L'Eurabia s'accélère en Italie depuis le départ de Berlusconi.

Publié le 24 Novembre 2011

ROME (NOVOpress) C’était censé être un gouvernement technique, mis en place dans l’urgence pour faire face à la crise financière. Mais le ministère Monti n’a pas tardé à se montrer pour ce qu’il est vraiment, une coalition de toutes les puissances mondialistes, des banques aux communistes en passant par les immigrationnistes chrétiens.

Italie : grande offensive mondialiste pour imposer le droit du sol

Peu leur importe que l’Italie soit au bord de la faillite, leur priorité absolue est de remplacer le droit du sang encore en vigueur par le droit du sol. Le lobby « catho-communiste », qui en rêve depuis longtemps, avait lancé en septembre une campagne pour soumettre cette réforme à un référendum d’initiative populaire. L’initiative ne semble guère avoir trouvé d’écho mais les immigrationnistes comptent désormais sur leurs amis de la Goldman Sachs. C’est effectivement beaucoup plus sûr.

Le président de la République, le communiste Giorgio Napolitano, a ouvert les hostilités le 15 novembre, immédiatement après avoir chargé Mario Monti de former le nouveau gouvernement. Dans un grand discours aux « nouveaux citoyens italiens » , il avait exalté l’immigration comme « une grande source d’espérance » pour l’Italie. « Les mineurs étrangers résidant en Italie sont près d’un million ; plus de 700.000 étudient dans nos écoles. Sans ces jeunes », a expliqué le dinosaure communiste, aujourd’hui âgé de 86 ans, « notre pays serait nettement plus vieux et aurait une moindre capacité de développement ». Se réjouissant que « au cours des 20 dernières années, entre 1991 et 2011, le nombre des résidents étrangers en Italie ait été multiplié par douze », Napolitano a déploré que les immigrés devenus italiens « soient encore relativement peu nombreux ».

Napolitano est revenu à l’assaut aujourd’hui en recevant la Fédération des églises évangéliques en Italie . Le chef de l’État italien n’a pas craint de qualifier la loi italienne, qui n’accorde pas la citoyenneté aux enfants d’étrangers nés en Italie, d’« authentique folie » et d’«absurdité», avec ce magnifique argument : « les enfants ont cette aspiration ». Il a dit espérer que la question puisse être réglée au Parlement, en profitant du changement de gouvernement.

Napolitano a déclaré mettre en particulier ses espoirs dans le nouveau ministre de la Coopération internationale et de l’intégration sociale, qui n’est autre qu’Andrea Riccardi, le fondateur de la puissante et ultra-immigrationniste communauté catholique Sant’Egidio, fer de lance de «l’esprit d’Assise». Riccardi, promu ministre sans avoir jamais été élu, vient de son côté d’exprimer son soutien total au vieux communiste dans l’hebdomadaire Famiglia Cristiana. Selon lui,« les étrangers rajeunissent le pays. Un mineur sur cinq est étranger. Et ce n’est qu’un aspect de leur apport à l’Italie. L’économie bénéficie de leur activité, si bien que 70% d’entre eux sont clients d’établissements de crédit » (source ). Ce n’est plus le sabre et le goupillon, c’est le guichet de banque et la chaloupe de Lampedusa.

Les démocrates chrétiens et toute la gauche marchent avec enthousiasme. Selon Dario Franeschini, président du groupe parlementaire du Parti Démocrate, une loi instaurant le droit du sol « pourrait être adoptée par la Chambre d’ici Noël ». Le seul parti parlementaire à rejeter catégoriquement la proposition présidentielle est la Ligue du Nord. Selon l’ancien ministre Roberto Calderoli, la Lega est « prête à dresser des barricades à la fois au Parlement et dans la rue ».

Photo en Une : Mario Monti au “World Economic Forum” à Bruxelles en mai 2010. Crédit : Youssef Meftah / WEF via Flickr (cc)

[cc ] Novopress.info, 2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

francis Claude 25/11/2011 07:14


oui tout cela est la continuité de la lacheté des politiques européennes et de leurs dirigeants dhimmis, laches et collabos, plus je réfléchis plus je suis sur que le probléme de l'islam en
France en Europe dans le monde ne pourra que finir par une guerre mondiale...si parmis les lecteurs du blog il y en a qui voient une autre solution je suis prenneur merci.

Dekerle R. 24/11/2011 20:47


Le génocide des européens se poursuit. Un authentique cauchemar.

Sébastien Dekerle 24/11/2011 20:45


La destruction de la civilisation européenne par substitution ethno-culturelle se poursuit. Allons-nous nous réveiller de ce cauchemar?