L’essentialisme de gauche : l’humain n’est qu’une carcasse. Par Lucien SA Oulahbib

Publié le 22 Août 2013

Par Lucien SA Oulahbib

Duflot a beau se référer à " l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme " (qui ne dit pas ce qu'elle prétend puisque d'une part, il s'agit du "respect de la vie privée et familiale".

Qui ne parle pas de regroupement, d'autre part. Une loi spécifique peut en encadrer le contenu) il n'empêche que le courant auquel elle appartient, réduit quasiment l'être humain à sa carcasse (triomphe du matérialisme) donc se contracte in fine à de la zoologie, sociale si l'on veut.

Pourtant un chat égyptien s'il ressemble à un chat français, on ne lui demandera pas de miauler français s'il veut venir rester prospérer. Tandis qu'un être humain ce n'est pas seulement un corps, un sexe, un genre, c'est aussi une chair et un esprit, et il ne suffit pas de projeter sur lui un regard humanitaire (le "care") pour le faire être et pas seulement "exister" (une pierre existe disait Kant elle n'est pas).

Un être humain a aussi une culture, c'est-à-dire une façon d'être qu'un chat a aussi mais ce n'est pas sa priorité disons dans une première approximation. En plus il ne suffit pas d'avoir droit à ce que l'on nomme "famille" pour s'installer n'importe où n'importe comment comme si les humains étaient des lapins qui vont dans le pré d'à côté batifoler et décrèteraient qu'il s'agit du leur (ce qu'ils ne font pas d'ailleurs…). Les êtres humains quand ils arrivent et c'est normal vont vivre selon leurs pensées traduites en pratiques diverses dont certaines sont aux antipodes des us et coutumes du peuple hôte : au nom de quoi faudrait-il que cela soit celui-ci qui change et pas l'invité ? Cela s'appelle la politesse, et déjà il faut être invité ce qui n'est pas évident quand il n'y a pas de place et que des dettes.

 

La gauche ne voit pas ça comme ça et elle se croit morale en ouvrant grand la porte alors qu'elle le fait souvent exprès parce qu'elle a décidé il y a longtemps de détruire tout ce qui n'est pas de la "conscience de classe" c'est-à-dire ce que dicte le Parti et qu'il faut réciter pour preuve de soumission (islam en arabe) parce que le pouvoir lui appartient et que les gens qui sont à sa tête (par exemple Duflot, Taubira etc) vont parler au nom de ces animaux qui se veulent plus égaux que tout le monde comme l'a bien montré Orwell dans La ferme des animaux. Nous en sommes là.

 

Dans le délire monstrueux d'une poignée d'idéologues qui ont réussi le tour de force de  faire croire qu'ils étaient du côté du peuple alors qu'ils font tout pour le saigner, l'abrutir, le transformer même puisqu'il s'agit aussi d'être artiste c'est-à-dire écrire Le Capital et pas Guerre et Paix comme l'écrivait Maurice Blanchot le maître de Foucault dont toutes les petites mains actuels sont les rejetons.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Francis NERI 22/08/2013 16:03


Lucien comme d'habitude va à l'essentiel et remet les pendules à l'heure et démontre avec précision que le regroupement familial N'EST PAS une direcftive Européenne !!! N'est ce pas
IMPORTANT çà ?
Une telle BONNE nouvelle vaut bien un tour complet sur TOUS les médias en ligne ! 

Pivoine 22/08/2013 14:42


La Duflot, qui a bien grossi depuis qu'elle est ministre (et oui, ça paye bien), se moque bien de l'écologie, comme tous ceux de son parti d'ailleurs. C'est une ultra-gauchiaste, et rien d'autre
!

mika 22/08/2013 13:44


Il manquait ce lien à mon précédent commentaire


http://www.youtube.com/watch?v=cA0sZMML86U

mika 22/08/2013 13:39


Mille excuses our cette Info hors sujet


Manuel Valls le reconnait lui-même «Moi, je trouve que je n'en fais pas assez»


Par contre, comme
dit MLP, il parle trop et toujours avec la fausse modération de celui qui prétend ne pas vouloir polémiquer mais qui ne fait que ça.


On écoute la chute
(bien maitrisée) de son propos sur Eva Joli


http://actualite.20minutes.fr/_crea/2013/08/22/article-1212397-20130822-manuel-valls-je-trouve-nen-fais-assez.html#xtor=EPR-182-[welcomemedia]--[article_politique]--