L'intox du journal en ligne La Dépêche.fr et son journaliste Pierre Vincenot

Publié le 2 Janvier 2012

 

L'année 2012 commence et nous voyons déjà poindre les "coups en vache", la mise en place de l'intox, les accusations faciles!

Un journal en ligne qui se dit indépendant, (reste à savoir de quoi au justela Dépêche.fr sort un article qui se dit abasourdi par "Résistance Républicaine" mouvement d'extrême droite bien sûr. Cette expression dans cet article modeste a été utilisée quatre fois! Rien que ça!

C'est l'étiquette sensée effrayer tout le monde sans que l'on sache pourquoi au juste compte tenu du fait que le fascisme fut conçu par un socialiste Bénito Mussolini et que le nazisme fut imaginé par un adorateur de Mussolini en 1923 venu de l'extrême gauche, j'ai nommé Adolph Hitler!

Tous ces dictateurs ont des liens avec le socialisme et non avec la droite et encore moins avec l'extrême droite de l'époque! Mais bon, c'est l'étiquette et on ne peut pas non plus demander à tous les journalistes de connaître leur Histoire contemporaine! Question de possibilités j'imagine, d'étroitesse d'esprit ou de malveillance!

Bref, le discours est clairement issu du tonneau des associatifs "droits de l'hommiste" qui voit désormais dans le moindre verre de vin ou le plus petit saucisson, une arme de destruction massive! Harro sur le baudet? Même pas, car en fait c'est le cochon qui est dans le collimateur!

Vous allez donc lire un article où tous les ingrédients de la mauvaise foi sont réunis! On y voit la même cuisine dégoulinante de culpabilité. On y affirme que Résistance Républicaine rappellerait le discours des années trente! Mais lequel au fond? Celui de Léon Blum qui considérait qu'il était du devoir pour les races supérieures d'aider les races inférieures? Celui de Jaurés louant la patrie, celui de Clémenceau? On attend le parallèle mais on le devine! C'est la bête immonde, celle dont je vous ai dit plus haut d'où elle venait! Du socialisme essentiellement et des conséquences de la guerre de 14/18!

Alors oui, il y a de la résistance chez les Français à admettre le multiculturalisme, l'islamisation de la France, l'Europe liberticide qui oblige à une immigration-noyade des peuples d'Europe! Pour ce journaliste, cette engeance qu'il représente dans son jounal "La Dépêche" c'est trop! Alors il insulte une association apolitique, il salit un mouvement dont les militants viennent de droite et de gauche, il tente d'humilier et de faire peur à des Français qui comprennent ce qui se passe et souhaitent rejoindre Résistance Républicaine! Il ne faut pas pour eux car c'est sale, c'est fasciste, c'est  d'extrême droite! Pitoyables argumentations. Faut-il là aussi leur rappeler Gainsbourg et son "requiem pour un con"?

Quant au Président de la LdH, pas celui de Haute Garonne, un seul rappel ! C'est ce monsieur qui a considéré que le port de la burka relevait de la liberté de la femme! C'est tout dire de la Ligue des Droits de l'Homme qui passe semble-t-il, avant ceux de la femme! ! Lisez donc cet article et faîtes-vous votre opinion!

Gérard Brazon 

****************

La dépêche.fr

Un avion en flamme s'écrase dans un ciel de nuages noirs. L'affiche du groupe d'extrême droite « Résistance républicaine » qui annonce une conférence le 26 janvier à Toulouse suivie d'un apéro saucisson pinard, a tous les ingrédients pour alimenter la peur de l'autre. L'image anxiogène est renforcée par un titre en bleu blanc rouge : « 2012 l'année de tous les dangers ».

Ce débat sera animé par Christine Tasin et Pierre Cassen, principal contributeur du site « Riposte laïque », souvent épinglé pour ses thèses extrémistes par les associations de défense des droits de l'homme.(J'imagine ceux qui défendent les thèses de l'immigration, du multiculturalisme, etc. ndlr Gérard Brazon)

 L'Islam dans le viseur

Si la date de cet apéro est fixée, le lieu de la manifestation reste secret et les participants devront débourser 6 euros pour savoir où ils doivent se rendre le 26 janvier. Pour l'instant, la préfecture n'a pas été informée d'une quelconque manifestation, mais la déclaration auprès des autorités peut être faite 72 heures avant. « Résistance républicaine » est qualifié de « groupe d'extrême droite », par la police. Ces extrémistes voient les musulmans comme des adversaires. Le représentant des jeunes du Front National de la Haute-Garonne avoue connaître ce groupe, mais ne pas participer à ses actions.

En 2010 déjà, « Résistance républicaine » avait créé la polémique en organisant un apéro saucisson-pinard avec le bloc identitaire, mouvement d'extrême droite. Il avait été interdit à Paris.

Pour Jean-François Mignard, président d'honneur de la Ligue des droits de l'homme en Haute-Garonne, « c'est une provocation et une tentative désespérée de l'extrême droite qui essaie d'exploiter les tensions et la crise actuelle ». Ces groupes entretiennent « un discours alarmiste et xénophobe avec un petit côté années trente », s'insurge le président. Il insiste sur le fait que l'avenir est basé « sur un modèle républicain, fondé sur la fraternité »(?), et qu'il est important de donner une autre image de la République.

PIERRE VINCENOT

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

isabelle 03/01/2012 05:36


Il ne s'est pas beaucoup foulé, le journaleux de service : quelques "infos" glanées ailleurs, des affirmations que rien ne vient étayer, des jugements à l'emporte pièce ... Ca c'est du
journalisme !

sophie berger 02/01/2012 18:35


Article bien dans la lignée d'un journal collabo pendant la dernière guerre.


Journal qui a traité les salariés du pole chimique après AZF d'assassins.


On voit bien l'état d'esprit

island girl 02/01/2012 12:33


Le manque d'objectivité fait d'un journaliste un journaleux et d'un journal  (meme en ligne) une feuille de chou !

Francis NERI 02/01/2012 12:16


Il faut être aveugle ou volontairement mal voyant pour qualifier RR de mouvement d'extrême droite. Comme d'ailleurs le Bloc
identitaire ! Les dirigeant(e)s de ces groupes sont issu(e)s de la gauche « extrême ». Ils se disent toujours très majoritairement de gauche et, ceux qui à droite comme Gérard les
soutiennent encore, ont probablement conscience que cet ADN Trotskyste au moment du choix ne les pousseront pas à voter contre la gauche. Je pense qu'ils ne donneront pas de consigne de vote,
mais je suppose que personnellement leurs voix iront plutôt vers Mélenchon.


Cette position « apolitique » en apparence, et clairement revendiquée, explique, en quelque sorte, la perte
d’influence progressive de ces mouvements que le commun des mortels peine à « classifier » à une époque de « radicalisation » et, compte tenu du fait que l’élection
présidentielle pousse à un choix binaire   


Je pense qu’avec RR et RL il faut conserver le point d'ancrage qui est la liberté d'expression par une information et une
communication "justes" :-). Je suis de droite et la principale menace pour la droite, c'est de voir ses électeurs traditionnels quitter progressivement le navire. RR ajoute à la confusion.
L'enjeu n'est plus seulement l'Elysée, mais la reconquête des territoires perdus comme le démontre la perte du Sénat. Pour faire court, je suppose qu’une grande partie de  l'électorat centriste et populaire est perdu pour la majorité actuelle (les Sarkozystes). A titre d'exemple, le baromètre Sofres indique que MLP progresse encore
de 6 points chez les sympathisants de droite.


En conséquence, c’est à la droite rassemblée (à ressembler ?) qu’il incombe de faire tomber Hollande de haut...soyons
"stratégiques" et nous aurons Nicolas et Marine au second tour. Après, que le ou la meilleur(e) gagne ! Arbitrage aux législatives :-))


Nous aurons peut-être Gérard comme candidat dans son « fief » !

Francis NERI 02/01/2012 12:11


Il faut être aveugle ou volontairement mal voyant pour qualifier RR de mouvement d'extrême droite. Comme d'ailleurs le Bloc
identitaire ! Les dirigeant(e)s de ces groupes sont issu(e)s de la gauche « extrême ». Ils se disent toujours très majoritairement de gauche et, ceux qui à droite comme Gérard les
soutiennent encore, ont probablement conscience que cet ADN Trotskyste au moment du choix ne les pousseront pas à voter contre la gauche. Je pense qu'ils ne donneront pas de consigne de vote,
mais je suppose que personnellement leurs voix iront plutôt vers Mélenchon.


Cette position « apolitique » en apparence, et clairement revendiquée, explique, en quelque sorte, la perte
d’influence progressive de ces mouvements que le commun des mortels peine à « classifier » à une époque de « radicalisation » et, compte tenu du fait que l’élection
présidentielle pousse à un choix binaire   


Je pense qu’avec RR et RL il faut conserver le point d'ancrage qui est la liberté d'expression par une information et une
communication "justes" :-). Je suis de droite et la principale menace pour la droite, c'est de voir ses électeurs traditionnels quitter progressivement le navire. RR ajoute à la confusion.
L'enjeu n'est plus seulement l'Elysée, mais la reconquête des territoires perdus comme le démontre la perte du Sénat. Pour faire court, je suppose qu’une grande partie de l'électorat centriste et
populaire est perdu pour la majorité actuelle (les Sarkozystes). A titre d'exemple, le baromètre Sofres indique que MLP progresse encore de 6 points chez les sympathisants de droite.


En conséquence, c’est à la droite rassemblée (à ressembler ?) qu’il incombe de faire tomber Hollande de haut...soyons
"stratégiques" et nous aurons Nicolas et Marine au second tour. Après, que le ou la meilleur(e) gagne ! Arbitrage aux législatives :-))


Nous aurons peut-être Gérard comme candidat dans son « fief » !


 

karol Berkowicz 02/01/2012 11:29


La question qui se poseet de manière aigue:


Comment transposer sur le plan politique ( très prochainement) le fait que nous soyons tous contre cette hyper immigration qui ne s'assimile pas, qui veut passer au dessus des lois républicaines
?


Si MLP n'arrive pas à obtenir les 500 voix qui lui permettront de se présenter.


Bonne année 2012 à tous.

riziere 02/01/2012 11:21


En complément je dirais  que nous citoyens français avons besoin de mouvements comme Résistance Républicaine et autres qui nous permettent d'espérer qu'un jour nous retrouverons notre
dignité de français pour que nos ancêtres n'aient pas à avoir honte de leurs descendances et que tous ces journaleux "dégagent"

riziere 02/01/2012 11:14


Je pensis qu'un journaliste digne de ce nom se devait de s'informer, de lire l'actualité et surtout de ne pas raconter de "conneries". Je m'aperçois que ce monsieur n'a pas cherché à s'informer
mais qu'il a surtout cherché à dénigrer, à refuser de voir ce que notre pays devient et va devenir. Se refusant de voir la vérité en face et se réfugiant comme Mr Mignard derrière la "fraternité"
il fait passer sous silence les insultes aux français, au drapeau de la France, aux abus et délits commis sur notre territoire par ceux qui n'ont rien à y faire. Alors ce n'est pas à nous de
partir mais à lui et ses acolytes journalistes foireux comme à tous ceux qui n'aiment pas notre pays mais qui sont là pour pomper notre fric.