L'état de le France n'est pas un hasard Par Guillaume Faye.

Publié le 23 Juillet 2013

Par Guillaule Faye

Luc Ferry, ancien ministre de l’Éducation nationale, expliquait dans Le Figaro ( 02/05/ 2013) que l’effondrement dramatique des niveaux de connaissance à l’école n’était pas dû aux enseignants ni aux programmes, mais à la démission des familles et des parents . Politiquement correct oblige, il oubliait de préciser qu’il y a aussi et surtout trois autres causes majeures : l’abolition de toute discipline sérieuse dans le système scolaire, le refus de la sélection par égalitarisme dogmatique et l’hétérogénéité ethnique ingérable des classes. Étonnant de voir à quel point la vulgate idéologique interdit de décrire la réalité et de faire un diagnostic. Est-ce que Luc Ferry est à ce point stupide qu’il ne sait pas ou bien sait-il et ne s’autorise pas à dire ? Poser la question, c’est y répondre.

 

Étude Viavoice pour W&Cie : 51 % des 25-34 ans aimeraient vivre dans un autre pays et 50% des 18-24 ans, le chiffre le plus élevé d’Europe. La raison, à mon sens, n’est pas seulement le découragement de l’esprit d’entreprise et de la réussite ou le chômage dans un État-Providence socialiste à bout de souffle, mais aussi que la France n’est plus le pays du bien-vivre. L’insécurité endémique, liée à l’immigration, et la modification du « paysage anthopologique » y entrent probablement pour quelque chose. Le drame, c’est la fuite des jeunes Bac + 6, remplacés par les arrivées massives de Bac – 6 en provenance d’où l’on sait.

 

Il existe une BD ouvertement raciste, distribuée entre autres, dans les grandes surfaces, Les blondes, en six tomes ( !) par Gaby & Dzack, aux éditions Soleil. Le concept : les blondes sont toutes des connes, des têtes de linotte à petit cerveau. Exemple : un des épisodes montre une salle de cours où il n’y a que des filles blondes et une Beurette. Cette dernière est la plus intelligente, la plus éveillée, la seule cultivée …
Ce genre de désinformation, typique du soft-totalitarisme orwellien, procède par inversion de la réalité. Comme par exemple dans les séries TV où le délinquant, le méchant, le brave homme et la victime sont exactement l’inverse, par leur appartenance, de ce que la sociologie basique des médias populaires peut constater.

 

J’ai déjeuné récemment, à sa demande, avec un représentant très médiatisé de la Beurgeoisie, qui a, par ailleurs, des responsabilités politiques importantes à gauche. Un type particulièrement vif et intelligent. Il voulait savoir à quoi ressemblait un ennemi. Il a commençé par m’expliquer que l’islam était en plein déclin dans le monde, thèse intellectualiste classique diffusée par l’islamologue auto-proclamé Gilles Keppel. Je voyais à son regard qu’il ne croyait pas une seconde à cette faribole. Puis, il m’a sorti une grande profession de foi républicaine, sur le thème : il n’existe que des identités individuelles, jamais collectives. J’ai éventé son mensonge en lui demandant ce qu’il pensait de l’islam, en tant que vision du monde. Il n’a pu s’empêcher de me dire que l’islam et le Coran étaient synonymes d’un éveil intellectuel et spirituel, notamment pour cette France républicaine qu’il aimait tant. CQFD.

 

Taux de prélèvements obligatoires en pourcentage du PIB en France : 42,5 % en 2010, 46,3 % en 2013. À force d’être chargée, une barque coule. Et dire que des intellectuels (qui n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise) prétendent que nous vivons dans un système « ultralibéral », mot fétiche… En réalité, la France hyper-fonctionnarisée et socialisée, fiscalisée et paresseuse, chômeuse et assistée, vit dans un environnement international effectivement libre-échangiste (et non pas « ultralibéral », concept approximatif), qui correspond d’ailleurs à l’idéologie de Bruxelles. L’équation ne peut pas fonctionner. On ne peux pas faire la course avec un boulet aux pieds.

 

Maurice Allais avait, avec bon sens, trouvé la solution : une ” économie sociale de marché ” ne peut fonctionner que dans le cadre d’une Union européenne pratiquant un protectionnisme douanier intelligent et le contingentement ; le libre-échangisme planétaire est aussi catastrophique que le socialisme.

* Le nouveau Pape a déclaré , le 1er mai, à l’occasion de la Fête du travail (oxymore, puisque, paradoxalement, c’est un jour férié) : « j’appelle les hommes politiques à faire tout ce qu’ils peuvent pour relancer le marché du travail ». Il estime que le chômage est le résultat d’un vision économique « en dehors des règles de justice sociale ».

 

Cette vision de l‘économie, purement morale et intentionnelle, est totalement inefficace aujourd’hui. C’est un mélange de doctrine sociale de l’Eglise et de keynésisme mal compris. Et c’est la cause du chômage. En effet, la meilleure chose que puissent faire lesdits ”hommes politique” (donc l’État) pour relancer le marché du travail, c’est surtout de ne pas s’en mêler et de laisser les PME, principales créatrices d’emplois, faire leur métier sans les assommer de charges pseudo-sociales. Le rôle de l’État est politique, rarement économique : assurer aux créateurs d’emplois (qui ne sont surtout pas les ”grands patrons” du CAC 40) un environnement propice aux embauches, fixer à la nation de grands projets mobilisateurs. Ce qui n’est pas le cas de l’idéologie socialisante, machine à créer des salariés privilégiés et des chômeurs. Un État fort est un guerrier maigre qui motive les forces vives, pas un pachyderme adipeux qui les pompe pour engraisser sa clientèle assistée, sous le prétexte de justice sociale.

 

C’est étonnant de constater à quel point la loi autorisant le mariage homosexuel mobilise. Au cours d’un débat avec des Russes à propos de mon essai Sexe et Dévoiement où je prévoyais cette loi, symptôme supplémentaire mais non pas cause de décadence, une participante a osé cette remarque : « pour vous, en France, les unions entre homos posent problème ; mais ne pensez-vous pas que le vrai problème, ce serait plutôt les unions mixtes ?  » On aura compris ce qu’elle entendait par là.

GF.

En savoir plus sur Guillaume Faye

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

marie-plume 23/07/2013 15:04


Ah si l'on se réfère à...Luc Ferry!  Son intelligence au QI impressionnant! a dû déteindre chez son épouse qui, succès à l'appui nous apprend-on, confectionne moult gadgets à la gloire de
l'ex-Président en vue de promouvoir et favoriser son retour en 2017! M. Ferry a été un des ministres sous l'ère de cet ex-Président, ceci expliquant cela! La France mérite des millions de fois
mieux que tous ces paltoquets d'hier et d'aujourd'hui... Puisse le Ciel nous entendre! 

Gérard Brazon 24/07/2013 10:28



Je partage