L'Assemblée Nationale Française valide le droit de la Bretagne à se réunifier par elle-même !

Publié le 22 Décembre 2011

carte-departements-fr

La carte de la Bretagne réunifiée / Kartenn Breizh unvanet

 

Ce matin, l'Assemblée Nationale Française s'est exprimée se sont exprimés sur un amendement portant sur la loi sur les référendums d'initiatives populaires présentée par Marc Le Fur (UMP - 3ème circonscription des Côtes d'Armor) et François de Rugy (Vert - 1ère circonscription de Loire-Atlantique). L'objectif était de donner le droit au département breton de Loire-Atlantique de se prononcer sur sa réunification avec la Bretagne sans que les département du Val de Loire (non-bretons : Maine-et-Loire, Mayenne, Sarthe, Vendée) ne puissent se prononcer sur ce sujet. Cette réclamation est formulée depuis l'adoption de cette loi par le gouvernement de François Fillon. Il était absurde que des non-bretons puissent se prononcer sur un sujet purement breton !

 

 

plaque-44

Le symbole de l'absence du Gwenn ha du sur les voitures bretonnes de Loire-Atlantique sera t-il un lointain mauvais souvenir ?

Cette décision fondamentale change entièrement le débat. Par 16 voix contre 9, les députés bretons sont parvenus à recentrer un débat purement breton sur la Bretagne. Désormais, les Bretons pourront prendre en main leurs propres décisions sur ce sujet de l'intégrité territoriale. 

 

Bravo à Marc Le Fur pour avoir poussé pour cet amendement qui devrait changer en profondeur le débat sur ce sujet. Après le vote, le député Le Fur a affirmé : "Je remercie tous les députés qui ont soutenu cet amendement, au-delà des clivages politiques habituels. La réunification de la Bretagne est en marche !".

 

assemblecc81e-nationale-21122012-15.png

Les quelques députés présents, Bretons, explosent de joie

 

Pour en savoir plus sur la question de la réunification de la Bretagne :

Pourquoi Naoned doit revenir à la Bretagne

- Bretagne Réunie, le site officiel

- Breizh = 44, le site officiel

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire de France

Commenter cet article