L'avis d'Eric Zemmour sur Piss-Christ

Publié le 29 Avril 2011

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

Johanny 29/04/2011 18:17



pardon pour les fautes de frappe, petits problèmes d'incompatibilité d'humeur avec mon clavier.....



Johanny 29/04/2011 18:15



Tout à fait d'accord avec nancy, ce qui me gène dans cette affaire c'zest la contreproductivité de ces actes violents...


 


Qu'il me soit permis de dire ici ce que j'en pense comme chrétien,  Comme chrétien je me suis engagé lors de mon baptèmze, à suivre Jésus dans ses actes comme dans ses conseils largement
prodigués à ses disciples et justement il est écrit: "lze disciple n'est pas au dessus du meître". SI j'ai été effectivement choqué de voir cette horreur scatologique, ais-je ou non à prendre la
féfense de mon Dieu qui ne m'en demande pas tant, Il me demande d'aimer les autres comme lui nous a aimé et pas de faire justice manu militari au risque de victimiser le crétin scatologique et de
le faire encenser par ses ennemis...Pour un chrétien le christ donne sa vie en expiation au péché du monde non seulement ancore aujourd'hui car l'amour infini est plus grand que ne le seront
jamais les péchés des hommes... (pardon pour les athées, qu'ils lisent ceci uniquement sur un plan philosophique).... N'oublions pas l'histoire de saül devenu saint paul. comme Chrétien je crois
que Dieu sait mieux que moi surveiller ses intérêts et est capable de transformer un redoutable pécheur en un croyant exemplaire, mes seules armes: la prière et ce n'est nullement du quiètisme
mais de la confiance. .. Je regrette ces actions de commando qui , finalement, ont été d'une grande stupidité...



Nancy VERDIER 29/04/2011 16:04



L'anticléricalisme avait jadis un côté philosophique et social, que l'on pouvait prendre comme une critique positive. L'Eglise était dénoncée pour ses partis pris et ses ingérences. Piss-Christ
ne dénonce rien, il prend un symbole fort et le dégrade de manière scatologique. Cette dégradation sans aucun doute, constitue une insulte pour des chrétiens qui se sentent aujourd'hui menacés
dans le monde - notamment dans les pays musulmans où les Chrétiens sont malmenés - mais aussi menacés en Occident, en France par une société mutante où la perte des repères est une crainte
pour les chrétiens et leurs enfants. Ce n'est pas tant le fait de "l'artiste" qui a peut-être eu une idée saugrenue (les artistes en ont parfois. Picasso répétait à ses amis peintres - alors dans
la misère - , que pour vendre des toiles aux bourgeois, il fallait fabriquer de "la merde"). C'est plutôt le fait des autorités locales et régionales et des sponsors qui ont pris la décision
d'exhiber cette "oeuvre" en Avignon, cité des Papes, et à une époque où les interrogations des citoyens de tout bord et toute condition sont nombreuses.  A croire que les dirigeants qui
s'estiment  "gens d'en haut" n'ont pas la sensibilité de ceux qu'ils considèrent "gens d'en bas", mais on s'en serait douté. Franchement, je pense que la réaction de ces chrétiens n'a
rien d'excessif, ni de sectaire. Elle est une des réponses possibles à la bassesse de nos élus.