L'opérateur israélien HOT a installé le Haut Débit à Gaza !

Publié le 27 Novembre 2012

Un joint-venture entre l’opérateur israélien Hot et son homologue Paltel qui n’est rien moins que la plus grande société privée palestinienne avait pour but d’installer début octobre un câble de haut débit en fibre optique pour les habitants de Gaza.


gaza israel fibre optique internet haut debit

 

L’information avait filtré le mois dernier sans rencontrer beaucoup d’échos. Peu de précisions à l’origine. Une joint-venture (entreprise conjointe) entre l’opérateur israélien Hot et son homologue Paltel qui n’est rien moins que la plus grande société privée palestinienne et la plus riche avec près de 2000 employés.  L’association entre Hot et Paltel avait pour but d’installer début octobre un câble de haut débit en fibre optique pour les habitants de Gaza.

L’ancien réseau était lent et obsolète c’est pourquoi Paltel a investi dans cette nouvelle infrastructure en partenariat avec les israéliens pour permettre au câble de rejoindre via des serveurs israéliens les liasons sous-marines qui traversent la Méditerranée vers l’Europe et le reste du monde. L’emplacement exact du réseau et les lieux d’interconnexions font l’objet de la plus grande discrétion pour ne pas dire secret. Il est vraisemblable que ni la société israélienne ni son homologue palestinienne n’ait eu envie de communiquer davantage sur la question, les opinions des deux côtés de la frontière n’étant pas forcément transportées d’enthousiasme par ce type de partenariats.

Le gouvernement du Hamas n’avait pour sa part aucune raison de vanter l’opération. D’autant plus que les travaux se sont effectués sous  la supervision d’une unité spécialisée de Tsahal (la gdud tsabar des givatis) pour protéger la partie israélienne.  Le Jérusalem Post avait livré l’information sans plus de détails ni commentaires si ce n’est que grâce à cette innovation Gaza accéderait soudain à l’ère du haut débit en remplacement du vieux système de commutation téléphonique datant des années 90.

Tout cela pour replacer dans le contexte  la campagne de cyberattaques lancée pendant l’opération Amud Anan par une nébuleuse d’hacktivistes anti-israéliens pour punir préventivement Jérusalem de couper les liaisons avec Gaza.  Non seulement rien n’a été coupé mais c’est comme on vient de le dire Israël en partenariat avec ses collègues palestiniens qui a installé le haut débit à Gaza. C’est ainsi.  Mais rien n’est figé et ceux qui à Gaza, veulent se connecter ou surfer par d’autres voies  peuvent  le faire librement 

Dernier détail important, l’Iran qui jure ne penser qu’au bien-être des palestiniens a bien fourni de l’aide et des technologies mais pour fabriquer les missiles par qui le malheur et la guerre sont arrivés. La RII (république islamique d’Iran)  n’est impliquée dans aucun projet de télécommunications pour la population de Gaza et pour cause en Iran même, le réseau internet placé sous haute surveillance, étouffe sous une chape de plomb pour casser toute opposition.

Source: Nanojv

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Israël: une démocratie

Commenter cet article

Claude Germain V 27/11/2012 12:45


On peut s'entretuer entre peuples cela fait plaisir a certains et aux marchands d'armes , donc la viande c'est pas cher .... mais là avec internet on peut constater que l'argent n'a pas d'odeur
..... on se pose la question dans ce cas là ? : qui se fout de qui entre les belligerants , les politicards qui poussent les conflis ou les creent eux memes , le fric et les affaires . Dans ce
cas là ou est l'interet d'un conflit ??? qui dirige ce grand bordel BIEN ORGANISE ????