L'Europe fédérale comme seul moyen de sauver l'Euro - Par Jacques Destère

Publié le 23 Août 2011

Par Jacques Destère

Seul le fédéralisme plein et entier permettrait avec un gouvernement européen, et une fiscalité unifiée d’effectuer, comme aux Etats-Unis, les péréquations monétaires indispensables à l’unité d’un tel système. Ce qui signifie que les Allemands et les Français devraient payer pour les Irlandais, les Portugais et les Espagnols voir les Italiens avant que les autres ne paient pour eux et que l’ensemble soit confronté  à une inévitable faillite. Faillite d’ailleurs programmée.

 

En réalité cette zone euro est en train d’exploser face à ses incohérences. Son maintien forcené par les responsables financiers et les politiciens européens pourrait surprendre à ce propos, mais en réalité, ne perdons jamais de vue que ce qui est visé, c’est la mise à genou des états par la dette, des états européens en particulier. Le transfert des avoirs des états vers les banques de façon massive, permet au système bancaire de s’enrichir sur le dos des contribuables ainsi conduits à la ruine programmée afin de leur imposer les projets de gouvernance mondiale.

 

Les dernières propositions Sarkozy/ Merkel vont dans ce sens. Mais le système est perverti au point que les moindres initiatives ne peuvent qu’aggraver la situation dans la mesure ou, la création monétaire débridée mettant en circulation des monnaies sans référence physique et donc ne présentant aucune garantie, réelle. Toute initiative de renflouement des états ou des circuits financiers ne peut que se retourner contre les contribuables et leurs états pour la majorité d’entre eux complices de leur propre destruction. Avec ‘’l’argent’’ monnaie de singe, ainsi récupéré les états entretiennent et développent un  endettement qui les enfonce toujours plus dans la dépendance, tandis que les circuits financiers eux achètent entreprises et valeurs sures tels or et matières premières leur permettant de garder main mise sur les orientations politiques.

Ainsi nous assistons sans vraiment réaliser la gravité de la situation à une captation des richesses de l’Europe par le système bancaire et financier international dominé par ceux qui en détiennent  le contrôle  et auxquels, à l’évidence, les politiques sensés représenter nos intérêts, sont asservis. Ainsi par le mécanisme triangulaire : Appauvrissement, endettement dépendance, conduit on les peuples à une forme d’esclavage moderne. Le cadre de cet esclavage sera la gouvernance mondiale, autrement dit, le nouvel ordre mondial cher à messieurs Rockefeller, Rotschild et leurs complices. Ainsi l’accélération des déséquilibres structurels sous la pression des facteurs immigration et appauvrissement, conduit à des conflits sociaux d’ampleur exponentielle. Dans ces conditions, il n’est nullement irréaliste, d’imaginer que la peur panique et collective aidant, elle serve de caution à la mise en place d’un système totalitaire. Le piège sera alors refermé sur des populations trompées et victimes de leur aveuglement largement orchestré.

 

C’est dans cette perspective mondialiste que le gouvernement actuel de la France travaille, comme la majorité des gouvernements élus par les Français depuis quarante ans les casquettes ne changent rien au fond du problème ! Tous sont complices.     

 

S’il n’était qu’une raison pour balayer ces infections politico cancérigènes, cette réalité là suffirait amplement. Il est plus que temps de chasser les marchands du temple. !

JD CATON  

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Europe liberticide

Commenter cet article

Claude Germain V 24/08/2011 01:11



( Pris dans le texte )-autrement dit, le nouvel ordre mondial cher à messieurs Rockefeller, Rotschild et leurs complices. Ainsi
l’accélération des dé.......


Je suis ravi d'une chose ,c'est que ce que prechaient les "paranos" dans mon genre depuis
10 ,15 ans ou plus commence a se reveler ,surtout l'utilisation de certain noms comme Bilderberg ,trilaterale et autres ,bientot  sortiront avec acceptation, des noms dans le genre Illuminatis ,certains rigoleront moins ,un peu en avance sur le futur ,pour ceux qui fouillent vers le "sommet de la pyramide"
souvenez vous du feuilleton  " V " .


Eventuellemnt j'attend les infirmiers .


Vous remarquerez une chose quand meme ,les banquiers et industriels nommés dans la phrase du début
,jusqu'a aujourd'hui n'ont pas encore fait parler d'eux ,discretion totale ,et de la part de  leurs cadres formés aux states en prevision entre autre d'une prise en main du pays France et
d'autres ,ils utilisent TOUS de plus en plus des gens issus de l'immigration qui n'hesiteront pas pour certains a mettre a genous les bonnes masses populaires ,a la fois vengeance et domination
du peuple de veaux blancs ,mais cela est en train de se faire a petit pas ,merci entre autre dans ce domaine les BONS USA qui praticipent allegrement a cette destruction programmée de l'Europe
.N'oubliez pas que les Rotschild sont pratiquement les patron-propriétaire de la Banque d'Angleterre et de bien d'autres ,il doit y avoir dans le groupe de sacrés manipulateurs de marionettes
.


On peut penser que maintenant les banquiers americains ont lancé leurs attaques contre les banques
française qui pour la plupart sont insolvables. La grande "rigolade est en marche.









Nancy VERDIER 23/08/2011 14:32



Il y a quand même plusieurs  graves problèmes concernant la zone Euro et qui ne seront jamais résolus que par un endettement supplémentaire. Donc, le système n'est pas viable.
Plus de fédéralisme ne ferait qu'ajouter aux problèmes...Un puits sans fond. Nous dépensons plus que nous gagnons. Et un pays comme l'Allemagne qui donne l'impression de s'en sortir par les
 exportations, en fait finance les pays européens qui lui achètent des biens ...le serpent se mord la queue.
Par contre, je crains fort que le but ultime soit l'instauration d'une dictature européenne (c'est déjà le cas : on nous impose l'immigration et une nouvelle culture, religion, dictature
religieuse ) ou mondiale dirigée par les oligarchies.
Les salaires seront limités dans le monde entier: peut-être pas tout de suite, mais il y a des prémices.
Warren Buffet par exemple a décrété que les milliardaires devraient rapidement donner la moitié de leur fortune à des organisations caritatives. Sans doute parce que faire de l'argent avec de
l'argent à la vitesse cybernétique, revient à fabriquer de la monnaie de singe et qu'il vaudrait mieux faire quelque chose de cet argent....avant qu'il ne s'envole en fumée à la Bourse.
D'autre part, le même Warren a décrété que gagner 90 000 dollars par an était un seuil largement suffisant pour être raisonnablement riche. Or vous remarquerez que déjà l'Italie prend un impôt
supplémentaire sur tous les salaires qui dépassent cette somme et que la France est en passe d'en faire autant.
Personnellement, je sens venir "comme un gouvernement mondial" pour ces questions salariales, fiscales. De toutes façons la Bourse est un système mondial qui tourne tellement "à vide" que les
gens se ruent sur l'or. Une stupidité supplémentaire. Car on pourra toujours vous interdire d'en posséder.
Quant aux matières premières, elles ne sont pas extensibles -
Pour les denrées alimentaires, il faut que la terre se repose et les conditions climatiques sont parfois difficiles - A SUIVRE



marco 23/08/2011 13:21



ces Riches et Politiques de tous bords devraient savoir que  la pauvreté est source de révolution!!



Epicure 23/08/2011 10:24



cette vision apocaplyptique d'extrême droite sans vision cohéérente du futur me parait ahurissante: les banques et la finance ne peuvent prospérer  que sur des économies qui marcbent et ont
un Avenir dans lequel ces mêmes puissances tirent leurs immenses ressources!


Elles ne peuvent pas viser à tuer la poule aux oeufs d'or!!


Par contre, la sottise et la cupidité humaine que partage ce Caton...également, je suppute...peut mener certains profiteurs à abuser et se pendre eux-mêmes voire à faire faillir justement leur
clients.


N'oublions pas quand même que quand les bourses s'effondre,nt, ce sont les Riches qui trinquent en premier avant que leur ruine n'affame les popumations. Ce ne sont pas les pauvres qui
fréquentaient les soupes populaires en 1929 qui se sont suicidés mais ceux qui du jour au lendemain se retrouvaient absolument ruinés et qui eux tombaient de trop hauit pour résister aux malheurs
de la chute...!!! On n'est pas obligé de les palindre complètementr mais ne renversons pas la cohérence et la logique parce qu'on ne les aime pas!