L’étoile jaune détournée en Suisse. Une honte majeure.

Publié le 22 Août 2011

L’étoile jaune détournée en Suisse : Le Conseil central islamique émet des autocollants qui associent islamophobie et Holocauste

Assimiler le rejet de l’islam au nazisme et le sort des musulmans à celui des Juifs sous le IIIe Reich, c’est non seulement faire insulte aux victimes du nazisme, mais c’est également faire preuve d’une profonde malhonnêteté intellectuelle. S’il fallait du reste dresser un parallèle entre les années 30 et l’époque actuelle, ce dernier comparerait nécessairement l’islam et le nazisme. L’islam est en effet un système politico-religieux qui entre autres horreurs :

- ne permet pas aux chrétiens, juifs, polythéistes et athées de vivre librement selon leur croyance (ou leur absence de croyance) et leur impose de devoir choisir entre la conversion, la mort ou une citoyenneté de seconde zone (la dhimma) ;
- appelle au djihad contre les infidèles jusqu’à ce « que la religion soit entièrement à Allah » ;
- exhorte ses fidèles à exterminer les Juifs au jour du jugement dernier ;
- condamne à mort homosexuels et apostats ;
- voit en la femme une créature ne valant que la moitié d’un homme et soumise à l’autorité de ce dernier ;
- permet à l’époux de frapper son épouse lorsqu’il craint sa désobéissance ;
- légitime la lapidation, l’amputation, la flagellation, et l’énucléation.

étoile jaune détournée par les musulmans

Une étoile jaune à huit branches portant l’inscription «Muslim», accompagnée d’un lieu et d’une date: Berne, 29 octobre 2011. Voici le symbole choisi par le Conseil central islamique (CCIS) et son président, Nicolas Blancho, pour annoncer la tenue de leur rassemblement «contre l’islamophobie et le racisme» sur la place Fédérale, cet automne. L’image, reproduite sur des milliers d’autocollants, a fait son apparition lundi dans les rues de Lausanne, où elle s’est retrouvée placardée à la sauvage jusque sur l’arrière des bus. Depuis, les réactions oscillent souvent entre incompréhension et colère face à ces étoiles qui comparent implicitement le sort des musulmans de Suisse avec les souffrances endurées par les Juifs sous le IIIe Reich.

étoile jaune détournée par les musulmans

«Instrumentaliser un symbole comme l’étoile jaune, je trouve cela assez pathétique», s’insurge Johanne Gurfinkiel. Secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), il ne voit dans la campagne du Conseil central qu’une provocation gratuite et une atteinte à la mémoire des victimes de la Shoah: «Nicolas Blancho ne cherche pas à défendre les intérêts des musulmans, mais simplement à provoquer en pratiquant des amalgames douteux

Pour Philippe Kenel, président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) à Genève, le message délivré par le Conseil central islamique n’est pas seulement offensant mais mensonger: «C’est une manière d’établir un parallèle qui n’a pas lieu d’être. On peut parfaitement critiquer une religion comme l’islam sans être pour autant raciste, contrairement à ce que voudraient nous faire croire les intégristes.»

détournement de l'étoile jaune par les musulmans

Musulmans discriminés

Contacté, le porte-parole du Conseil central islamique Qaasim Illi se dit «étonné» par ces réactions: «Je tiens d’abord à rappeler que nous n’avons pas utilisé l’étoile de David à six branches, mais une étoile islamique à huit branches. Ensuite, nous n’avons voulu offenser personne, encore moins établir de comparaison entre l’islamophobie et l’Holocauste. Simplement, nous considérons que les musulmans de Suisse subissent des discriminations comparables à celles endurées par les Juifs avant la Shoah. On ne trouve pas d’emplois ni d’appartements, on refuse à nos filles de porter le hijab à l’école, on interdit les minarets. Sans parler de tous les stéréotypes négatifs véhiculés dans les médias

Des arguments que jugent recevables certains musulmans modérés™.

Des arguments que jugent recevables certains musulmans modérés, habituellement méfiants face aux propositions des radicaux du Conseil central: «C’est vrai qu’en tant que musulmans on a le sentiment d’être devenus de nouveaux boucs émissaires, glisse Lucia Dahlab, vice-présidente de l’Union des organisations musulmanes de Genève. Qu’on puisse établir un lien avec les discriminations subies par les Juifs dans les années 1930, je ne dis pas le contraire. Maintenant, jouer avec un symbole comme l’étoile jaune, c’est forcément délicat. Mais est-ce que ce n’est pas aussi un moyen de faire réfléchir les gens? Je crois qu’on est entré dans une ère où la communication privilégie les campagnes chocs. Les campagnes de l’UDC le montrent. Alors, oui, je serais pour des campagnes plus nuancées. Mais a-t-on encore le choix?»

Source : Le Matin (via IslamInEurope)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Claude Germain V 24/08/2011 11:41



Ou est le CRIF ????et alors ???pas une seule plainte ?????



rosalie 23/08/2011 10:03



Mais est-ce que ce n’est pas aussi un moyen de faire réfléchir les gens?


Faire réfléchir les gens sur quoi exactement? Si c'est pour nous faire prendre conscience
que la religion musulmane est rétrograde, que les musulmans intégristes sont dangereux, que l'islam prône des actions visant à formater et à soumettre tous les êtres humains, à tuer les insoumis
et à interdire toute liberté individuelle, nous y avons réfléchi depuis longtemps et nous n'en voulons pas dans nos sociétés occidentales. En tant qu'athée, je reconnais parfois les effets nocifs
des religions, je sais que les catholiques ont commis des exactions autrefois, que les juifs intégristes ont également des attitudes de replis et discriminatrices envers les femmes, mais s'il est
une religion aujourd'hui, qui me fait peur par son intolérance et ses préceptes moyen-âgeux qui nous mettent en danger chaque jour un peu plus, c'est bien la religion musulmane.






isabelle 23/08/2011 01:53



Si les musulmans dits modérés, qui se plaignent de se sentir devenus des boucs-émissaires, se manifestaient chaque fois que des abus contre la démocratie, la laïcité, la sécurité etc... sont
commis, peut-être ne seraient-ils pas mis dans le même sac que les autres, les insupportables.


Qui ne dit mot consent, ils le savent très bien.


 



Nancy VERDIER 22/08/2011 19:52



L'Islam est spécialiste de la récupération et de l'appropriation des symboles et des grandes figures des autres religions et des grandes causes (ex : Marie, Jesus Christ, Abraham // ici la
couleur jaune et les caractères noirs sur une sorte d'Etoile /etc...). De cette façon, l'islam se glisse partout, à toutes les sauces  et ses adeptes préparent ainsi l'avenir de cette
religion - doctrine - dictature aux fins de chapeauter le monde entier.
Dans le cas précis c'est un abus et une insulte notoire. Le gouvernement suisse ferait bien d'intervenir rapidement sur cette question. Le sieur Blancho est un enfant du pays, un Suisse converti
à l'islamisme le plus radical.
C'est à cause de lui que Geert Wilders n'a pu rencontrer Oskar Freysinger en Valais comme cela était prévu. Le maire de la commune - un socialiste- s'étant plié aux exigences de Blancho.
La Suisse a raison de se protéger et Oskar avec son parti UDC ont fait beaucoup dans ce sens, notamment pour l'interdiction des Minarets....Prochainement, ils vont proposer de réduire
l'immigration et de revenir sur les Lois de Shengen.