L’éthique journalistique? Jean Jacques Bourdin de RMC s'en moque totalement.

Publié le 17 Juin 2012

Aujourd'hui, vous allez voter, vous avez le pouvoir. Faîtes le savoir en votant contre la gauche et en particulier pour le Front National. Simplement pour qu'il y ait des députés d'une autre couleur que le rose, ce vert-rouge de folie et le bleu pâle !

J'ai envoyé un mail à RMC pour signaler un comportement lamentable de journaliste de peu de foi. Celui de Monsieur Jean Jacques Bourdin. Je l'ai envoyé à la suite de l'article de Djamila Gérard sur Riposte Laïque. Voici mon texte qui vous pouvez reprendre si vous le voulez. Il faut que RMC mette de l'ordre dans sa radio en même temps que de l'honnêteté intellectuelle dans les propos. 

Bonjour à tous.

J'avais toujours un doute, une impression, quelque chose de trouble dans les déclarations de Jean Jacques Bourdin sur les évènements politiques en général et en particulier sur le parti politique qu'est le Front National auquel je ne suis pas adhérent. Ce qui, au vu de telles déclarations, de telles attaques ignobles par ailleurs, ne saurait tarder tant je déteste cette engeance pitoyable et calomnieuse! 

Son comportement, face aux responsables du FN, au micro de votre radio finit par nuire à votre image de radio ouverte. Il suffit de le regarder lorsqu'il reçoit ces responsables pour "sentir" son animosité qu'il a du mal à contenir.

Qu'il n'aime pas ces responsables du FN c'est son droit, mais le professionnalisme est de ne pas le faire voir. D'autre part, sur désormais l'affaire Marion Maréchal-Le Pen, son attitude est grave. Il devrait ce lundi prochain s'en expliquer et admettre sa prise de position injuste et scandaleuse pour un journaliste. Il y gagnerait beaucoup, mais surtout, votre radio également. Décidèment entre des Olivier Truchot des GG et Monsieur Jean Jacques Bourdin, la gauche sectaire et haineuse semble dominer chez vous. Bien à vous et à bonne entendeur.

Gérard Brazon - http://www.gerard-brazon.com

****

Article de Djamila Gérard

Ce vendredi matin, Marion Maréchal-Le Pen (Rassemblement bleu marine) et Jean-Michel Ferrand (UMP), tous deux concurrents pour le second tour aux législatives à Carpentras, devaient être invités sur RMC et BFMTV, et interviewés par Jean-Jacques Bourdin.

Marion-Maréchal Le Pen s’est décommandée au dernier moment. Alors Jean-Jacques Bourdin, sans jamais expliquer les raisons du refus de la jeune candidate, s’est livré à une diatribe ignoble et partisane contre elle. Il s’est même permis d’appeler implicitement à voter contre elle, rompant ainsi sa neutralité politique : « Je vais vous dire une chose : si j’étais électeur de la 3e circonscription du Vaucluse, jamais je ne voterais pour elle. Jamais. » :

http://www.youtube.com/watch?v=7BjDBivAGZs

Il avoue même sa manipulation : « J’avais prévu de mettre face à face, puis côte à côte Marion-Maréchal Le Pen et Jean-Michel Ferrand. »Ce devait donc être un débat loyal entre ces deux candidats, et d’ailleurs Marion-Maréchal Le Pen n’a jamais refusé de débattre en face de Jean-Michel Ferrand, comme le prouve cette vidéo de France 3 Provence-Alpes :

http://www.dailymotion.com/video/xrhlpr_marion-marechal-le-pen-et-jean-michel-ferrand-debat-du-12-juin_tv

En refusant de donner les raisons de la démission de Marion Maréchal-Le Pen et en l’attaquant de manière ignoble sur son jeune âge, Jean-Jacques Bourdin provoque la réaction d’auditeurs, qu’il cite mais en incluant dans ses citations ses propres propos pour noyer le poisson et les discréditer :

http://www.youtube.com/watch?v=7Ngq1HUvs3c

C’est tout simplement ignoble que d’attaquer ainsi une candidate et à appeler à voter contre elle, sans lui donner le droit de se défendre.

Marion Maréchal Le Pen n’aura donc pas le droit de se défendre sur l’antenne de Jean-Jacques Bourdin. C’est pourquoi elle le fera par un communiqué uniquement relayé par les sites du Front national et du Rassemblement bleu marine :

http://www.nationspresse.info/?p=173096

Voilà la vérité ! Jean-Jacques Bourdin avait d’abord promis aux deux concurrents un débat loyal face à face, puis devant le refus de Jean-Michel Ferrand, il a annoncé aux protagonistes qu’il donnerait d’abord la parole à celui-ci, puis à Marion Maréchal Le Pen. Et au dernier moment, Jean-Jacques Bourdin inverse l’ordre des intervenants, ce qui permettrait évidemment à Jean-Michel Ferrand d’attaquer Marion Maréchal Le Pen sans que celle-ci puisse se défendre.

Évidemment, Jean-Jacques Bourdin n’a dit mot des dessous de cette affaire, et a honteusement sali à l’antenne une jeune candidate de 22 ans, courageuse, sans lui donner le moindre début de droit à se défendre.

C’est tout simplement honteux pour un journaliste indigne de cette qualité, et c’est un bel aveu de ses préférences partisanes alors qu’il ne cesse de nous seriner le couplet de « chez moi tout le monde peut s’exprimer ». Sauf Marion Maréchal-Le Pen, semble-t-il, qui n’a droit qu’à un procès soviétoïde à l’antenne par le procureur et juge Jean-Jacques Bourdin sans avocat et sans droit à la parole.

Et le pire c’est que Jean-Jacques Bourdin qui jusqu’à présent s’était gardé de donner une opinion sur ses votes personnels, déclare ouvertement vouloir faire battre Marion Maréchal Le Pen dimanche prochain.

Le masque « démocratique » de Jean-Jacques Bourdin est définitivement tombé dans cette affaire.

Nous invitons donc tous nos lecteurs à protester auprès de Jean-Jacques Bourdin et de son employeur RMC :

Sur Twitter, écrivez à @JJBourdin_RMC. (Il y a longtemps que Bourdin a fermé son « blog » de discussion suite aux remarques des auditeurs…)

Écrivez par courrier à RMC : RMC, 12 rue d’Oradour sur Glane, 75740 Paris Cedex 15

Contactez la rédation de RMC ici :http://www.rmc.fr/outils/mailContact.php?id=2

Et dès lundi matin, pendant l’émission de Bourdin, demandez d’intervernir sur l’antenne en appelant le 32 16 (0,34€/min).

Djamila GERARD

 

 

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen, Candidate dans la 3e circonscription du Vaucluse Ce matin 

(Vendredi 15 Juin) 

Marion Maréchal-Le Pen devait être interviewée sur RMC par Jean-Jacques Bourdin. A la dernière minute, avec un parti pris scandaleux, une assistante de M. Bourdin a annoncé que Marion Maréchal-Le Pen ne serait pas interviewée après le député sortant de l’UMP, comme cela était convenu, mais avant. Devant ce manque de professionnalisme et pressentant une manœuvre (une de plus !) en vue de lui nuire, Marion Maréchal-Le Pen a refusé l’interview.

Vexé de ne pouvoir « se faire » un coup de publicité en s’en prenant à Marion Le Pen, M. Bourdin s’est alors déchainé en qualifiant la candidate du Rassemblement Bleu Marine de « jeune femme mal élevée », et pire, en affirmant que 

s’il était vauclusien, il ne voterait jamais pour elle 

en reprenant les arguments de ses adversaires. Mais pour qui se prend M. Bourdin ? De quel droit ce représentant arrogant de la caste médiatique parisienne se permet-il de donner des consignes de vote ? Que fait-il de son devoir de réserve ? que fait-il de son indépendance de journaliste ? Qui est-il pour se permettre de qualifier le Vaucluse de « petite province » ?! Comme le prévoit le sondage paru aujourd’hui dans Vaucluse matin et la Provence, qui donne élue Marion Marechal-Le Pen, les Vauclusiens sauront dimanche choisir le renouveau et remettre ce journaliste-partisan à sa place !

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Claude Germain V 17/06/2012 23:44


Bingo !!!! elle fera une jolie deputé et de surcroit elle est hyper intelligente et a de la repartie .....

Claude Germain V 17/06/2012 13:14


Ce gros boudin de Bourdin ferait'il des bourdes ????


Oui .....bon ....je sais ... pas terrible effectivement ....


Mais Marion ,en tout bien tout honneur ,qu'est ce quelle est jolie ............40 ans de moins ........"elle" fera un joli Député quand meme .