L'évangélisation existe au Soudan! Mais pas dans les cités de France!

Publié le 31 Août 2011

Hélios d'Alexandrie a traduit de l'arabe cette vidéo publiée sur le site Islameyat d'Al Hayat TV on line. C'est un prêche  de l'imam Mohamed el Zoghby, célèbre en Égypte pour ses discours haineux contre les chrétiens, prononcé en février 2010 au Caire. Il arrivait de Khartoum, la capitale du Soudan, où il a constaté que de nombreux musulmans se convertissent au christianisme. 

La traduction de la vidéo est suivie du commentaire d'Hélios. Pour lui, le message est clair : la religion chrétienne, pour peu qu'on se donne la peine d'en faire la promotion, est un outil redoutable contre l'islamisme.

Preche au caire


Hélas la misère et la catastrophe guettent l’oumma (la nation) islamique !

Laissez-moi vous donner un exemple et vous raconter ce dont j’ai été témoin. Il y a quelques jours je me trouvais à Khartoum (la capitale du Soudan), j’y suis allé pour prêcher, rien de plus, mais j’ai été témoin de la corruption, de la désolation et de la ruine qui sévissent là-bas et la frayeur m’a envahi. Dès le jour de mon arrivée à Khartoum, je dis bien à Khartoum, pas au Sud, j’ai vu de mes yeux une rangée d’églises comme une armada, juste derrière le palais présidentiel, je me suis alors dit : « ça commence bien mal ! »

À Khartoum se tient actuellement, dans la rue principale, la plus grande exposition de l’Église égyptienne. Constatant qu’il s’agissait d’une exposition j’ai décidé d’entrer et qu’est-ce que j’ai vu ? Des publications chrétiennes imprimées en Égypte, à profusion, plein la rue, et des évangiles ! Des affiches partout et des haut-parleurs diffusant des cantiques pour Jésus ! J’ignore qui est Jésus, nous musulmans, nous croyons plutôt à Issa (le nom que le coran donne à Jésus) qui est un prophète et un envoyé d’Allah, mais nous ne savons pas qui est ce Jésus. Enfin, tout ce qui va et vient, tout ce beau monde te dit : Halte, pense à ton salut, Jésus t’aime, prends ces cadeaux, prends ces bouquins prends ces évangiles, c’est gratuit ! J’ai vu des jeunes, des Égyptiens, des croisés qui formaient un groupe imposant, ils étaient accompagnés de plusieurs prêtres venant du Caire et du gouvernorat de Sharquia (dans le delta). J’ai vu un prêtre de Sharquia qui se nomme Mikhaïl Youssef sur une estrade devant un tableau noir, invitant les passants au baptême !

Où est le gouvernement ? Où sont les dirigeants ? Qu’est-il advenu des slogans ronflants ? Qu’est-il advenu des prêches éloquents ? Qu’est-il advenu des promesses ? Où est la charia ? Où est l’islam ? Des menteurs, je vous le dis ! Des dirigeants hypocrites, voilà ce qu’ils sont. Ils se moquent de leur peuple et vendent leur religion en échange de leur bien-être !

Je me suis alors exclamé : « Qu’est-ce que ceci ! » on m’a répondu : « ne t’oppose pas, il est interdit de s’opposer et il est défendu de dire de qui que ce soit qu’il abuse ». Je me suis objecté : « Il (le prêtre) vient de son village avec sa gang pour baptiser les musulmans et vous m’interdisez de m’y opposer, à quel jeu jouez-vous ? »

Au Soudan un canal télé islamique a été fermé, des cheikhs (imams) ont été réduits au silence, les portes du pays s’ouvrent à l’évangélisation de l’Église ! Oh les mensonges ! Oh, les faussetés ! Oh les discours trompeurs ! Êtes-vous en passe de vendre notre religion de notre vivant ? Quelle catastrophe ! J’ai vu un jeune nabot croisé (chrétien dans la terminologie des islamistes) distribuant des évangiles, quand il m’a aperçu il s’est écrié : « Eh cheikh, Jésus t’aime, prends un évangile ». Je l’ai saisi ce nabot et je lui ai dit : « je ne le connais pas ce Jésus, espèce de nabot dégoûtant, va t’en ! »

Comme le baptême était administré ouvertement dans la rue, près du palais présidentiel, je leur ai dit : « Dites à Mikhaïl que je suis disposé à débattre avec lui devant les musulmans. » C’est qu’en m’informant auprès des jeunes (musulmans) là-bas j’ai appris que le nombre de personnes qui se convertissent au christianisme s’élève à environ une centaine par jour, oui cent… Cent ! Mais le Soudan est indispensable à la sécurité de l’Égypte. Des plans secrets et des manœuvres … Le bassin du Nil c’est fini, le Soudan sera divisé en quatre entités séparées, un état à l’est, un état au Darfour, un état au sud et un état pauvre au Nord. À propos du prêtre (Mikhaïl) qui a dit je suis prêt à débattre avec n’importe quel cheikh, on lui a dit celui-là en parlant de moi, il a répliqué; « non non pas avec lui je ne le rencontrerai pas ! »

Bref, vous devez comprendre que les conversions s’intensifient au Nord comme au Sud et si cet état des choses persiste encore deux ans je crains sérieusement pour le Nord.

Alors que je me trouvais à l’exposition, on m’a amené un homme qui s’est fait baptiser, je l’ai interrogé : « pourquoi as-tu apostasié ? » Il m’a répondu : « non au contraire j’ai l’honneur d’être baptisé ! » Je lui ai répliqué tu n’es qu’un chien d’apostat (kaffir), pourquoi as-tu apostasié, ne te fous pas de ma gueule et ne me prends pas pour un con, pourquoi as-tu apostasié ? » Il m’a répondu : « Je suis un homme pauvre et je ne trouve pas de nourriture pour ma famille et voilà que je reçois à présent de l’argent et de quoi manger de chez vous d’Égypte, des églises d’Égypte ! »

Qu’est ce que ceci ! Mon foie (cœur) se déchire, mon foie se déchiquète, quand je vois dans ce pays (le Soudan) dans le Sud des jeunes filles qui portent des croix et qui paradent dans les rues, et des jeunes qui portent des croix et qui paradent dans les rues. Je mets au défi qu’un groupe de jeunes (musulmans) puissent porter haut le coran et parader dans la rue, qu’on leur permette de manifester dans le silence sans que les avions et les chars d’assaut ne soient mobilisés et sans réaction de l’Amérique.

Traduction par Hélios d'Alexandrie pour Poste de veille

****

Commentaire

Dans son prêche du Vendredi le prédicateur Mohamed el Zoghby, bien connu pour ses discours haineux contre les chrétiens d'Égypte, cherche à alarmer son auditoire et à travers lui la masse des musulmans égyptiens à propos d’une supposée vague d’évangélisation au Soudan. Il en attribue la responsabilité à l’Église d’Égypte sans préciser s’il s’agit de l’Église évangélique ou de l’Église copte. Le prosélytisme de l’Église évangélique en Afrique est bien connu, l’Église copte de son côté s’abstient de tout prosélytisme par crainte d’aggraver les persécutions.

Plusieurs éléments se dégagent de ce discours :

  • Les musulmans s’insurgent contre la liberté religieuse quand elle s’exerce sur leur terrain, pour eux la liberté religieuse est une voie à sens unique.

  • Pour les musulmans l’adhésion à l’islam, sa pérennité et son expansion est une affaire d’état. Les dirigeants qui adoptent le laisser-faire et permettent aux chrétiens de recruter de nouveaux adeptes sont des menteurs et des hypocrites.
  • Le message évangélique est incompréhensible à un esprit pétri par l’islam, les notions d’amour divin et d’amour entre les humains lui sont totalement étrangères.
  • Les musulmans cherchent à se convaincre que ceux d’entre eux qui se convertissent au christianisme le font pour des raisons matérielles, la pauvreté les pousserait à adhérer à la religion de ceux qui leur apportent l’aide dont ils ont besoin. L’évangélisation est donc assimilée à une forme de corruption. Cependant ils sont impuissants à expliquer la centaine de conversions qui se produisent à tous les jours au Soudan lesquelles touchent toutes les classes de la société.
  • Le phénomène des conversions au christianisme déroute les musulmans et les effraie, ils ne comprennent pas que le christianisme qu’ils méprisent puisse obtenir l’adhésion d’autant de gens. Ils se sentent démunis et peu outillés pour opposer au message évangélique un message islamique compétitif, c’est pourquoi ils font appel au gouvernement et aux forces de sécurité pour entraver le travail des missionnaires chrétiens.
  • La dimension politique du phénomène de conversions au christianisme inquiète les musulmans autant que l’aspect religieux. La cohésion interne d’un pays composé d’ethnies multiples comme le Soudan est en partie assurée par l’homogénéité religieuse, il suffit donc qu’une ethnie se convertisse massivement à une autre religion pour que l’unité du pays soit menacée.
  • Le cheikh Zoghby qui est égyptien craint à juste titre la contagion. Si le Soudan islamiste et génocidaire se montre incapable ou non désireux de s’opposer à l’évangélisation de ses habitants, comment l’Égypte pourra-t-elle opposer une résistance efficace contre une vague de même nature?
  • Le suprématisme religieux des imams est une façade qui masque un sentiment profond d’infériorité et une peur irrationnelle de la compétition. La violence islamique en est le corollaire, elle découle naturellement du suprématisme islamique tout en constituant son talon d’Achille.  

Les Occidentaux qui s’inquiètent des avancées de l’islam en Occident doivent savoir qu’il est difficile de s’opposer à lui sans proposer aux musulmans des alternatives crédibles dans le champ spirituel. Les musulmans cherchent à se consoler de leur arriération en se disant que l’islam est supérieur au christianisme du fait que les Occidentaux ont, pour un grand nombre d’entre eux, abandonné la pratique religieuse tandis que l’attachement à l’islam demeure élevé chez les musulmans. Mais les musulmans (et grand nombre d’Occidentaux également) commettent une grave erreur d’appréciation. Notre société post-moderne et en apparence areligieuse n’en demeure pas moins judéo-chrétienne dans son essence et dans ses valeurs, le reconnaître et agir en conséquence nous permettra de renouer avec notre nature profonde pour préserver et parfaire notre civilisation.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

Nancy VERDIER 01/09/2011 00:26



Ah! Enfin une bonne nouvelle. Ces malheureux soudannais ont subi des guerres et des génocides. Surtout ceux du Sud, qui sont Chrétiens. Les mususlmans du Nord se disent qu'en prenant la religion
des occidentaux, tout ira mieux. S'ils ont compris que leur religion était avant tout un système guerrier de haine et de méfaits....Pourquoi pas ??? Les évangélistes font un boulot
extraordinaire. Mais la teinture religieuse chrétienne qu'ils donnent à toute vitesse,  est un peu superficielle.
la conclusion du texte est quand même intéressante : retour ou non à la religion chrétienne. Ce n'est pas une nécessité pour nous occidentaux. Nous sommes forcément chrétiens, ou judeo-chrétiens
même si nous ne pratiquons pas. Nous avons reçu cette culture en héritage.