L'échec du système anti-roquettes d’Israël - par Evelyne Lior

Publié le 5 Novembre 2011

Par Evelyne Lior

 Tsahal évoque des « soucis techniques » à l’origine de l’échec du programme de protection anti-missile qui n’a pas pu empêcher un missile de tomber sur Ashdod. 
Le brigadier général Yoav Mordechai, porte-parole de Tsahal, s’est exprimé dimanche 30 octobre quant à l’incapacité du système du « dôme de fer » à arrêter une des trois roquettes tirées sur la ville d’Ashdod Le système baptisé « dôme de fer » est censé abattre les missiles visant des zones habitées.

 Selon lui, cet échec est dû à des « problèmes techniques », qui, depuis, ont été résolus. Le système aurait intercepté avec succès des missiles Grad lancés contre Beersheba, ainsi que des roquettes tirées contre Gan Yavne dimanche matin. 

 Missiles.jpg« Le Hamas est l’élément d’autorité à Gaza, mais jusqu’ici il est resté passif », a commenté le porte-parole, à propos de la situation dans le sud d’Israël. « Par bien des manières, directes et indirectes, nous essayons de voir ce qui fonctionne pour arrêter cette escalade », a-t-il ajouté. 
« Pour le moment, le Jihad islamique a encaissé une sévère réponse de la part de l’armée israélienne. Il a reçu un coup et est maintenant sous pression. Jusqu’ici, ils ont perdu dix hommes, dont Sheikh Ahmed Khalil, un membre du conseil militaire suprême du Jihad islamique. Ils ont aussi bon nombre de blessés. »

 « Cependant, on ne sait pas encore combien de temps durera cette escalade », a ajouté Yoav Mordechai. « Cela pourrait durer 24h ou plus. Si l’un des camps subit de lourdes pertes, l’affrontement pourrait continuer au-delà du milieu la semaine prochaine. La situation actuelle n’aura pas d’effet sur l’exécution de l’accord Shalit avec le Hamas. » 550 prisonniers doivent encore être relâchés par Israël dans le carde de cet accord. 
D’après des représentants égyptiens, Israël et les Gazaouis ont déjà conclu un accord de cessez-le-feu, qui devait prendre effet ce matin à 6h. Les tirs palestiniens se sont cependant poursuivis au-delà de l’heure de couvre-feu.

 Le Premier ministre Benyamin Netanyahou, en compagnie des maires d’Ashkelon, d’Ashdod et de Beersheba, a promis samedi soir que « la dure réponse de l’armée israélienne, qui a frappé hier trois cellules de lance-missiles samedi, se fera encore plus dure si nécessaire. » 
Benyamin Netanyahou a également demandé aux maires de transmettre aux habitants du sud son appréciation de leur loyauté indéfectible à la lumière des tirs de Gaza.
 Evelyne Lior

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Epicure 05/11/2011 14:04



Si Israël adopte une méthode Défensive du style périmé depuis 1914-18 c'est que les choses sont dans l'impasse et que la situation est désespérée...et que la Guerre de mouvement et de destruction
va arriver nécessairement. Il faut pour cela que l'ennemi commette l'"erreur". quelle erreur? alors là je ne sais pas ! car si cces roquettes qui s'abattent en déluge ne sont pas un casus Belli
je veux bien être pendu...! Mais je pense que ces roquettes co^tent cent fois moins en morts, que les accidents de la route en israël et il faut savoir attendre le meilleur moment et
conjoncture...Ils viendront. Les USA le Royaume Uni et d'autres seront alors dans la Même Galère qu'Israël...Et alors là....


Il faut savoir attendre, avant de tirer une salve sur l'ennemi...