L'or a la côte chez les "jeunes défavorisés" des "cités difficiles"

Publié le 2 Septembre 2011

On remarquera dans cet article du Parisien le vocabulaire parfaitement correct! Les voyous sont soit des adolescents même récidivistes, soit de jeunes délinquants (quel audace sémantique!).   Il n' y ait  fait aucune allusion à l'origine de cette "jeunesse", ni même fait mention de prénoms car il ne faudrait pas stygmatiser "les jeunes" qui en sont réduit à voler non pas du fait de la faim au ventre mais sans doute parce que l'état français les laisse sans rien faire c'est à dire sans voyage à l'étranger, sans abonnement dans une salle de sport, sans travail  sans occupation ne remettant pas en cause leur dignité, sans matériel informatique comme les différents jeux d'aujourd'hui afin de leur permettre de rester chez eux, etc. Alors ils traînent et comme dans un précédent reportage à Marseille, "ils volent les français" et c'est bien normal puisqu'ils n'ont rien d'autres à faire. 

Gérard Brazon

*****************************

L’or a la cote auprès des jeunes délinquants. Alors que le prix de ce métal précieux a atteint la semaine dernière un nouveau record — il a approché pour la première fois 1900 $ l’once —, la Seine-Saint-Denis est confrontée, comme de nombreux départements français, à une hausse inquiétante des vols de colliers. 

Dimanche, à Stains, deux adolescents de 16 et 17 ans ont été interpellés en flagrant délit par la brigade anticriminalité locale alors qu’ils venaient d’arracher violemment le collier d’une quadragénaire. Ces jeunes garçons, déjà connus des services de police, étaient toujours entendus hier par les enquêteurs car d’autres faits similaires pourraient leur être imputés. Samedi après-midi, à Pantin, deux autres adolescents de 15 et 16 ans ont été arrêtés alors qu’ils venaient de s’emparer de la chaîne de cou d’une retraitée. Ces jeunes, qui affichent déjà un joli palmarès de délinquants (l’un a 54 faits à son actif) ont été déférés ce week-end au parquet de Bobigny. (qui les relâchera très vite et leur permettra d'ajouter dans les prochains jours d'autres méfaits aux différents palmarés - Note de Gérard Brazon)

Les femmes et les personnes âgées prises pour cibles


« Les auteurs présumés sont souvent de jeunes délinquants, constate un enquêteur. (C'est rarement des retraités à 400 ou 600 € par mois! Ndr GB)  Ils s’en prennent à des femmes ou à des personnes âgées, plus vulnérables. » (Parce que lâches et hypocrites. Il appliquent la technique des hyiènes. ndrGB) et Cet été, un adolescent de 16 ans, présenté lundi dernier à un juge des enfants de Créteil (Val-de-Marne), aurait ainsi agressé quatorze personnes à Saint-Denis. « Il s’attaquait uniquement aux femmes, raconte un policier. Il leur mettait la main sur la bouche pour qu’elles ne puissent pas crier. Puis il leur arrachait leur chaîne avant de s’enfuir. »

La revente de ces bijoux ne semble poser aucune difficulté. « Il est assez facile d’écouler la marchandise, explique un policier. Beaucoup de magasins rachètent de l’or. Il n’est pas nécessaire d’avoir une pièce justifiant l’origine du bijou. Il suffit d’être majeur et de se présenter avec une pièce d’identité dans une boutique. »

Inquiet, le parquet de Bobigny suit avec attention ce phénomène : (Rien que d'écrire cela à propos du parquet de Bobigny devrait être interdit à ce journaliste. Ndr.GB) « Toutes les mesures sont prises pour qu’il n’y ait aucune impunité, tant à l’égard des voleurs qui repèrent des personnes vulnérables qu’à l’égard des receleurs qui permettent d’écouler le fruit de ces vols, y compris ceux qui pourraient avoir pignon sur rue. » (En dessous de 2ans de prison, aucune peine n'est appliquée. Ce qu'oublie de préciser ce journaliste et ce depuis 2009 et la réforme de Rachida Dati. Ndr GB) La semaine dernière, un jeune homme de 18 ans, accusé d’avoir dérobé le collier en or d’une retraitée qui avait des difficultés à marcher, a été condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny à six mois de prison avec sursis assortis d’une mise à l’épreuve de deux ans, d’une obligation d’indemnisation de la victime et d’une obligation de travail ou de formation. (En conséquence il est déjà dans la rue à rechercher une nouvelle retraitée agée pour la dévaliser. cqfd Ndr-GB)
Le Parisien

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Faits Divers- Sociétés

Commenter cet article

isabelle 03/09/2011 01:05



Ils sont débiles, ces d'jeuns ! 


C'est dans le 16ème qu'il faut aller. C'est plein de petites vieilles bijoutées d'or massif, pas juste du plaqué comme chez les pauvres.


Ils n'ont vraiment pas le sens des valeurs.



rosalie 02/09/2011 18:56



exemple de boboisme aigu dans les beaux quartiers de Paris qui montre que de toute façon notre pays est en complète perdition (rien à voir évidemment avec les vols de collier mais juste pour
montrer la température ambiante). La jeune de15-16 ans qui marche devant moi jette son chewing gum par terre, je lui dis que ce n'est pas bien car quelqu'un va marcher dedans, elle me répond et
bien ça s'enlève...  la mère se retourne comme un coq sur ses ergots, la bourgeoise endimanchée qui ajoute: est-ce qu'on va vous demander de balayer la rue? en quoi ça vous gêne, tenez
moi aussi je jette le mien et elle l'envoie au milieu de la rue en continuant à me dire que ce n'est pas moi qui nettoie les trottoirs etc...etc... et pendant ce temps là ses 2 filles rient comme
des imbéciles qu'elles sont. Et bien voilà le reflet de notre belle France... l'esprit civique, le respect des autres. On peut introduire les leçons de morale, il est trop tard et c'est bien
triste!



francis Claude 02/09/2011 17:59



voila c'est cela le produit de la France 40 ans de boboisme aigu nous ne recoltons que ce que nous avons laissé sémè