L'Egypte sur la voie de la guerre civile. Traduction Nancy Verdier

Publié le 5 Décembre 2012

Un général égyptien prévient : les islamistes ont un arsenal d’armes libyennes qu’ils utiliseront contre le peuple égyptien Par Daniel Greenfield // FrontPage Magazine

Nancy3 Traduction Nancy Verdier

 

salafi-450x258.jpg


Tandis que les manifestations se poursuivent en Egypte et en Tunisie contre les islamistes et qu’Obama passe sous silence les escadrons de viols des Frères Musulmans tout en harcelant  Israël pour la construction de quelques maisons, il se pourrait que la situation soit sur le point de tourner très mal.

Le chef d’état major, le général Sameh Seif Al-Yazal, ancien chef du renseignement, à la tête d’une société de surveillance et d’un groupe de réflexion sur la sécurité, membre du Conseil égyptien des Affaires étrangères et censé être proche des dirigeants militaires égyptiens parle désormais de la possibilité d’une guerre civile. (now talking about the possibility of civil war).

Dans une interview à Al-Quds Al-Arabi, le général  Al-Yazal a dit au journal  que “les islamistes ont un arsenal d’armes en provenance de Libye” et qu’ils ont  “l’intention de les utiliser contre le peuple égyptien dans le cadre d’un conflit politique.” Al-Yazal profite de  l’occasion qu’il a de  s’exprimer dans un quotidien pour lancer un appel  à toutes les autres forces pour qu’elles prennent  une part plus importante dans cette crise. 

“Il faut qu’il y ait une intervention,” dit-il. “Sinon, l’Egypte va droit vers une guerre  civile.”

La question intéressante est de qui parle-t-il. Il est probable que Al-Yazal veuille parler des différents groupes salafistes plutôt que des Frères Musulmans qui eux peuvent se ravitailler en armes sophistiquées auprès de leurs amis turcs, qatari, ou saoudiens.

Si les salafistes cherchent vraiment à déclencher une guerre civile en utilisant des armes libyennes tombées entre leurs mains grâce à la guerre libyenne d’Obama, alors le coût de la guerre illégale  d’Obama deviendra subitement bien plus élevé que ce que l’on aurait pu penser auparavant.

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Francis NERI 05/12/2012 13:59


 


C'est la faute à nos "zélites" . Il faut s' occuper d'elles et trés vite avant de s'intéresser à l'Egypte ou autres pays qui en s'entretuant font le travail
d'Israël...vous savez le "fer de lance occidental"


Notre pays ne relèvera la tête et ses habitants ne redeviendront fiers et libres que le jour où toutes ces monstrueuses crapules, tous ces gougnafiers, tous ces
insondables abrutis qui le dirigent aujourd'hui, auront été, par la population en fureur, saisis, confondus, jugés et punis !


Et punis de la façon la plus sévère que le peuple souverain voudra bien décider.. 


Et ca ne sera que justice... 


Il s'agit d'oeuver en ce sens..


 

Claude Germain V 05/12/2012 11:07



Epicure 05/12/2012 11:03


Attendez que les choses se gâtent ici.....


Ma mère disait: tant que les français ont leur baguette et leur pinard, y a pas de soucis...


Mais quand la dalle sèche est en pente le cruchon vient à manquer et la baguette réduite au son...Vous allez voir...

Claude Germain V 05/12/2012 10:44


Cher Epicure le plus grave c'est que chez nous , ILS ne trouvent AUCUNE OPPOSITION ......

Epicure 05/12/2012 10:40


Syrie Irak Afganistan Pakistan iIndonésie Philippines Egypte Somalie Erythrée  Tunisie Egypte Bahrein, bientôt espérons l'Iran et l'Arabie?


BIEN.................PARFAIT.............


Qu'ils fassent notre boulot eux-mêmes......est bien plus sûr et efficace pour les faire évoluer et chnager plus vite.....

Claude Germain V 05/12/2012 10:39


Ils ont voulu un changement , qu'ils en crevent . ILS vont tres vite regretter Moubarak .....  avant ILS mangeaient .....