qui pensaient simplement que les nazis étaient une bande de cinglés.  Aussi la majorité se contenta-t-elle de regarder et de laisser faire. Soudain,  avant que nous ayons
pu réaliser, ils nous possédaient, nous avions perdu  toute liberté de manoeuvre et la fin du monde était arrivée. Ma famille perdit  tout. Je terminai dans un camp de concentration et
les alliés détruisirent mes  usines. »


Aujourd’hui,  des « experts » et des « têtes bien pensantes », ne cessent de nous répéter  que l’Islam est la religion de la paix, et que la vaste majorité des musulmans  ne désire
que vivre en paix. Bien que cette affirmation gratuite puisse être  vraie, elle est totalement infondée. C’est une baudruche dénuée de sens,  destinée à nous réconforter, et, en quelque
sorte, à diminuer le spectre du  fanatisme qui envahit la Terre au nom de l’Islam. Le fait est que les  fanatiques gouvernent l’Islam, actuellement. Ce sont les fanatiques qui 
paradent. Ce sont les fanatiques qui financent chacun des cinquante conflits  armés de par le monde. Ce sont des fanatiques qui assassinent systématiquement  les chrétiens ou des
groupes tribaux à travers toute l’Afrique et mettent peu  à peu la main sur le continent entier, à travers une vague islamique. Ce sont  les fanatiques qui posent des bombes,
décapitent, massacrent ou commettent les  crimes d’honneur. Ce sont les fanatiques qui prennent le contrôle des  mosquées, l’une après l’autre. Ce sont les fanatiques qui prêchent avec
zèle  la lapidation et la pendaison des victimes de viol et des homosexuels. La  réalité, brutale et quantifiable, est que la «majorité pacifique », la «  majorité silencieuse y
est étrangère et se terre.


La  Russie communiste était composée de russes qui voulaient tout simplement vivre  en paix, bien que les communistes russes aient été responsables du meurtre  d’environ vingt
millions de personnes. La majorité pacifique n’était pas  concernée.


L’immense  population chinoise était, elle aussi, pacifique, mais les communistes chinois  réussirent à tuer le nombre stupéfiant de soixante-dix millions de  personnes.


Le  japonais moyen, avant la deuxième guerre mondiale, n’était pas un belliciste  sadique. Le Japon, cependant, jalonna sa route, à travers l’Asie du sud-est,  de meurtres et de
carnages dans une orgie de tueries incluant l’abattage  systématique de douze millions de civils chinois, tués, pour la plupart, à coups d’épée, de pelle ou de baïonnette.


N’aurait-on pu  dire que la majorité des Rwandais était pour « la Paix et l’Amour »  ?


Les  leçons de l’Histoire sont souvent incroyablement simples et brutales,  cependant, malgré toutes nos facultés de raisonnement, nous passons souvent à  côté des choses les plus
élémentaires et les moins compliquées: les musulmans  pacifiques sont devenus inconséquents par leur silence.


Les  musulmans pacifiques deviendront nos ennemis s’ils ne réagissent pas, parce  que, comme mon ami allemand, ils s’éveilleront un jour pour constater qu’ils  sont la proie des
fanatiques et que la fin de leur monde aura  commencé.


Les  Allemands, les Japonais, les Chinois, les Russes, les Rwandais, les Serbes,  les Albanais, les Afghans, les Iraquiens, les Palestiniens, les Nigériens, les Algériens,  tous
amoureux de la Paix, et beaucoup d’autres peuples, sont morts parce que  la majorité pacifique n’a pas réagi avant qu’il ne soit trop tard.


Quant  à nous, qui contemplons tout cela, nous devons observer le seul groupe  important pour notre mode de vie : les fanatiques…


«Quand  ils sont venus chercher les communistes, je n’ai pas protesté parce que je ne  suis pas communiste.


Quand   ils sont venus chercher les Juifs, je n’ai pas protesté parce que je ne suis  pas Juif.


Quand  ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai pas protesté parce que je  ne suis pas sy

Claude Germain V 15/10/2012 12:31


"I will not rule out that we will need the army in the coming years,” Swiss Defense Minister Ueli Maurer said last Sunday.


The Swiss Defense Ministry has pressed ahead to modernize the country’s army despite political opposition. With its multibillion-Franc military budget and an army of around 200,000 soldiers, the
country also plans to purchase new ‘Saab Gripen’ jet fighters.



Vladimir Kremlev for RT


“Minister Maurer, accompanied by whispers from the top uniformed leadership in Switzerland, is trying to raise awareness that Europe’s massive fiscal-cum-political crisis could get very
unpleasant,” John R. Schindler, a professor of national security affairs at the US Naval War College wrote in an article for the XX Committee website.


The Chief of the Swiss Armed Forces, Lieutenant General André Blattmann, likewise revealed plans to deploy an additional four battalions of military police (1,600 soldiers) to protect strategic
points across the country. Blattmann is expected to present the plan in December.

yves IMBERT 15/10/2012 12:16


et le soulèvement généralisé des veaux devenus lions est-ce une hypothèse à envisager