L'Autriche demande la création d'un mécanisme permettant d'exclure un pays de la zone euro.

Publié le 18 Août 2012

Source les Echos

La Finlande étudie pour sa part le scénario d'un éclatement de la monnaie unique.

Erkki Tuomioja - Reuters
Erkki Tuomioja - Reuters

Le ministre autrichien des Affaires étrangères, Michael Spindelegger, a demandé que la zone euro crée un mécanisme légal permettant aux pays membres qui ne respectent pas les critères de la zone euro d'en être exclus.

« Nous avons besoin de trouver les moyens nous permettant d'éjecter quelqu'un de la zone euro », a déclaré Michael Spindelegger, qui est également vice chancelier, dans une interview au quotidien Kurier, et qui est postée sur le site du journal.

Ce mécanisme serait destiné aux pays « qui ne respectent pas leurs engagements ». Il nécessite, a-t-il dit, un changement des traités de l'Union européenne --un processus qui pourrait facilement prendre cinq ans selon lui.

« Si nous avions déjà un tel mécanisme (...) nous aurions alors tiré les conséquences », a souligné le ministre, en référence selon le journal à la Grèce qui a déjà bénéficié de deux plans de sauvetage et qui pourrait avoir besoin de davantage.

Créer un tel mécanisme de sortie renforcerait la confiance des marchés dans l'euro, a déclaré le ministre, du centre-droit, pour qui une telle idée est soutenue par des pays de la zone euro tels que l'Allemagne, le Luxembourg, la Finlande et les Pays-Bas.

La Finlande se prépare à un éclatement

Les dirigeants européens doivent se préparer à la possibilité d'un éclatement de la zone euro, comme le fait déjà la Finlande, affirme pour sa part le ministre des Affaires étrangères finlandais Erkki Tuomioja, dans un entretien publié vendredi dans la presse britannique.

« Nous devons nous préparer ouvertement à la possibilité d'un éclatement de la zone euro », déclare M. Tuomioja, selon des propos rapportés par le quotidien conservateur The Daily Telegraph. « C'est quelque chose que personne ne préconise en Finlande, pas même le parti des Vrais Finlandais (droite nationaliste), sans parler du gouvernement. Mais nous devons nous tenir prêts », ajoute le ministre social-démocrate. Selon lui, les dirigeants finlandais ont ainsi préparé des « plans pratiques pour faire face à toute éventualité ».

« Il y a un consensus sur le fait qu'un éclatement de la zone euro coûterait plus cher à court ou moyen terme que de continuer à gérer la crise. Mais un éclatement ne signifierait pas la fin de l'Union européenne, cela pourrait au contraire permettre à l'UE de mieux fonctionner », poursuit M. Tuomioja.

La Finlande est le dernier pays de la zone euro à avoir la meilleure note d'endettement possible (« AAA ») avec une perspective stable chez les trois grandes agences de notation internationales.

Concernant la situation de la Grèce, « il appartient aux Grecs de décider s'ils veulent rester dans l'euro », a encore commenté le ministre finlandais.

SOURCE AGENCES

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Economie-Finance-Industrie

Commenter cet article

jp 18/08/2012 12:56


ils faut un référendum ,hormis les bobos et les français de papiers,les Français veulent quitter la zone euro,marre de verser des sommes pour des pays endettés et pour l'immigration galopante.

Claude Germain V 18/08/2012 12:21


Vivement que ce grand merdier explose ,ce qui donnerait au plus raison a Marine Le Pen ,devant les millions de cohortes formates de cretins tetus qui ont revoté pour le PS et que
cela permette aux masses aveugles UMPS de se reveiller enfin ...


Les masses laborieuses sont traitres et versatiles hélas ,non eduquées et non ouvertes aux realités sociales et economiques ...............qui sont les sociétés dans laquelle elles vivent .....Le
plus grave de la chose est la repetition a chaque  explosion de l'Histoire ,les peuples en definitive ayant la memoire tres courte ,ne souffrant pas assez ,ou etant
definitivement masochistes .... sacré question ......


La reponse reside surement dans l'asservissement des masses par le monde politique voyous , qui justement detruit de generations en generations , volontairement le systeme educatif qui ramene le
bon peuple l'etat de veaux .....cela est bien connu...ce qui devient le temps passant un cercle vicieux.....