L’islam voyou, Monsieur Sarkozy, l’islam voyou Michel Garroté

Publié le 1 Septembre 2010

           Or donc, des Roms – de passage ou en voyage sur sol français – sont renvoyés en Roumanie, ce qui est une bonne chose. C’est une bonne chose étant donné que la solidarité est un acte proportionné et non pas un acte désordonné. Car nul n’est tenu d’héberger indéfiniment quiconque vient se balader chez lui. Mais ces Roms sont renvoyés avec 300 euros chacun, ce qui leur permet de revenir en France aux frais des contribuables. Cela, en revanche, n’est pas une bonne chose. Et pendant ce temps, de jeunes voyous mahométans continuent leurs fusillades dans des zones de non-droit au sein desquelles ils plongent les Français et leurs familles dans l’angoisse.
-
Ainsi, je lis, dans le journal français ‘La Dépêche’, qu’à Toulouse (extraits) « Certains ont décidé de quitter les lieux et de vendre leur maison. Les coups de feu qui ont retenti mardi dans le quartier de Bagatelle ont jeté une chape d'angoisse sur de nombreux habitants. La rue de Picardie, dans le quartier de Bagatelle, à Toulouse, baigne dans un silence pesant. La chaleur, mais surtout les coups de feu qui ont retenti dans le quartier mardi, ont plongé les habitants de ces petits pavillons un peu plus dans l'angoisse. Mardi vers 6h30, deux cartouches de plomb ont été tirées sur une fenêtre du premier étage d'une maison ».
-
‘La Dépêche’ ajoute : « ‘Je sortais de ma salle de bain, je venais d'éteindre et tout a explosé. J'ai cru qu'on allait mourir. J'avais du verre sur tout le bras’, raconte-t-il (ndmg un habitant du quartier). Il montre des photos : le double vitrage a explosé, les montants en alu de la fenêtre ont été criblés de petits trous. Cette famille, sans histoire et bien sous tout rapport, est profondément choquée. ‘Nos enfants sont traumatisés, ils sont sous traitement. Ils n'en dorment plus de la nuit’, assure le père. Comme sa femme, il ne comprend pas les raisons d'un tel acharnement » (Fin des extraits de l’article de La Dépêche).
-
Le fait est que Sarkozy ne donne pas aux policiers les moyens de lutter contre l’islam voyou. Ainsi, ce policier, qui explique, dans le journal français ‘Nord éclair’, que « ‘La course-poursuite, c'est devenu un gros mot. Maintenant, il faut parler de "prise en charge", ça fait plus pacifique. Dans les faits, cela revient à faire peser le risque sur chaque policier et en plus sur le service, car en cas d'incident, on sait qu'on ne sera pas forcément soutenu’. Les forces de l'ordre vivent avec cette réalité : s'ils poursuivent un délinquant motorisé, ils ne prennent pas ‘seulement’ le risque d'un accident, mais aussi celui d'une explosion de violences et d'éventuelles sanctions administratives. Un policier désespère : ‘Je vois parfois des gamins sans casque, sur des scooters, qui me narguent de loin, en faisant des doigts d'honneur’ ».
-
‘Nord éclair’ ajoute : « ‘Ils savent très bien qu'on ne peut pas bouger’. Ces événements font naître des sentiments de découragement chez nombre de fonctionnaires, à qui la hiérarchie demande souvent de ne pas s'exposer, voire de reculer pour ne pas ajouter aux tensions. Le syndicat Alliance affirme : ‘Certains abandonnent complètement, mais d'autres ne peuvent s'y résoudre et ne vivent pas ça bien. On ne fait pas notre travail comme il faut. On tape sur le contribuable moyen, et pour d'autres on laisse faire pour ne pas faire de vagues. Il faut que la police soit crainte et respectée, qu'on sache ce qu'il en coûte de s'opposer aux policiers’ » (Fin des déclarations parues dans ‘Nord éclair’).
-
Le Ramadan, lui aussi, est prétexte à violence. Ainsi, je lis sur LSB que « Lundi vers 20h, à Fontaines-sur-Saône, un adolescent a été agressé par 2 voyous. En cause : il avait une sucette à la bouche alors qu’il était sensé faire le Ramadan. Sauf que le jeune homme n’était pas musulman. Hospitalisé, il a regagné son domicile mardi, dans la journée. Il s’agit de la 2e agression de ce type dans l’agglomération ce mois-ci. Un Sénégalais de 45 ans a passé plusieurs jours dans le coma pour des raisons similaires. Il est toujours dans un état grave d’ailleurs » (Fin de l’information reprise par LSB).
-
Si je résume tout cela, force est de constater, qu’aujourd’hui en France, on renvoie les Roms, mais en leur donnant suffisamment d’argent pour qu’ils puissent revenir. Quant au principal problème – en l’occurrence la délinquance spécifiquement mahométane et son narcotrafic – on ne l’affronte pas, au prétexte que l’affrontement pourrait dégénérer. Ce prétexte est d’une affolante idiotie. Ce prétexte ne participe ni de l’Etat de droit, ni de la légalité républicaine. Ce prétexte ne participe pas non plus d’une quelconque solidarité. Dans un Etat de droit, on ne prône pas la solidarité avec la délinquance et son narcotrafic sous le prétexte fallacieux que cette délinquance et son narcotrafic sont mahométans.
-
Et on ne prône pas la solidarité avec la délinquance et son narcotrafic sous le prétexte imbécile que ce serait « raciste » de réprimer quelque chose de mahométan. Si la loi contre la délinquance et le banditisme est appliquée aux non musulmans, elle doit l’être pareillement aux musulmans. Si un voyou ou un narcotrafiquant, d’origine juive ou chrétienne, tire à la mitraillette contre des policiers français (juifs, chrétiens ou musulmans), l’arrestation du voyou ou du narcotrafiquant d’origine juive ou chrétienne, cette arrestation ne constitue pas, que je sache, un acte judéophobe ou christianophobe.
-
Je sais pertinemment que tous les mahométans de France ne sont pas des voyous. Inutile, donc, de me le signaler. Et je sais pertinemment que tous les mahométans de la planète ne sont pas des terroristes. Inutile, par conséquent, de me le rappeler. Cependant, je note que les mahométans présumés modérés n’organisent jamais de grandes manifestations pacifiques contre l’islam voyou et contre l’islam terroriste. Je note, surtout, que la seule véritable raison pour laquelle l’Etat français ne lutte pas contre l’immigration ruineuse de peuplement et ses dérives criminelles, cette raison, c’est la peur. Les gesticulations élyséennes demeurent, à cet égard, franchement nulles.
D’où mon appel à Sarkozy : l’islam voyou, Monsieur Sarkozy, l’islam voyou.
-
Copyright Michel Garroté & Sources citées
-
Sources citées :
-
http://www.ladepeche.fr/article/2010/08/27/894920-Coups-de-feu-a-Bagatelle-J-ai-cru-qu-on-allait-mourir.html

-
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2010/08/26/apres-l-affaire-de-l-epeule-les-policier.shtml

-
http://lesalonbeige.blogs.com

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

El borak 01/09/2010 19:31



Bonsoir,


Imaginez une secte qui s'installe en France, ayant (par exemple) 1000 adhérents, il pronent ceci et cela, ok.


Mais nous,nous aperçevons que cent de ces adhérents, au sein de leur secte, pratiquent le viol, la torture physique et morale, et pleins d'horribles choses, et expliquent aux 900 autres qu'il
faut faire comme eux.


Et bien en tant que pays civilisé (comme tant d'autres), nous condamnerions et supprimerions cette secte, dérivant dans l'extreme, en toute logique, en se foutant pas mal des 900 paumés qui n'ont
pas vu que leur secte était une excuse pour des pratiques barbares.


pourquoi l'Islam est la seule secte qui est autorisé dans le mental des gens, à continuer d'évolué avec sa minorité d'extremistes et de barbare ?.


Comme je le disais il y a pas longtemps, 100/100 des musulmans ne sont pas des terroristes, mais 100/100 des terroristes sont musulmans....



Geneviève HALET ou Bichette 83400 ou 01/09/2010 16:51



Le renvoi des Roms : c'est l'arbre qui cache la forêt -