L'UMP n'échapera sûrement pas à des explications de textes! Préface Gérard Brazon

Publié le 17 Mai 2012

L'UMP n'échapera pas aux explications de textes et aux tensions si ce n'est à l'éclatement après les législatives du fait de son entêtement à refuser l'évidence! Celui du véritable désir de la base d'une recomposition de la droite. Recomposition passant par une union de toutes les composantes de la droite, y compris le Front National sur des bases à définir. Cette recomposition commence à se faire doucement mais sûrement, nous électeurs de droite, encourageons-là! Il serait totalement idiot de ne pas profiter des élections législatives pour apporter en face de François Hollande, une Assemblée de Droite, républicaine et laïque

Les électeurs de droite ne comprendraient pas qu'ayant la possibilté de freiner François Hollande et son gouvernement socialiste par une présence forte de députés de droite pouvant éventuellemnt imposer la cohabitation, que l'UMP s'ingénie à enfoncer l'épée encore plus profondèment dans le coeur de ses électeurs.

Les dirigeants de l'UMP n'ont véritablement pas de leçons de démocratie à donner à qui que ce soit et surtout pas aux électeurs, alors même qu'ils ont fait perdre la droite à tous les niveaux de représentation en peu de temps! Alors même rappelons-le, que la droite est majoritaire en France! Si devant l'évidence, les électeurs de l'UMP ne comprennent pas celà au deuxième tour, qu'ils sont "baladés" par des dirigeants politiciens, c'est à désespérer de leurs intelligences.

Assez donc de ces magouilles et autres postures qui ne visent à terme, que la prise éventuelle d'un pouvoir en ... 2017 seulement !  C'est tout simplement lamentable. En suivant, voici un petit exemple de cette volonté suicidaire qui concerne pourtant un "droite populaire" qui gêne cette pseudo droite autruche dominée par la bien pensance de gauche et autres associatifs liberticides!

Gérard Brazon

******

Victime de deux ignobles campagnes médiatiques et judiciaires pour des propos relevant, pour l'un de la liberté d'expression, pour l'autre de la vérité historique, Christian Vanneste mérite le soutien sans faille de tous les Français. Rappelons que dans le premier cas la Justice a reconnu sans ambiguïté la parfaite légalité des propos tenus, et que dans l'autre, (pas jugée) la confirmation par les historiens est tout aussi claire. Mais bien sûr, les Associations de Nocivité Publique bien connues s'assoient sur la justice autant que sur l'histoire ; gageons qu'elles vont remonter à l'assaut pendant la campagne.

André Le Lan

Chevalier de la Légion d'honneur

Le Figaro

Le député du Nord Christian Vanneste annonce ce matin dans une interview au journal Minute qu'il réfléchit à être candidat à sa réélection. Une démarche qu'il juge "assez logique". Le député ne peut plus se présenter avec l'étiquette UMP après ses propos niant la déportation des homosexuels

Christian Vanneste serait candidat dissident, contre l'UMP Gérald Darmanin, son ancien suppléant âgé de 29 ans. 

Le candidat UMP comparé à Judas

"Il y a eu du nouveau chez moi, car les maires divers droite de 4 communes (sur les 6 que recouvre la circonscription), ont écrit un appel à Copé. Ils y affirment que si le député sortant – votre serviteur – ne se réprensente pas, et que l'UMP impose son oukase (…) ils présenteront leur propre candidat (...) Il serait assez logique que je réponde à leur attente" estime le député sortant.

Il profite de cette interview pour tacler le candidat UMP, un "judas" juge-t-il. "C'est un jeune homme que j'ai mis en place dans le Nord. C'était un peu mon dauphin dans la région (…) Il fait partie d'une génération de jeunes cadres qui placent la course au mandat avant les idées et la loyauté. J'en veux pour preuve que, après m'avoir accompagné durant des années, le voilà qui commence à dire que les idées que je défends ne sont pas acceptables !" déclare Christian Vanneste.

Gérald Darmanin a inauguré hier son QG de campagne avec l'ancien ministre du travail, Xavier Bertrand. 

Christian Vanneste, membre de la droite populaire, est régulièrement au centre de controverses après des déclarations régulières contre les homosexuels. Nicolas Sarkozy avait assuré que l'élu était dorénavant exclu de l'UMP

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article