L'Italie en voie d'islamisation

Publié le 2 Novembre 2012

 Par Giulio Meotti – Arutz Sheva

 Adaptation française : Hanna © Israel-Chroniques-En-Ligne

 Les autorités italiennes ont capitulé face à la haine.

 

img243233-1.jpgLa semaine dernière le Ministre de l'éducation italien, Francesco Profumo, a proposé que l'Islam soit enseigné dans les écoles publiques aux côtés de l'enseignement catholique traditionnel, alors que Mgr Mariano Crociata, Secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, a annoncé que leVatican est en faveur de la construction de nouvelles mosquées en Italie.

 

Les Évêques européens se sont réunis avec les musulmans européens à Turin pour proclamer la nécessité de « l’assimilation progressive de l’Islam en Europe ».

 Tout a commencé quand des milliers de musulmans ont défilé devant le Duomo de Milan pour protester contre l’opération Plomb durci à Gaza, en brûlant des drapeaux israéliens et scandant des slogans anti-juifs, Joaquin Navarro-Valls, le porte-parole de Jean-Paul II depuis 22 ans, a défendu la « liberté d'expression » des musulmans qui ont brûlé l'Étoile de David.

 Or, le Cheik Abu Iyad, est le principal islamiste recherché pour l’attentat contre le consulat américain à Benghazi, en Libye. Il a été découvert que deux de ses hommes à tout faire sont  Sami Essid Ben Khemais et Mehdi Kammoun.  Ils ont tous les deux vécu en Italie entre Milan et Gallarate et ils ont passé sept années dans les prisons italiennes pour terrorisme.

L'Italie détient la première position en Europe en tant que paradis pour « les martyrs », pour les Imams haineux et les terroristes impliqués dans des attentats majeurs.

Vingt-neuf des kamikazes en Iraq et en Afghanistan proviennent d’Italie.

Huit des terroristes emprisonnés à Guantanamo sont des Italiens.

Hussien Saber Fadhil, qui a été surnommé «le calife», est l'Irakien arrêté à Venise qui a été considéré comme étant le lien italien avec Al-Qaïda. Il a également envoyé de l'argent à des groupes terroristes arabes palestiniens.

Le terroriste « Italien » le plus connu est Abou Farid Al Masri, le kamikaze qui a détruit le bâtiment des Nations Unies à Bagdad en 2003, tuant des douzaines de civils.

De Milan est venu, Kamal Morchidi, qui s’est fait exploser à l’hôtel Rashid à Bagdad, tuant à proximité, le Sous-secrétaire américain, Paul Wolfowitz.

La prolifération du terrorisme est un symbole de l’islamisation croissante italienne : Il y avait 600.000 musulmans en Italie en 2000, plus de 1 300.000 en 2009, plus de 1,5 millions aujourd’hui, et l’on s’attend à ce que cela atteigne le nombre de 2,8 millions en 2030.

L'île du sud de la Sicile est en passe de devenir le site d'une nouvelle méga-mosquée rutilante de plusieurs millions d’euros payée par le Qatar.

La mosquée de Rome, qui accueille plus de 12.000 personnes, est l'une des plus grandes mosquées d'Europe. C'est là que l'imam, un islamiste égyptien, a été suspendu après avoir prêché le Jihad.

Il y a aujourd’hui environ 500 mosquées en Italie, et 70% d'entre elles sont contrôlées par les Frères musulmans, sans parler des milliers de centres de prières islamiques informels et les écoles coraniques. En Italie, un nouveau lieu de culte islamique est établi en moyenne tous les 4 jours.


Et chaque semaine, il y a de nouveaux épisodes de violence contre les femmes musulmanes commis au nom de la charia, la loi islamique:

 

-         Bouchra, 24 ans, poignardée à mort à Vérone par son mari parce qu’elle vivait « comme une Occidentale » ;

-         Kabira, 28 ans, poignardée à mort par son mari, parce qu’elle a voulu porter « des vêtements occidentaux » ;

-         Darin Omar a été tuée par son mari parce qu’elle travaillait dans un centre d’appel ;

-         Hina Salem a été étouffée avec un sac en plastique par la famille, décapitée et enterrée avec la tête face à la Mecque, parce qu’elle est sorti avec un jeune italien et qu’elle a refusé un mariage forcé ;

-         Saamali Fatima a été tué sur une route à Aoste ;

-         Malka, 29 ans, a été étranglée par son mari pour ses habitudes « occidentales » ;

-         Fatima, 20 ans, a été poignardée à mort par son petit ami pour être « trop indépendante » ;

-         Sobia a été empoissonnée par les membres de sa famille ;

-         Naima a été poignardée pas son mari parce qu’elle a voulu reprendre ses enfants partis au Maroc ;

-         Fouzia a été étranglée par son mari sous les yeux de leur fille âgée de trois ans, son corps abandonné dans un jardin public, parce qu’elle avait suivi un « style de vie moderne » ;

-         Sanaa Dafan a été abattue par son père à Pordenone pour avoir eu une relation avec un jeune italien ;

-         Amal, 26 ans, a été battue par son mari parce qu’elle voulait aller chez le coiffeur.

 

L'antisémitisme se développe aux côtés de cet horrible « multiculturalisme ».


La branche italienne de la Fraternité musulmane a publié une version du Coran qui contient des remarques décrivant que les Juifs ont une moralité douteuse et sont des escrocs que les peuples rejettent. Dans plusieurs notes en bas de page d'interprétation du texte, le commentateur, un converti à l'islam italien, a suggéré que les Juifs étaient responsables de leurs propres malheurs et les a accusé d'être des «champions de l’hypocrisie» qui considèrent comme «acceptable toute méchanceté envers les non-juifs ».

 

Pendant ce temps, les juges italiens font l'apologie de la haine. Ucoii, la plus grande organisation islamique en Italie, a publié une annonce dans les journaux traditionnels intitulée : «Le carnage nazi d’hier, est le carnage israélien aujourd’hui». Un tribunal italien a statué que la nazification d'Israël faisait partie de la  «liberté d'expression» et qu’elle n'était pas un cas d'incitation à la haine.

L'islam se développe dans un vide, un trou noir démographique. Antonio Golini, l'un des démographes européens de haut niveau et auteur de ‘Le Malaise démographique en Italie’, a annoncé que «les Italiens auront disparu au cours des 200 prochaines années ».

 

L'Italie est le premier pays au monde à connaître ce qui est connu comme le «croissement», où le nombre de personnes qui ont plus de 60 ans excède le nombre d’entre ceux qui ont moins de 20 ans. Le nombre de naissances est inférieur au nombre de décès chaque année depuis 1994. Aujourd’hui, il y a déjà 22% de la population italienne qui est à la retraite, un des plus hauts taux au monde et le pays consacre 15% de son produit intérieur brut aux pensions plus que toute autre nation européenne.


En 1965, la population italienne était de 52 millions, dont 4,6 millions, soit un peu moins de 9 pour cent, étaient des enfants de moins de 5 ans. Une décennie plus tard, ce groupe d'âge est passé à 4,3 millions, soit environ 7,8 pour cent des Italiens. En 1985, il était tombé à 3 millions et 5,3 pour cent. Aujourd'hui, les chiffres sont respectivement de 2,5 millions et de 4,2 pour cent.

Milan a une des natalités les plus basses au monde et dans ses parcs vous pouvez rencontrer des femmes avec des chiens, mais rarement avec des enfants. Ou bien, Bologne, la ville italienne de l’apprentissage par excellence, où le taux de natalité est de moins d’un enfant.

Bologne a des femmes plus instruites que dans toute autre région du pays, et c’est la capitale de la politique libérale et des universités. La vie y est facile, la nourriture est la plus parfaite de toute l’Italie, et des mannequins vêtus de tenues de luxe ornent les trottoirs médiévaux.

Or, il y a ici des églises désertiques c’est pire encore que l’absence de bébés, alors que les Frères musulmans cherchent aujourd’hui à construire une nouvelle méga-mosquée.


En 2050, 60 pour cent des Italiens n’auront pas de frères, pas de sœurs, pas de cousins, pas de cousines, seront sans tantes et sans oncles. La ville du Pape pourrait être la scène de la suite de « Children of Men », le film qui a fait l’esquisse d’un monde imaginaire sans enfants. C’est là également qu’aujourd’hui, les gardes de sécurité patrouillent les rues près de l’école juive avec des détecteurs de métaux, à la recherche d’éventuels engins explosifs, où les élèves de l'école sont protégés par des gardes du corps et des caméras, où l’école possède des fenêtres grillagées.

 

Et pendant ce temps, pour la première fois dans l'histoire de l'Italie, un muezzin vient d'appeler ses partisans à la prière depuis un minaret à Milan.


Giulio Meotti est journaliste et écrivain italien, il  est rédacteur du quotidien Il Foglio. Il est l'auteur de «A New Shoah » [Une nouvelle Shoah] l’histoire occultée des victimes israéliennes du terrorisme. Il écrit également une chronique bihebdomadaire sur Arutz Sheva

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Commenter cet article

sentinelle 03/11/2012 12:00


L'église romaine catholique avec l'islam sont deux empires de haine, de cruauté, de richesse nauséabonde, de perversions de toutes sortes, voulant passé pour des religions de paix et d'amour mais
haîssant les peuples, voulant les asservir sous leur bottes (rappelez vous les dragonnades et la chasse aux chrétiens non catholiques auquels ont ne demandent pas pardon pour toutes les horreurs
qu'ils leur ont fait vivre).


Ces deux empires sont à vomir et j'ai honte d'avoir été un temps catholique.


Aujourd'hui, j'ai foi dans mon Dieu, j'ai donné ma vie à son fils Jésus-Christ, je n'ai besoin d'aucune institutions malsaines, menteuses et culpabilisantes, et à tout ceux qui veulent se libéré
du poid de la religion, achetez vous une bible et lisez là, mais avant priez que le Seigneur vous donnent l'intelligence de comprendre et qu'ils vous enseigne lui même, Il mettras une joie dans
vôtre coeur, Il déposera son amour en vous et vous aurez ainsi la vraie liberté et le discernement de ce qui est bon ou pas.


L'église catholique et l'islam servent le même dieu, et ce n'est pas le mien, alors lequel reste t'il ? ça commence par un s....  

Banro 02/11/2012 23:03


"Les Évêques européens se sont réunis avec les musulmans européens à Turin pour proclamer la nécessité de «
l’assimilation progressive de l’Islam en Europe »."C'est une honte ou alors il y a une erreur de frappe, il faut lire : "« la domination progressive de
l’Islam en Europe ».

mika 02/11/2012 15:59


 


Cadeau à Danielle Moulins


https://www.youtube.com/watch?v=KQKEK-Y0zBs


Oriana Fallaci-  Me parece
vergonzoso.   Parte 1/2


 

Danielle Moulins 02/11/2012 15:50


La très regrettée Oriana Falacci doit se retourner dans sa tombe à chaque heure deu jour! Il faut relire ses livres, tout est dit.

mika 02/11/2012 13:15


Italie, jeunes,
racisme, antiracisme, islamisation, choc des civilisations


 https://www.youtube.com/watch?v=HY0ChOnlUvs&feature=relmfu


 

jp 02/11/2012 12:48


COMME EN 40 ,toujours du côté du + (fort) pour l'instant,

L'EN SAIGNANT 02/11/2012 11:57


Ça se rapproche .... !