L’idiotie de la croyance que le Coran est parole de Dieu - Par Sami Addeeb.

Publié le 17 Novembre 2014

Résultat de recherche d'images pour "sami aldeeb"  Sami Awad Aldeeb Abu-Sahlieh, né le 5 septembre 1949 à Zababdeh, près de Jénine en Cisjordanie, est un juriste chrétien, d'origine palestinienne et de nationalité suisse

Mon dernier article en arabe intitulé « L’idiotie de la croyance que le Coran est parole de Dieu« , traduit en français a été lu près de 130’000 fois.

Malgré ce qui y est dit, il y a encore des lecteurs qui écrivent des commentaires exprimant leur conviction que le Coran est la parole de Dieu. Je ne peux en aucune manière accepter une telle idiotie, et je ne veux pas vous faire part de ces commentaires afin d’éviter la répétition. On peut les voir à la suite de l’article en question. Mais ces commentaires soulèvent les questions suivantes:

- Ceux qui affirment que le Coran est parole de Dieu le croient réellement, ou hallucinent-ils, ne savent en fait pas ce qu’ils disent?

- Comment ces commentateurs en arrivent-ils à cette croyance idiote?

- Cette croyance idiote est-elle le résultat de l’absence de raisonnement, ou est-ce le résultat de la répétition … On sait que la répétition apprend à l’âne (avec mes excuses pour les ânes).

Le ministre de la propagande allemande Goebbels disait: « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité » (citation attribuée à Hitler). Bien sûr, le mensonge ne devient vérité que chez les gens qui ne raisonnent pas.

Mais le plus triste est que les gens soi-disant raisonnables traitent ce mensonge comme s’il était une vérité.

En langue arabe, un proverbe dit: « Si les gens de ton village deviennent fous, à quoi peut te servir ton cerveau? »

Et un autre proverbe ajoute: « Dans le pays des borgnes, fais-toi borgne. »

Si ces proverbes exagèrent? Bien sûr que non.

Imaginez que vous êtes assis dans une mosquée en face d’un cheikh qui cite le Coran dans son prêche, et à chaque citation du Coran, il ajoute: « Dieu a dit la vérité. »

Et imaginez-vous assis dans la salle d’une université en face d’un professeur qui enseigne le Coran tenant ces propos: « Dieu dit dans son livre sacré … »

Mais vous ne croyez pas à cette idiotie. Qu’allez-vous faire? Allez-vous interrompre le cheikh et le professeur en question et leur dire que vous n’êtes pas d’accord avec leurs allégations? Si vous le faites, les assistants vont vous regarder, stupéfaits, et vous prendre pour un fou, quelqu’un qui a perdu la tête. Je vous laisse imaginer la suite.

Naturellement le cheikh et le professeur sont obligés de dire ce qu’ils disent, peu importe qu’ils y croient ou pas. Et les fidèles dans la mosquée, et les étudiants dans les salles de cours sont tenus d’accepter ce qu’ils entendent. Et à leur tour, ils répèteront ce qu’ils ont entendu dans leurs discussions privées et publiques, qu’ils y croient ou pas. Ils ne vous diront le fond de leur pensée que s’ils ont confiance en vous, après s’être assurés que personne d’autre ne les entend. J’ai été témoin de telles situations dans mes voyages dans les pays arabes et lors de mes rencontres avec des musulmans. Mais je n’ai pas le droit de répéter ce qu’ils m’ont dit, à moins de cacher leurs noms. Dans mes discussions sur Facebook, plusieurs amis et amies musulman(e)s, écrivant sous des pseudonymes, me disent clairement qu’ils ne croient pas à cette idiotie qui consiste à dire que le Coran est parole de Dieu. Et si on faisait un sondage dans les pays arabes et musulmans de façon confidentielle, on serait étonné du résultat.

Il serait en tout cas utile de sonder les auteurs de ce forum en leur demandant si vraiment ils croient en de telles idioties, tout en leur garantissant une totale discrétion. Et personnellement, lorsque je lis certains auteurs de ce forum utilisant des formules comme « Dieu a dit », « le livre de Dieu », « Dieu a dit la vérité », je doute fort de leur sincérité, mais je les excuse. Je ne vous donnerai pas les noms de ces auteurs. Qui en fait parmi eux oserait dire la vérité en vivant dans les pays arabes et musulmans, qui imposent le mensonge et l’hypocrisie?

Le fameux poète irakien Ma’ruf Al-Rassafi  (décédé en 1945), dans son ouvrage en arabe « La personnalité mohométane ou le décodage de l’énigme sacrée » écrit:

« Personne aujourd’hui n’oserait écrire ce qu’ont écrit les anciens biographes de Mahomet, ou mettre en question ce qu’ils racontent. En Egypte par exemple, malgré le nombre de ses intellectuels et savants, personne parmi eux n’oserait dire librement ce qu’il pense dans ses écrits ou ses discours, à moins que cela ne touche pas à la religion. Ainsi le docteur Hussayn Haykal a écrit une biographie de Mahomet dans laquelle il n’ajoute rien à ce que les premiers biographes ont dit, tout simplement parce qu’il n’est pas libre de ce qu’il écrit ou dit. Et comment peut-il être libre alors qu’il voit avec ses yeux al-Azhar avec ses cheikhs enturbannés qui le guettent avec des yeux pleins de fureur pour le cas où il s’écarterait de la voie tracée par l’Azhar, afin de l’attaquer, suivis par la grande majorité des gens. Et il est certain que partout où cette situation existe, elle s’accompagne d’hypocrisie, sans jamais s’en séparer, quels que soient le lieu et l’époque. Le poèteAbul-Ala’ Al-Ma’arri (décédé en 1057) dit à cet égard:

Je suis hypocrite avec toi, que Dieu me pardonne mon péché, car ma religion et la religion de tout le monde est hypocrisie. »

Le livre de Ma’ruf Al-Rassafi susmentionné n’a été publié que 50 ans après sa mort, selon ses vœux. Si ce livre avait été publié durant sa vie, il aurait été pendu par les pieds en tant qu’apostat. Mais il est certain aussi que si ce livre avait été publié tout de suite après sa mort, le monde arabe aurait connu une révolution intellectuelle, épargnant les flots de sang dans le pays de son auteur, l’Irak, et nous évitant les milliers de livres, d’articles et de vidéos qui parlent du caractère prodigieux du Coran, alors qu’il ne s’agit que d’élucubrations démontrant, si nécessaire, l’idiotie de ceux qui les écrivent, les publient, les lisent et y croient. Mais jusqu’à aujourd’hui, il y a toujours des gens sceptiques face à l’attribution de cet ouvrage à son auteur, ne croyant pas que cet auteur ait osé rompre le mur du silence… surtout qu’ils ne peuvent plus le pendre.

Mais combien de temps encore devrons-nous subir cette hypocrisie? Et combien de temps encore nos peuples devront être bercés par ces idées idiotes? C’est aux intellectuels arabes de répondre à cette question.

En attendant leur réponse, je vous l’annonce de façon franche: le Coran n’est qu’un brouillon décousu écrit par un rabbin étourdi, et il n’a rien à voir avec Dieu.

Réveillez-vous de votre idiotie. Assez d’hypocrisie et de charlatanisme, et cessez de vous moquer des simples gens.

Sami Aldeeb, Dr en droit

Professeur des universités

Directeur du Centre de droit arabe et musulman http://www.sami-aldeeb.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Histoire d'Islam

Commenter cet article

Pivoine 17/11/2014 18:59


En attendant leur réponse, je vous l’annonce de façon franche : le Coran n’est qu’un brouillon
décousu écrit par un rabbin étourdi, et il n’a rien à voir avec Dieu.


 


Exact ! Tous les chercheurs sérieux savent cela, il n'y a jamais eu de soi-disant prophète arabe, cela, c'est la légende imaginée par les Saoudiens en vue de s'attribuer quelque gloire !