L'imam Mohamed Hammami, prêcheur de violence et d'antisémitisme expulsé vers sa Tunisie natale.

Publié le 1 Novembre 2012

c536e764-2379-11e2-b35d-f805d00b744f-493x328.jpg

L'imam tunisien Mohammed Hammami. Crédits photo : Marlene Awaad/IP3 PRESS/MAXPPP

Par Jean-Marc Leclerc

Dénoncé en janvier par Claude Guéant, il paie sous Valls ses prêches violents contre les Juifs et les femmes adultères.

Faut-il y voir un lien avec la visite en France de Benyamin Nétanyahou? Mercredi, en tout cas, en plein voyage officiel du premier ministre israélien à Paris, l'imam tunisien Mohammed Hammami, bien connu pour ses discours extrémistes à la mosquée Omar, dans le XIe arrondissement de la capitale, a été expulsé de France. Tout était préparé depuis longtemps et l'agenda étrangement vide du ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, en ce milieu de semaine, laissait présager une opération médiatique du «premier flic de France». Il s'agissait donc d'une expulsion en bonne et due forme, sur laquelle l'hôte de la Place Beauvau, a tenu à communiquer «sur le perron de la cour d'honneur du Sénat», donnant l'impression de vouloir pousser l'avantage dans une période où le chef du gouvernement est bien malmené.

«Nous avons décidé d'être intransigeants à l'égard de tous ceux qui profèrent des discours de haine à l'égard de la République et de nos valeurs, et de procéder à l'expulsion de responsables, de militants religieux qui prônent un islam radical», a déclaré le «premier ministrable» Manuel Valls, devant le Palais du Luxembourg.

Cinq mois de réflexion

Le dossier était bien ficelé. Et pour cause: c'est Claude Guéant, son prédécesseur à Beauvau, qui l'avait préparé. En janvier dernier, l'ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait accusé l'imam Hammami d'avoir prôné le djihad, d'avoir «tenu des propos violemment antisémites» et «d'avoir appelé à fouetter à mort la femme adultère».

Âgé de 77 ans, père de cinq enfants et grand-père de dix-neuf petits-enfants, l'imam, qui niait tout en bloc, appartenait à l'association Foi et pratique, qui se réclame de la mouvance rigoriste Tabligh. Il se fit hospitaliser en février. Le 5 mai, ses avoirs furent gelés, ainsi que ceux de son épouse. Mais, le 15 mai, la commission d'expulsion statuant sur son sort, de façon consultative, avait estimé que «son expulsion porterait atteinte à sa vie familiale».

Depuis, la gauche s'est installée au pouvoir. Et l'Intérieur a pu relancer la procédure, après cinq mois de réflexion. L'imam a été arrêté dans la rue, devant son domicile, et conduit illico à l'aéroport pour rejoindre la Tunisie. Ses «provocations, délibérées, répétées et inacceptables à la discrimination et à la violence constituaient une menace pour la société française et pour sa sécurité», a assuré Manuel Valls.

» L'imam radical d'une mosquée parisienne bientôt expulsé

» Le CV des imams en prison est passé au crible par les préfets 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

DURADUPIF 02/11/2012 13:43


Et son fils ne le suit-il pas au bled pour lui servir de scipio (guide d'aveugle)? Ouste dehors tous cers imams. On a que faire de ces prédicateurs de haine et de violence sur notre territoire.
Mais quand viendra le temps ou on surveilera sérieusement toutes, sans exeption, les associations politiques, cultrurelles, religieuses musulmanes en France (leurs statuts, leurs ressources,
leurs dépenses). oui quand ? A quand une commission de parlementaires sur une étude approfondie du coran en vu de faire INTERDIRE cette secte dans notre Pays ? Il n' a pas de Tintins volontaires
pour aller aux Pays de l'or noir ?

jp 02/11/2012 08:51


il fallait expulser tout les connards qui buvaient ,ses propos débiles,et détruire cette mosquée.

Marie-claire Muller 01/11/2012 23:43


Comment se fait il que cet imam qui avait agressé ces journalistes et dirigeant cette madrassa puisse encore exercer son pouvoir maléfique dans notre pays??Qui sont les responsables qui laissent
"divaguer"  ce genre d'individu dangereux.Sarkosy et les autres politicards de l'umps ont ouvert la porte de notre pays à tous ces cinglés qui vont mettre notre Pays à feu et à sang comme
ils le font chez eux; en endoctrinant des jeunes et en les poussant à devenir des kamikazes(c'est ce qu'on leur apprend dans ces soi disant écoles et dans les mosquées casernes!!!!! et tout ça au
nez et à la barbe des autorités laxistes

Claude germain v 01/11/2012 23:15


Je crois qu'il y a un oubli ENORME  dans l'article et de la part du monde politique pourri ..... Heu ??? messieurs les voyous coquins vous avez oublié  les dizaines de meurtres de
chretiens en 2011 et la destruction et autres profanations effectuées par de la vermine musulmane d'environ 400 eglises
chretiennes ,TOUT CELA EN FRANCE BIEN SUR...... .....................et n'oubliez pas bande de tristes sires les 250 a 300 eglises profanées egalement en France depuis le debut
de l'année 2012 + les meurtres de chretiens egalement ,ne vous en faites pas le bilan cette année sera superieur a 2011 ,zut !!!! j'ai oublié les quelques dizaines de cimetieres chretiens
vandalisés aussi  ,nouvelle mode en 2012 ,il faut evoluer et vivre avec son  temps que voulez vous ,pauvres djeunes de tous bords bien sur .....i

Lettre ouverte de GI au PremierMarie-claire Muller 01/11/2012 22:41


Il y a 3.000 mosquées-casernes à surveiller avec sans doute plusieurs centaines de mérah  en voie d'endoctrinement!Avec les zéros qui nous gouvernent on va vraiment se sentir protégé!!!

henri 01/11/2012 20:25


+ d' infos ?


http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islamisation-occident/imam-normal-violemment-antisemite-pronant-lapidation-t4368.html


 

henri 01/11/2012 20:19


Et un momo de moins : UN !


Au suivant !

mika 01/11/2012 20:12


L'imam Hammami
tabasse des journalistes de Canal +


https://www.youtube.com/watch?v=ikX1AbPX4zk