L'hypocrisie humanitaire de la gauche chrétienne. Traduction Nancy Verdier

Publié le 19 Novembre 2012

headshotphoto 5281BTraduction Nancy Verdier

Par Raymond Ibrahim 

Novembre 2012 in Muslim Persecution of ChristiansOther Matters

 

 

Dans le monde actuel  le « deux poids deux mesures » pour se voir attribuer le qualificatif  « d’opprimés » et mériter une aide est stupéfiant. Deux  histoires récentes  clarifient ce point:

Tout d’abord, un rapport (a report)  a montré, selon les termes de la  Turkish Coalition of America, « l’intérêt constant de la Turquie  (continued interest ) à développer ses liens commerciaux et culturels avec la communauté  amérindienne » et «  l’intérêt de la Turquie à construire des ponts (building bridges) en direction des communautés amérindiennes à travers les Etats-Unis ». Le Républicain Tom Cole (R-Oklahoma) a même  présenté un projet de loi  qui donnerait aux turcs des droits spéciaux  et des privilèges dans les zones tribales amérindiennes, arguant que « ce projet de loi vise à aider les indiens américains »  et «  à aider les nations premières originaires et ce projet de loi ferait l’affaire » 

 

L'idée même que le gouvernement islamiste de  Turquie s'intéresse à «aider les indiens d'Amérique » est absurde, à la fois dans une perspective historique et contemporaine. Au 15ème siècle, lorsque les européens chrétiens partaient à la découverte des Amériques, les turcs musulmans partaient à la conquête de l’Europe et tuaient les chrétiens (ce qui, bien sûr, explique pourquoi les européens mirent les voiles vers l'ouest en premier lieu). Si les premiers colons européens combattirent  et tuèrent des indigènes, la Turquie, récemment,  a commis un génocide de masse contre les chrétiens arméniens. Et tandis que les Etats-Unis ont consacré des fonds pour les réparations auprès des communautés  indigènes, non seulement la Turquie nie l'holocauste arménien, mais elle poursuit encore ses abus et ses persécutions envers ses chrétiens autochtones.

En bref, si la Turquie cherche à aider des groupes marginalisés et  opprimés, elle pourrait  commencer par le faire chez elle.

Mais bien sûr, la Turquie ne cherche qu’à s'aider elle-même; les indiens d'Amérique sont de simples outils  d'infiltration. On n'a pas besoin d’un dessin sur les dangers liés à la présence de milliers de turcs musulmans s'installant dans les zones semi-autonomes en Amérique et travaillant en étroite collaboration avec un groupe minoritaire qui a toujours une dent contre les Etats-Unis

 

Pourtant, si l'on peut comprendre les machinations de la  Turquie, comment peut-on interpréter  ce nouveau rapport ( another recent report) ? Quinze chefs de file américains de confessions chrétiennes -la plupart des protestants, comprenant des  luthériens, méthodistes, et des Eglises de UCC (United Church of Christ) - demandent au Congrès de réévaluer l'aide militaire américaine à Israël, car «l'aide militaire ne servira qu'à maintenir le statu quo et l'occupation militaire israélienne des territoires palestiniens. »

Ce sont les dirigeants de ces mêmes églises qui ne disent pas un traître mot au sujet des  persécutions effrénées de millions de chrétiens, d'un bout à l’autre du monde musulman, des persécutions qui rendent la situation des Palestiniens insignifiante en comparaison.

Si les musulmans sont sous juridiction juive en terre israélienne, au moins on peut dire que, historiquement, les juifs ont été les premiers en ce lieu – des millénaires avant que les musulmans ne fassent la  conquête de Jérusalem au 7ème siècle. D'un autre côté, des millions de chrétiens, au moins dix millions rien qu’en Egypte, les indigènes coptes – subissent le joug des musulmans sur leurs propres terres depuis 14 siècles, depuis que l'Islam s’est imposé au fil de l’épée.

 

Et ceci  ne se limite pas seulement  à l'histoire: du Nigeria à l'ouest et jusqu’à l'est du Pakistan, les chrétiens en ce moment même sont emprisonnés pour apostasie et  blasphème; leurs églises sont bombardées et incendiées ; leurs femmes et leurs enfants sont enlevés, réduits en esclavage, et violées. Pour en avoir une idée, (Muslim Persecution of Christians series, ) il faut se référer à ma série mensuelle sur les persécutions des chrétiens par les musulmans, où je rassemble des dizaines de récits de persécution tous les mois,  qui chacun d'entre eux - si les palestiniens en étaient les victimes, -  ferait les manchettes de la presse du monde entier ;  mais comme c’est juste ces chrétiens  "démodés" qui subissent ces atrocités, ces faits sont tout simplement passés sous silence.  

Les chrétiens palestiniens ne sont pas non plus à l’abri de ce phénomène: un pasteur a récemment fait remarquer (noted)que «l'animosité envers la minorité chrétienne dans les zones contrôlées par l'Autorité palestinienne continuait de plus bel. Les gens disent toujours [aux chrétiens], « convertissez-vous à l'islam, convertissez-vous à l'islam. »

 

Et en effet, l'American Jewish Committee, qui a été « indigné par l'appel des dirigeants chrétiens», ne s'est pas trompé en disant :«C’est au moment où la liberté religieuse et la sécurité des chrétiens du Moyen-Orient sont menacées par les répercussions du printemps arabe, que ces leaders chrétiens choisissent de lancer une polémique contre Israël, pays qui protège la liberté de religion et d'expression pour les chrétiens, les musulmans et les autres. "

 

En toute objectivité, les atrocités commises actuellement contre les chrétiens dans le monde musulman sont beaucoup plus scandaleuses, dignes d'attention et de solutions  que la soit - disant «question palestinienne». Par ailleurs, le traitement des palestiniens par Israël, - dont certains, comme le Hamas déclarent ouvertement leur intention d'éradiquer l'Etat juif est en grande partie fondée sur ce qui précède: Israël connait l’animosité innée de l'Islam pour les non-musulmans et ne veut pas la subir de plein fouet et par conséquent, prend les mesures nécessaires à sa propre existence.

 

 Il y a un dernier trait d'ironie important au sujet des différences entre les musulmans de Turquie et les chrétiens libéraux d'Amérique: les premiers usent  d'hypocrisie pour asseoir la puissance de l'Islam, les derniers usent d'hypocrisie pour affaiblir le christianisme, même s’ils le font inconsciemment. Tout comme les américains libéraux cherchent à se dissocier de leur héritage européen -  le considérant comme la racine de tout mal – et défendent avec force les droits des non-blancs tels ceux des  amérindiens  -  les chrétiens libéraux  américains s'efforcent de se dissocier de leur héritage chrétien, et prennent la défense ardente des droits de toute personne et de tout groupe autre que leurs coreligionnaires, d'où leur souci pour les  palestiniens musulmans.

Et pendant ce temps, les chrétiens -  le seul groupe religieux véritablement persécuté d'un bout à l’autre du  monde islamique -  est dévotement ignoré par les hypocrites humanitaires.

Published by the Investigative Project on Terrorism

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article