L'islam, la Palestine et la culture de la mort...(Une mère fière de la mort de ses enfants)

Publié le 19 Mars 2013

La mort d'une femme, d'une mère devrait me bouleverser! Celle-ci à tendance à me réjouire finalement. C'est "une mère" qui a fait honte aux femmes de coeur. Une femme qui fait honte à la maternité.

La femme c'est la vie, c'est l'avenir de l'homme! Cette femme n'avait que la mort de ses enfants à la bouche. Une femme qui se réjouit de la mort de ses fils envoyés par elle à la mort, par son discours, est une femme indigne et pourtant, elle est honorée par le Hamas!

Ce parti islamique défendu par notre belle gauche française, soutenu parfois par des "juifs" gauchistes français inconscients. Le Hamas est ce parti qui fait régner la terreur à Gaza mais reçoit les honneurs ou les plaintes de la presse française de gauche. 

Cette femme est morte!  Bon débarras et même si je ne crois pas à l'enfer, je suis certain que l'on respire mieux sans elle. Bien entendu, pas un mot dans la presse française. Entre deux météos ou deux match de foot. Des jeux et du pain pour les français! Rien d'autre!

Gérard Brazon

*****

Il a fallu cinq ans, pour que la mère de l’enfer aille finalement en enfer . Mariam Farhat, qui a dit vouloir 100 fils pour qu'ils meurent lors d »attaques contre des civils, femmes et enfants israéliens, est décédée dans un hôpital de la ville de Gaza pour des complications de santé, y compris des affections pulmonaires et une insuffisance rénale, selon le ministère de la santé publique, Ashraf Al-Kidra . Elle avait 64 ans.

Cette mère palestinienne de 10 enfants a enregistré une vidéo en 2002 avec son  fils, Mohammed âgé de 19 ans,  elle lui donne  sa bénédiction, la veille d’un attentat kamikaze à Atzmona.

La vidéo montre la mère de Mohamad tenant un Coran dans les mains et priant pour qu’il devienne un «martyr», un terme utilisé par les palestiniens lors des attaques contre des civils Israéliens. Armé de grenades et de fusils automatiques, son fils a fait irruption dans une salle d’étude, tuant cinq étudiants de la yeshiva avant qu’il ne soit abattu par un soldat.

Dans cette vidéo la mère et le fils sont ensemble juste avant l’attaque terroriste et Farhat  déclare: «J’aurais voulu 100 garçons comme Mohammad pour qu’ils se sacrifient pour l’amour de Dieu.».

«Quand je vois des Juifs tués, c’est suffisant pour moi», dit sa mère devant la caméra. «Je souhaite qu’il tue autant d' israéliens que possible, de sorte qu’ils aient peur. »

Après qu’ Israël se soit retiré de Gaza en 2005, la famille Farhat est retournée dans une localité juive où Mohomad a entrepris l’attaque. Après avoir saboté la clôture Mohamad a pénétré la Yechiva, tuant des jeunes garçons en train d’étudier la Thora.

Farhat avait deux autres fils qui ont été tués pour des activités terroristes et un autre fils est dans une prison israélienne.En 2006, elle est devenue l’une des rares femmes élues au parlement palestinien en tant que législateur au Hamas .

Elle a dit à l’Associated Press qu’elle a pleuré pour ses fils tués, mais que «le djihad (guerre sainte) passe avant tout, y compris ses sentiments en tant que mère."

Le monde est plus beau sans Mariam Farhat. Son temps est arrivé pour attiser les flammes de l’enfer.

Agnès pour Alyaexpress-News

Source : © Alyaexpress-News

Mariam-Farhat_2512316b

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

island girl 20/03/2013 14:21


Une de moins !

ESCLAFIT Pierre 19/03/2013 23:12


"Femmes musulmanes faites des enfants, ne vous préoccupez pas de savoir si vous pourrez les nourrir, Dieu y pourvoira, ils seront là pour propager l'islam dans le monde".


Prêche de l'imam Egyptien Al Karadawi.


Avez vous compris frères démocrates d'Europe ? Si vous dormiez, alors il est temps de finir votre sieste.

FRANHENJAC 19/03/2013 22:46


C´est bien ce que j´ai dit au sujet de la mère de Merah, ces femmes pondent des enfants comme les poules pondent des oeufs, à la différence que les poules portent attention à ne pas écraser leurs
oeufs. 


Honte à ces femmes, ce ne sont pas des mères,


Pauvres enfants de venir au monde par la voie d´ un vagin diabolique.

Pouf 19/03/2013 16:32


Faut pas lui en vouloir, elle avait visiblement un problème de santé physique, qui l'a emportée, mais surtout un problème de santé mentale...Mauvaise respiration, mauvaise élimination : de gros
déchets devaient s'accumuler dans son petit cerveau...alors ne tirons pas sur un malade !!! ;-)


Quand c'est ainsi, des monstres, je regrette de ne pas être croyant : ce serait pourtant si bien l'enfer pour elle !