Les aveux d'Arlette Chabot sur le mensonge et la complicité de France 2 dans l'affaire Al Dura par Nancy Verdier

Publié le 29 Décembre 2011

Philippe Karsenty s'est battu sans relâche pendant des années pour prouver que le reportage diffusé par France 2 à une heure de grande écoute était un "FAUX".

Nous sommes le 30 septembre 2000 au tout début de l'Intifada et au croisement de Netzarim, une fusillade va éclater. Le cameraman de France 2  (un arabe palestinien) est déjà en place pour tourner des scènes de jeunes pris sous des tirs croisés. Sa caméra s'attarde en particulier sur la scène d'un père et son fils réfugiés derrière une borne en béton. Ces scènes seront commentées ensuite par Charles Enderlin qui livrera la cassette à France2. Ces images feront le tour du monde. La plus grande escroquerie télévisuelle jamais connue à ce jour vient de se produire.  
A des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde, on  fera croire qu'il s'agissait de la mort en direct d'un "enfant palestinien" pris en compagnie de son père, sous des tirs israéliens.

La réalité est toute autre : Il s'agit d'une mise en scène organisée par le cameraman arabo- palestinien au service de France 2 et le journaliste Charles EnderlinLe père et l'enfant cachés derrière une borne de béton, sont des acteurs, comme les autres adolescents arabo- palestiniens que l'on voit à l'écran ce jour là et qui tombent sous des balles fictives, tandis qu'une ambulance postée à deux pas récupère les "faux blessés". Les acteurs, le père comme l'enfant n'ont pas été touchés par les impacts de balles. Lors de cette simulation, des tirs en provenance des positions arabes sont dirigées vers le père et l'enfant et font quelques trous dans le mur qui surplombe la scène. Aucune goutte de sang sur le corps des deux  figurants. Enderlin a prétendu qu'il s'agissait de tirs mortels de Tsahal, que l'enfant avait été tué et le père blessé. Vues les positions respectives des figurants et de Tsahal, aucun tir israélien ne pouvait les atteindre en cet endroit. 

Le père et l'enfant sont d'ailleurs toujours en vie aujourd'hui. Mais cet épisode de "Pallywood" a déchaîné la haine des islamistes et des arabes envers Israël et envers les Juifs dans le monde entier, provoquant des manifestations, dont le lynchage de deux soldats israéliens et surtout la mort tragique de Daniel Pearl, pris en otage et égorgé par les Talibans.
Un délire médiatique s'est emparé de la planète, des timbres à l'effigie de l'enfant, des portraits, des tee-shirts, des autocollants, des cartes postales furent édités et un monument fut même construit en Afrique, à Bamako.....à la mémoire de l'enfant "martyr"....

Plus de 10 ans après , Philippe Karsenty a gagné son procès contre France 2. C'est la victoire de l'intelligence, de la vérité et de la légitimité  contre le mensonge arabe , le mensonge des médias complices et contre France 2 Pravda. Quant à  Charles Enderlin, que la honte l'accompagne, il ne finira pas sa carrière en beauté.
Sur le petit extrait que nous vous présentons, nous avons
  enfin les aveux d'Arlette Chabot :  France 2 a bien menti sur l'affaire Al Dura. L'enfant est bien vivant et le père n'avait pas été blessé lors de cette scène factice. 

Bravo Philippe, c'est une belle victoire..

Nous sommes las des mensonges des médias. Nous n'avons plus confiance ni en nos hommes politiques, ni en ces journalistes pitoyables et arrivistes. France 2 et ARTE sont des medias vendus aux ennemis de la liberté et de la vérité. Nous sommes en droit de leur demander des comptes...

Nancy VERDIER


Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

pana alexandre 23/05/2013 17:52


La vidéo de l'aveu d'A. Chabot n'est plus disponible !!!

francois 08/01/2012 15:51


Il n'en reste pas moins que l'extrait sorti de son contexte déforme (malheureusement), et ce n'est pas un problème de fond que je soulève, volontairement ses propos. En celà c'est une
manipulation des images. Retirez cet extrait et indiquez à quel minute aller l'écouter en intégrant les propos d'introduction, ou refaites un extrait plus long. Vous décridibilisez vos propos.


A. Chabot est tenue par sa fonction, par la pression de ses collaborateurs et de la profession, sans doute aussi sur le terrain ou France 2 se ferait virer si elle parlait (ils ont RENDU les
balles ?!?) : elle ne peut parler. C'est un fait. Certains ajouteront que en France aussi ce serait dangereux pour France Télévision de dire le contraire...


 


Il lui faut des preuves pour démentir, pas pour mentir !


 


Il s'est passé la même chose pour l'assassinat sauvage de deux Israéliens filmé par une télé Italienne, si vous vous souvenez : la télé Italienne a du s'excuser d'avoir filmé cette horreur...


 


Tous les caméramen sont palestinien (c'est imposé par le service de presse, sinon, pas d'image). La censure dès la prise de vue : super pratique comme méthode.

SICSU 08/01/2012 15:32


QUAND CELA PASSERA T IL OFFICIELLEMENT SUR LES GRANDES CHAINES PUBLIQUES POUR ENFIN DEVOILER CETTE VERITE A TOUT LE MONDE?????????????

Francois 06/01/2012 14:16


L'extrait appelé aveu EST UNE MANIPULATION DES IMAGES, c'est sorti de son contexte REGARDEZ l'intégralité.


 


A quoi ca sert de répondre à UNE MANIPULATION PAR UNE MANIPULATION. Honte à vous d'utiliser ces méthodes utilisées par la plupart de vos adversaires (de nos adversaires).

Gérard Brazon 07/01/2012 09:52



Nous sommes prêts à faire une interview d'Arlette Chabot à ce sujet...si elle accepte. Au moment de la mise en ligne, le fait que Philippe Karsenty ait gagné son procès nous a paru comme
essentiel. Cette cassette nous a alors été envoyée. Après renseignementset informations, il semble en effet que ce ne soit pas des aveux, mais une répétition par A.Ch.de ce qui se dit partout
dans cette région. Le cameraman arabe de France 2  n'a jamais caché une manipulation. Et ce jour là, c'était bien "un tournage" avec des figurants. Personne ne peut le contester. France 2 a
quand même trempé dans une "mise en scène". Rassurez-vous, donc, l'enfant Al-Dura n'est pas mort, en tous cas pas ce jour là. Le malheur est que ce montage a causé une phobie mondiale anti juive
et israélienne et d'innocentes victimes. Bien à vous. Nancy VERDIER



Saluki 29/12/2011 18:34


J'espère que des sanctions sévères vont être prises contre Enderlin  -coupable de manipulation à l'échelle planétaire et responsable des violences qui ont suivi-  et également contre
ses chefs de l'époque, qui ont couvert le plus gros mensonge de l'histoire de la télévision.


J'ose espérer que France 2 va consacrer une émission à remettre les choses au point et à faire son mea culpa public : c'est un minimum ! Il n'y a pas assez de publicité donnée à l'issue de cette
affaire : ce devrait être un scandale comme il y en a peu et on en parle à peine !


Honte à Enderlin et bravo à Philippe Karsenty pour son combat acharné ! Quelle différence entre ces deux hommes : un type sans scrupules qui veut faire de l'audimat à n'importe quel prix, et un
champion de la vérité, que les difficultés n'ont pas réussi à vaincre dans sa croisade en faveur de la vérité...

Pierre Bellenger 29/12/2011 18:03


Très vieille affaire, mais, oh combien utile! Pendant ce temps on ne parle pas du traité de Maastricht, le vrai coupable de nos malheurs. Pour que ça dure et qu'on ne trouve jamais de solution à
la crise, c'est de ressortir des affaires de ce gente; ça occupe les gens.

Dekerle 29/12/2011 16:26


Les gauchistes sont des gens sans morale, sans scrupule. Ces gens sont des irresponsables ! Qu'on en finissent avec ces imbéciles ! Il est plus que temps ! Du balai !

Gerco 29/12/2011 14:29


Il ne reste plus à notre Président de la République qu'à élever au grade le plus haut de la Légion d'Honneur un journaliste félon :M. Enderlin