L'islamisation continue en douce.

Publié le 3 Février 2014

Mosquee-de-Strasbourg.jpg

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Pivoine 04/02/2014 11:53


Les J.T. nous disent qu'il n'y a que 3,5 millions de musulmans en France.


Mais alors, pourquoi construit-on de plus en plus de mosquées ???

David 04/02/2014 10:05


pas seulement Juppé ..............


 mais tous maires et élus qui vendent la France...... oui pour un lieu de prière mais pas les annexes qui vont avec.

LA GAULOISE 04/02/2014 09:32


N OUBLIEZ PAS DE NE JAMAIS PLUS VOTER JUPPE .

Marie-claire Muller 03/02/2014 23:18


Manifestation samedi 8 février contre la mosquée radicale UOIF sur terrain municipal à Bordeaux


"Les Arabes n'avaient d'autres choix que d'attaquer pour
survivre" Tareq Oubrou, imâm de Bordeaux, dans Un imâm en
colère, éditions Bayard, 2012.


"Si le Coran a appelé à la guerre, c'est pour imposer la
paix" imâm Tareq Oubrou, France Culture, 20/11/2012





C’est par le biais d’un communiqué de presse que le Front national appelle les
bordelais à se mobiliser contre le projet de centre islamique à Bordeaux.


Situé dans le quartier de La Bastide, c’est un terrain de plus de 7.000 m2 que souhaite mettre à disposition la mairie de Bordeaux à la Fédération des musulmans de
gironde, membre des islamistes de l'UOIF très
proches des Frères Musulmans égyptiens.


Alain Juppé déclarait sur France 2 en janvier 2011 :


" J'ai dis dès le départ qu'il me semblait normal et même nécessaire que les musulmans de
notre ville puissent pratiquer leur culte [note : les musulmans modérés apprécieront l'amalgame avec les islamistes de l'AMG qui portent le projet] dans une mosquée
moderne (...) nous sommes en contact permanent avec les promoteurs du projet c'est à dire l'Association des musulmans de la gironde [ note: affiliée à l'UOIF, fédération islamiste proche des Frères
Musulmans] , le recteur de la mosquée l'imam Tareq Oubrou et nous espérons que ce dossier va avancer, j'ai dis que je ferai  tout pour qu'un terrain soit
disponible [ note: le terrain a déjà été acheté par la mairie] sur la rive droite c'est le site que nous avons choisi (...) j'espère que le projet pourra se concrétiser
dans les prochains mois"


L'imâm Oubrou dont parle Juppé est bien connu de nos lecteurs. Le livre-enquête Ces Maires qui
courtisent  l'islamisme paru récemment a analysé sur  70 pages ses références doctrinales, ses liens avec des associations islamistes et ses
positionnements fluctuants au cours des années, l'homme se polissant crescendo à mesure de la progression de son accès aux médias.


Quelques citations  extraites d'une des conférences de l'imâm Oubrou en interne, avant son
opération séduction avec la république, auraient pourtant dû suffire à justifier un renvoi au pays :


"le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans, l’union autour de ce Calife est une
obligation. Et tant que les musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui oeuvrent pour restaurer ce Califat"


"L’islam comme le veut le Coran touche à tous les domaines de la vie. C’est un Etat,
c’est un pays […] il regroupe toute la communauté dans une géographie. Il n’y a pas de frontières […] la frontière entre deux pays est une hérésie
méprisable en islam. Les Frères musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans."


" La politique est une donnée, est une partie, est un élément de l’islam. Le Prophète était un chef
d’Etat."


"La politique des musulmans ce n'est pas la politique des autres, la politique des autres est
construite sur le mensonge"


" L’imam Al-Banna veut qu’on soit comme des salafistes car on interprète pas, car
l’interprétation peut prêter à l’abus, par conséquence on peut risquer d’abolir une caractéristique (des attribus de Allah)»  « on entre pas dans le comment car c’est un champs qui
est  hors de portée par rapport à notre raison. Ce n’est pas une innovation de la part de Al-Banna car c’est une attitude qui a été adopté par Muhammad et ses
compagnons »  


" tout homme qui réfute un verset formel du Coran, ou bien qui interprète un verset du Coran
abusivement est considéré comme en dehors du cercle de l’islam"          


Source : Tareq Oubrou, Les bases de la compréhension de l’islam chez l’imam Al-Banna (fondateur
des Frères Musulmans). conférence visionnable en ligne. datation non précisée, estimée au milieu des années
90.


Pour une analyse complète du futur imam de la Grande mosquée de Bordeaux lire Ces Maires qui
courtisent l'islamisme, éditions Tatam

mika 03/02/2014 21:35


http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/enfin-la-grande-mosqua-e-a-strasbourg_14292442.html

L'EN SAIGNANT 03/02/2014 20:28


MERDE ALORS. Va-t-il se trouver un ÉLU DE HAUT RANG et DIGNE de ses FONCTIONS QUI VA ÉCRIRE À HOLLANDE POUR LUI FAIRE UNE LEÇON SUR la VRAIE NATUDE de L'ISLAM ET LUI DEMANDER DE METTRE UN TERME À
CETTE "OCCUPATION ? " et PROPAGATION INCONTRÔLÉE .? Il faut à tout prix que ceux qui fréquentent de près de tels élus, se chargent sérieusement de les convaincre de le faire .... Lionnel LUCA, NE
RÉPOND PLUS ... TÉLÉPHONE COUPÉ dommage  ..!. 

Robin 03/02/2014 20:04


comment peut on encore et encore admettre de tels comportements.


un lieu de prière oui mais les mosqueés sont les lieux de vie même même  un état dans un état. 


 quelqu'un disait: " les mosquées, nos casernes; les dômes , nos casques; les minarets, nos baillonnets , les fidèles nos soldats" ....................